LES COMBATS INUTILES…

Sans doute sommes nous à une époque où tout ce que l’on à mis des siècles, voir des millénaires à établir se retrouve sujet à caution avec une effronterie et une pédanterie qui frise l’inconscience…

Tout pékin moyen sachant agencer à peu près correctement les mots se sent investi de la noble mission d’apporter son grain à moudre aux « grands » débats du moment…

Tout se discute et rien ne se résout. Tout se dit sans que rien ne se fasse…

Le monde  « bienveillant » se virtualise à travers moult débats télévisés, moult marches contestataires, moult actions solidaires, moult discours pacificateurs où tout y passe sans que rien ne lasse. Les portes voix de la défense du droit sont légions. Les cohortes se succèdent infatigables. Le fanion de la femme flottant en tête suivi de l’enfant suivi de celui de la minorité en tout genre : religieuse, ethnique, du genre, du mode…bref  tout ce qui peut éloigner du primordial, de ce qui affecte l’ensemble…

En parallèle un monde « malveillant » est en marche, bien réel celui-là. Une action implacable est menée sur le terrain sous les feuilles même d’un discours salutaire. Guerres, massacres de populations civiles, déportations en masse de populations, précarité sociale, destruction de l’environnement j’en passe et des moins bonnes…

N’est il pas étonnant ce constat, alors que tout le monde s’implique dans ce que tout le monde enferme, très cavalièrement, dans le substantif de « lutte » que nous assistons à un retour sur tous les acquis en matière de « liberté », de « droit » et de « dignité » avec toute la relativisation qui s’impose dans l’utilisation de ces termes ?

Tant de luttes dans le camp du bien ne se sont avérées en fait qu’une aubaine pour l’étendue de la mainmise du mal…

Il est certes louable de lutter pour les bonnes causes  à condition de savoir les dépêtrer dans tout ce fatras de lutte qui nous est servi en pâture afin que notre combat pour le bien se résume in fine à un combat inutile….

Publicités

2 réflexions sur “LES COMBATS INUTILES…

  1. A l’échelle de l’histoire, ce que nous revivons est un retour au standard de barbarie que nos ancêtres ont subi sans même oser rêver que leur descendants vivraient autrement. Cette courte période d’accalmie qui s’achève est le fruit de l’horreur des conflits globaux du 20ème siècle. L’espèce « humaine » a périodiquement besoin de piqûres de rappel car sa mémoire est courte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s