Grèce: le retour des 300…?

Quelqu’un s’est-il jamais posé la question de savoir ce que doit l’Europe à la Grèce ?

Mais il est vrai que dans le meilleur des mondes construit par la troïka, les objecteurs de consciences n’ont pas trop leur place tant l’argent y représente la valeur suprême dans l’idéal  européen…

Au moment de raquer, l’Europe s’en tape qu’Aristote, père fondateur de l’épistémè, fut Grec. Tout comme elle s’en bat les roubignoles de savoir que toute la philosophie occidentale n’est qu’une suite de notes de bas de page aux dialogues de Platon qui considérait le modèle du « bien en soi » pour bâtir une cité juste…

Oui, au moment d’encaisser, l’Europe à géométrie variable s’en contrefiche qu’Euclide posa les jalons de cette discipline, réduisant ainsi tout l’art des mathématiques à sa quote-part  comptable

Archimède ? Pensez-vous, un charlatan qui s’est trompé dans son axiome revisité par les grands esprits calculateurs de l’union : tout Etat plongé dans l’union reçoit une poussée de haut vers le bas dont le poids est égal au montant multiplié par 50 de sa dette…

Que reste-il donc de tous ces préceptes et concepts offerts généreusement par le premier berceau de l’humanité ? C’est en Grèce que ce mot « Humanité » prit tout son sens constitutif à dimension morale et si le lieu de l’apparition de l’homme reste encore sujet à caution, il ne fait aucun doute que l’humanité, dans l’idéal  de sa conception moderne, est bien née en Grèce.

Cette  humanité est en train d’être assassinée par la mise sous le joug d’un peuple sous le poids des valeurs bancaires par une Europe soumise elle-même à une grave crise de valeurs humaines et qui vient saper, en Grèce, les fondements de ce qui fit son rayonnement en matière d’équité de justice et de droit.

Dans un tel contexte, Il n’est pas étonnant que les spartiates reprennent les armes pour recouvrer leur dignité humaine spolié par les argentiers de l’union…

Publicités

6 réflexions sur “Grèce: le retour des 300…?

  1. Kb Le pertinent (le qualificatif « le juste » est déjà pris) 🙂

    Ironie de l’Histoire, l’Agora n’acceptait en son sein que les citoyens d’Athènes, les autres étaient considérés comme des barbares sans droit de vote. Drôle de démocratie ! C’est le tour des hellènes de goûter à la sauce germaine comme Rome en son temps. Il faut se souvenir que l’Empire Prussien compte bien régler ses comptes avec les vainqueurs de ’45 et feint d’oublier sa dette à l’égard de la grèce qui dépasse d’ailleurs la dette de celle ci.

  2. Yug, tu sais comment sont les gens
    d’aucuns m’accuseraient encore de verser dans un sophisme pur et dur…un truc que les Grecs ont aussi inventé parait-il. Aussi aller chercher des faits dans le passé glorieux d’une nation est parait-il (selon le standard de l’homme moderne et donc intelligent) une argumentation non valide sur le plan du raisonnement rationnel…
    personnellement je trouve cette contre argumentation inhumaine puisque n’accordant aucune circonstance atténuante au peuple Grec qui n’est point responsable de la déconfiture de sa nation et que l’on veut faire payer de force.

    une belle illustration (plutôt moche) de l’inversion des valeurs. Les chiffres ne sont plus au service de l’homme mais c’est l’homme qui est devenu au service des chiffres et qu’il est maintenant jugé en fonction de sa rentabilité.

    vu comme c’est parti, il va falloir agrandir les prisons pour y mettre tous ces mauvais payeurs de grecs

    il demeure juste un état, exceptionnel, qui peut encore légitimer ce que le monde lui doit suite à son passé glorieux de peuple élu ad vitam aeternam…pas besoin de te faire un dessein pour deviner lequel !

    1. Kb

      Tu auras probablement remarqué que l’endettement est un phénomène global qui permet, dans le cas des nations, de posséder un territoire sans l’occuper (cadeau empoisonné des ex occupants ou expansionnisme dissimulé).

      La Grèce, où Notre Souverain est d’ailleurs en vacances, a pêché par son système de perception fiscale défaillant (corruption, clientélisme, etc.) mais surtout par l’erreur monumentale de son adhésion à l’UE, qui, en fait d’union n’est qu’un coupe franco-allemand constitué pour éviter la guerre.

      A présent que Mme La Chancelière a obtenu la liquidation des derniers actifs publics grecs (ports, électricité, communication,…) et donc ouvert bien grandes les portes aux capitaux souverains chinois et russes, bien malin ceux qui sauront deviner la fin de l’histoire, « albanisation », fascisme ou retour des militaires au pouvoir.

      Ce qui est certain, c’est la chute du tarif des filles de joie et la fuite des cerveaux et forces vives de cette illustre nation vers les usines allemandes… On se croirait encore en ’42 !

  3. c’est vrai que Merkel à des rêves d’ange déchu pour tenir ainsi mordicus à reconstituer l’empire teuton…
    elle a surement du tirer un joint pour venir défendre, tout comme Bismark l’avait fait par le passé,les « junkers » de l’Allemagne conservatrice…

    1. Issue du baby boom, cette dame semble avoir la nostalgie de l’ex RDA et du mur de Berlin. Les vagues de migrants déferlants sur l’Île de Lesbos la dérangent au plus haut point. La clôture entre la Hongrie et la Serbie est son idée tout comme le projet de sortir la Grèce de la zone Euro pendant 5 ans. J’attends un signe à la nippone, un changement de la constitution pacifiste même si aucun avion de chasse n’est opérationnel dans l’armée allemande dont les fusils d’assaut dernier cri tirent à 5 cm de leur cible. Mais le plus inquiétant vient des allemands qui n’ont pas hésité à proclamer leur statut de nation supérieure à l’occasion du Grexit. A suivre dans le prochain épisode des aryens contre les aliens 🙂

    2. Commentaire additif extrait de la presse :

       » Le journaliste Laurent Desbonnets est sur le plateau en France 2 pour dresser les point forts de l’économie grecque. « Le tourisme en Grèce continue de battre des records », explique le journaliste. 25 millions de touristes sont ainsi attendus pour l’année 2015. Les professionnels sur place sont très confiants car ils récupèrent en ce moment des vacanciers qui ont annulé leurs vacances en Tunisie.

      Des ressources naturelles enfouies
      Autre gros atouts non négligeable : les armateurs. La Grèce vient tout juste de récupérer sa place de première marine marchande du monde, un secteur ultra compétitif. Les armateurs grecs ne paient en effet que très peu d’impôts mais ce régime pourrait ne pas durer. Enfin, les ressources naturelles du sous-sol grec sont énormes. Le sol regorge de bauxite, d’argent et même d’or ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s