Létal âge social…

C’est l’ère de rien diront ceux possédant encore un minimum de discernement mental. C’est l’air de tout répondront les autres, les de plus en plus nombreux, la grande majorité « reptilienne » où la voracité s’affute  dans un processus inexorable de personnalisation de l’individu.

A entendre les grands débats du moment on se rend vite compte que les questions impersonnelles ne suscitent notre intérêt que lorsque nous les envisageons – à tort – sous un angle personnalisé. Le narcissisme à tous les étages d’une société jouant à grands bruit son « coming out » psychologisé à l’artillerie de campagne où chaque individu tient à se distinguer, contradictoirement, dans ce qui le rassemble avec l’autre…

C’est en posant la question à un petit jeune lors d’une journée d’orientation  dans un lycée où je fus amené, bénévolement, à parler de mon métier et de l’initiatique y permettant l’accès que je reçu ce constat effarant en pleine poire !

  • Tu voudrais faire quoi plus tard ?
  • Je voudrai être connu !
  • Oui mais connu en faisant quoi ?
  • Je ne sais pas, qu’importe du moment que je sois connu… !

En voilà un penchant exhibitionniste que je ne pourrai qualifier de passion collective dont le déclin  ouvre la manne grande au triomphe de l’individualisme !

J’avoue sans honte ma décontenance momentanée par l’assurance du préposé au pinacle de la gloire…oui mais quelle gloire ? Suite à quel acte…même pas héroïque, je ne serais pas exigeant, je dirais juste « utile » ?

Je le regardai un moment perplexe puis lui répondit avec tout autant d’assurance…

  • Tu sais, Nabila est très connue…elle est en prison …

Je ne pris même pas la peine d’ajouter   « pour acte héroïque manqué…ou réussi, c’est selon l’angle de vision… »…il n’aurait pas compris de toute façon…

Je préférai entamer une grande diatribe sur les règles de l’initiatique dans l’acquisition du savoir qui me fit passer pour une créature étrange débarquée de je ne sais quelle planète.

J’ai toujours cru que Narcisse était un mythe. L’étalage de la sphère privée sans parcimonie aucune sur les réseaux sociaux et les téléréalités et là, son expression dans la réalité même, me démontrait que non. Narcisse est bien vivant et il a fait beaucoup d’enfants….

Publicités

14 réflexions sur “Létal âge social…

  1. Le pédagogue :

    Á ma façon, que certains zé certaines n’apprécient pas car je leur mets les  » i  » sous les « points » (selon l’expression du défunt Driss Chraïbi), j’interviens ici et là, usant de mots et d’autres, pour soutenir ce que je dois.
    Il y a du  » narcissisme  » ?
    Ce n’est pas impossible, ses  » enfants  » sont partout en effet, et de toutes les générations.
    C’est dire qu’il reste beaucoup à faire pour ÉCOUTER.
    L’ÉCOUTE afin de saisir le Sens et d’approfondir le Lien.
     » Ceux qui écoutent ce qui est dit et en suivent le meilleur. Ce sont ceux-là qu’ALLAAH a bien guidés et ce sont ceux-là les gens qui ont un cerveau « . (Alqoraane, sourate 39, Azzomar, aayate 5).
    Á cet effet, il est bon de se REMÉMORER.
    SE REMÉMORER, c’est aussi chercher, s’interroger, réfléchir, voir, analyser, comprendre, élaborer, croire, aimer, partager, soutenir, accomplir, être reconnaissant, apprendre, réapprendre, se repentir, s’améliorer, choisir, agir, lutter, combattre, ne pas désespérer, construire, être confiant, témoigner, transmettre, devenir meilleur, agir, résister et autres.
    L’ÉCOUTE se nourrit de la RAISON bien sûr.
    Il est donc important d’être humble et modeste.
    L’humilité et la modestie renforcent la fermeté et la détermination dans la voie de la RAISON.
    Il est bon d’y penser, encore y penser, toujours y penser et ne pas oublier que  » quiconque prend le droit chemin le prend pour lui-même et quiconque s’égare, s’égare à son propre détriment « (Alqoraane, sourate 17, Alisraa-e, aayate 15).

    1. Pédagogue, t’inquiète du qu’on pensera-t-on…c’est vrai que t’as le style ampoulé d’un illuminé mais je te rassures: j’ai de grande oreilles qui me font très souvent passer pour un équidé mais cela ne m’offusque guère puisque je suis le premier à rire de mes difformités, aussi, côté écouté, tu as été écouté…entendu même et en très haut lieu. il manquait un Imam à ce blog. le poste est à toi. fais en bon usage en faisant tout de même attention de ne pas verser dans la prédication crachant les feux de l’enfer contre les égarés qui peuvent atterrir ici.
      sache que j’ai l’ouie fine pour déceler les inflexions des charges cavalières à gros sabots

  2. @ mzabi

    comment veux-tu que ces gamins ne soient pas narcissiques lorsque leurs professeurs s’étalent eux-mêmes sur facebook ?
    d’ailleurs tu aurais pu rendre un grand service et faire un grand plizér à ce morveux déjà prétentieux en lui suggérant de s’afficher chaque jour sur FB avec une coiffure différente par exemple, un truc de ce genre…
    ou alors entreprendre de l’initier aux arcanes de la mythologie, histoire de lui faire comprendre qu’entre Narcisse et lui, il y a toute la distance entre un mythe et une jeunesse mitée…

    @ le pédagogue

    ce que certains comme tu dis n’apprécient pas, c’est ton obstination à faire de la prédication islamique à tout bout de champ, sauf que tu fais au moins l’effort c’est vrai de t’en tenir au thème du billet.
    quoi de plus conforme, en effet, à l’esprit du sincère et vertueux croyant que la modestie et l’humilité devant la grandeur de l’oeuvre divine ?
    mais quoi de plus pénible que les prosélytes dans ton genre qui se donnent l’air du devoir d’éclairer des consciences qui n’en demandaient pas tant, c’est patent.
    ce qui m’amène à te suggérer à nouveau de créer ton blog, le blog du pédagogue, tu vois comme ça sonne bien, afin d’avoir le plaisir d’y recevoir au moins tes ouailles…

    1. @salvadorali…

      hu hu hu…je suis plus conciliant envers la jeunesse effrontée vu qu’elle est le fruit de nos actes manqués…

  3. Le pédagogue :

    @Mzabi :

    Tu as raison de ne pas t’offusquer d’avoir de grandes oreilles qui te font passer pour un équidé.
    Il est vrai malheureusement que l’âne, pour ne pas le nommer, sert souvent de référence dans le but d’humilier quelqu’un en le comparant avec mépris à cette bête, considérée comme moins que rien.
    Par ailleurs, l’âne subit d’innombrables maltraitances au mépris de tous les enseignements de l’Islaam.
    Ces rappels n’ont aucun rapport avec le poste que tu m’attribues et auquel je ne postule pas.
    Fais plutôt bon usage de ton ouie fine afin de tirer profit de « mes gros
    sabots ».

    1. le problème ne tient pas à tes sabots mais à tes pieds vers où ils auraient tendance à nous mener.

      fais donc l’effort de comprendre que tu nous pompes l’air avec tes bondieuseries et tes acrobaties verbales à deux balles 😉

      cela étant en bon fils de la campagne je suis très touché par le respect et l’affection que tu témoignes aux Ânes, ne serait-ce que parce qu’ils sont cités dans le saint Coran, où tu es cité toi aussi, à une catégorie hélas nettement dévalorisante : la gent des hypocrites autrement dit aHl al mounafiqin.

      sachant qu’au bout du bout de tes bondieuseries, on découvre fatalement ton acharnement furieux à dénigrer la légitimité du système de gouvernance marocain, il suffit juste de te laisser le temps de développer ta fielleuse voilure…

      alors que si tu avais un gramme de bon sens, tu te contenterais avec reconnaissance d’assurer la fonction, quoique sur le mode mineur, qui vient de t’être concédée. sois donc bon joueur et assume d’être l’imam de service dans cet espace que nous nous devons de maintenir sympathique.

  4. « La science, c’est l’art des distinctions. Ainsi, découvrir sur chaque homme les caractères qui le distinguent des autres, c’est apprendre à le connaître… ».Narcisse et Goldmund

    1. @farida
      découvrir les caractères distinctifs d’autrui est une chose qui ne peut certes que conduire à améliorer le relationnel.
      là je parle plutôt de ce besoin avide d’étalage de soi en vue de satisfaire une sorte de furonculose égotique.
      il y a une télé réalité qui court en ce moment sur la naissance des enfants où les parents sont acteurs/spectateurs. Un concept effarant où l’accouchement n’est plus le sujet puisque l’émission consiste à filmer les parents en train de se regarder et faire des commentaires…bref le sujet devient comment on se regarde…effarant !

  5. Le pédagogue :

    @Farida Lhassani-Ouazzani:

    Hermann Hess a eu un parcours assez complexe.
    Par son livre « Siddhartha », il a essayé peut-être de saisir ce qui est resté confus pour lui.
    Nous cheminons tous et toutes dans l’impermanence d’ici-bas, vers la permanence de l’au-delà, où LA CLARTÉ ne fera plus aucun doute pour personne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s