Les pâturages de l’indifférence…

En attendant de faire autre chose on fait ce que l’on a à faire…

 Nous vaquons, oui, nous vaquons la tête pleine de libre arbitre et les poches lourdes d’un espoir qui nous enfonce chaque jour un peu plus dans l’ornière du « ce qui doit être fait », nous éloignant, chaque jour un  peu plus, plus soucieux qu’insouciants, de ce que nous devons vraiment  faire

 La liste prend ses aises dans ces choses que l’on reporte jusqu’à nous retrouver déportés, loin de tout, loin de nous encore plus,  jusqu’à ne plus savoir ce que nous étions ni ce que nous sommes et encore moins ce que nous allons devenir…

 Et si demain est un autre jour, quel autre NOUS lui avons-nous préparé ?

 Avons-nous seulement tenté de ne plus être spectateur de notre propre déchéance ?

 Quel tribut devons-nous encore verser à l’évolution ? Notre humanité ?  notre foi ? notre conscience ? notre propre… sans rigoler ?

 Quelle liberté subsiste encore dans le conventionnel ?

 Quel conventionnel subsiste encore dans l’homme ? la couardise du « Je » universel l’incitant à se regrouper en troupeau ?

 Quand nous rendrons nous enfin compte que le destin de tout troupeau est naturellement « l’abattoir » ?

Soupir…

Triste sort où l’on nous mène, indifférents à nous même, à l’abattage au fifre du grand mensonge de cette évolution qui résume toute la splendeur de notre supposée élévation au substrat d’un simple procédé d’élevage d’une conscience à crédit…

Publicités

4 réflexions sur “Les pâturages de l’indifférence…

  1. Mais que devons nous faire, que pouvons nous faire ? Une bien vieille question explorée sous tous les angles… Occupés à survivre que nous sommes dans ce tunnel où est écrit marche ou crève. Ils sont où les hommes de bonne volonté éclairés et décidés à l’action ? Elles sont où les propositions pour sortir de cette merde sanglante qui éclaboussent tout le monde. A part dénoncer et se taper sur la gueule, as tu entendu un début de solution ? L’homme est mal barré, la femme aussi et surtout leurs gosses, mais si tu sais ce qu’on peut faire dis le, je te suivrai même s’il faut aller à pied à Gaza ou à Washington ou n’importe où. Si il y a une toute petite chance de changer ce cours des choses désespérant, j’y consacrerai volontiers ce qui me reste de vie et je ne suis certainement pas la seule mais où est le projet qui fera naître l’espoir ?
    Présente toi, tu sais déjà que je voterai pour toi.

  2. Le pédagogue :

    L’armée sioniste continue de s’amuser en poursuivant les massacres des populations palestiniennes et les destructions.
    Elle le fait depuis des lustres quand elle veut, comme elle veut, où elle veut.
    L’occupation de Filistiine par le système colonialo-impérialo-sioniste dure depuis des dizaines d’années.
    Le massacre et les destructions aussi.
    Dotée de centaines d’avions de guerre des plus performants, d’une flotte maritime utilisée pour les agressions, d’innombrables chars, de missiles, d’équipements militaires les plus récents et de tous les armements sophistiqués, dont une grande partie lui est offerte par les USA et l’Europe, l’armée sioniste possède même l’arme nucléaire et son arsenal atomique peut détruire toute la région.
    Pour s’amuser, comme en ce moment, l’armée sioniste a recours aux moyens qui lui plaisent pour massacrer et détruire.
    En ce moment, les massacres et les destructions permettent à la soldatesque de l’horreur de varier les amusements.
    Le jeu le plus recherché est le meurtre des enfants.
    Les agresseurs qui ont créé ce qui est appelé « l’État juif » depuis 1948, période où le colonialisme sévissait dans la région, ont clairement opté pour l’extension des massacres et des destructions.
    Dans son livre intitulé « l’État juif », l’autrichien Théodore Herzl réclamait un « État » pour les « juifs » du monde et écrivait :
    « Nous serions la sentinelle avancée de la civilisation contre la barbarie ».
    Après une longue période d’une politique contre des citoyens européens « juifs » qui ont subi des rafles, qui ont été mis dans des camps de concentration, qui ont été exterminés, principalement par le nazisme durant la seconde guerre dite mondiale, marquée par le massacre de plusieurs dizaines de millions de personnes, il a été décidé de créer en Palestine, sous domination du colonialisme britannique à l’époque, un « État juif » pour les « juifs » du monde, rendant ainsi les populations de ce qui est appelé « le monde arabo-musulman », « responsables » des massacres et des destructions contre les « juifs » d’Europe.
    Les « juifs » du monde peuvent ainsi participer à la colonisation sioniste de peuplement, et prendre la place des « non-juifs » en Palestine et dans la région.
    Avec le temps, la résistance des populations de Filistiine est devenue difficile à contrôler par l’impérialo-sionisme, parce qu’impliquant plusieurs régions de ce qui est appelé « le monde arabo-musulman » où s’installent des Palestiniens qui fuient la chasse sioniste aux Palestiniens.
    Le système colonialo-impérialo-sioniste s’est alors forcé d’admettre que « Gaza » et « la Cisjordanie » sont palestiniens, afin de regrouper les populations palestiniennes dans ces « réserves » comme l’ont été les survivants « Indiens ».
    Les populations y sont parquées sous contrôle total du système colonialo-impérialo-sioniste qui fait intervenir quand il le désire, sa soldatesque de l’horreur, pour massacrer et détruire à sa guise, et permettre à l’armée sioniste de s’amuser.
    Et bien sûr, le coup de la « victimisation », le fonds de commerce qui rapporte gros, est utilisé sans vergogne.
    Depuis des dizaines d’années, le système colonialo-impérialo-sioniste qui s’est accaparé de la Palestine et d’autres territoires use de tous les moyens pour se présenter comme « victime ».
    Et si quelqu’un n’accepte pas cette imposture, il est traité « d’antisémite », de « nazi », de « terroriste », c’est-à-dire « d’islamiste », et doit être châtié.
    Chaque fois que l’armée sioniste s’amuse en massacrant et en détruisant, des représentants des USA et de l’Europe s’inquiètent pour la sécurité de la colonie de peuplement sioniste en Palestine « éprise de paix », et se mobilisent pour défendre cette sécurité.
    Ils remettent des sommes d’argent et autres « aides » à des « représentants palestiniens » dans les réserves, afin « qu’ils prennent conscience » de l’importance de la sécurité pour la colonisation de peuplement sioniste.
    Les régimes dits « arabo-musulmans », les traîtres, serviteurs du système colonialo-impérialo-sioniste qui les a mis en place, continuent de répandre la débauche, le pillage, la pourriture et autres.
    Leurs employeurs les autorisent à discourir sur le thème de « la libération de la Palestine » afin de tromper les populations, essayer de canaliser leur combativité, et les maintenir sous leur domination.
    Ils les encouragent, avec les armes qu’ils leur vendent au prix fort pour tenir les populations en respect, à se combattre mutuellement.
    Parfois, l’armée sioniste évacue un territoire dans le but « d’aider » les traîtres à la « tête » de ces « États » dits « arabo-musulmans », à masquer leur trahison en faisant croire aux populations qu’ils « luttent » pour « reconquérir » les droits spoliés.
    Mais la résistance des populations ne sera jamais vaincue.
    Que sont les agresseurs ?
    « De la cendre qu’emporte le vent en un jour de tempête ».

  3. Le pédagogue :

    dimanche 20 juillet 2014
    Lettre ouverte au Président de la République dite « française » par Jacob Cohen

    Vous serez peut-être surpris, Monsieur François Hollande, ou plutôt ferez semblant de l’être, par cette appellation entre guillemets. Car selon les textes fondateurs, vous êtes censé défendre les intérêts de la République et les principes de droit qui en assurent le fonctionnement.

    Or tout indique, depuis votre entrée en fonction, une allégeance aveugle et inconditionnelle à un pays étranger qui viole depuis une soixantaine d’années les principes de droit international les plus fondamentaux.

    Il faut dire que vous êtes l’héritier d’un parti politique dit « socialiste », qui a participé à une campagne militaire de type colonial en 1956 contre l’Egypte aux côtés d’Israël, et qui a fourni à ce dernier pays l’arme nucléaire qui pourrait se retourner un jour contre l’Europe.

    Certes, il vous arrive de dire un peu de mal de la colonisation, de l’occupation, des annexions et autres exactions des sionistes. De même lorsque vous recevez le Harki en chef de l’Autorité palestinienne pour l’encourager à négocier sans fin avec les maîtres sionistes.

    Mais ce sont juste des paroles en l’air, dites avec l’aval de votre suzerain sioniste, pour illusionner les naïfs. Sinon, dernier exemple en date, pourquoi les sanctions prises contre la Russie pour l’annexion de la Crimée, consécutive tout de même à un référendum réussi, ne sont pas envisagées pour l’annexion de Jérusalem et du Golan, effective depuis 45 ans ?

    Votre complicité criminelle avec l’État sioniste se double d’une allégeance inconditionnelle envers ses représentants en France. Au point de transformer les Institutions de la République, comme la Justice et la Police, en auxiliaires du CRIF et autres agences judéo-sionistes. Le Conseil d’État est mis à contribution pour faire interdire les spectacles ou les manifestations qui pourraient déplaire aux Maîtres occultes de la France, vos Maîtres. Pour une insulte « antisémite », les moyens de la République sont mobilisés pour arrêter et condamner le coupable.

    Je me permets de vous rappeler que j’ai été agressé par la ligue de défense juive le 12 mars 2012, agression filmée, revendiquée et publiée par la LDJ, et que votre « justice », enfin celle qui reçoit ses ordres du CRIF, vient de « classer l’affaire sans suite ».

    Pour cela, M. Hollande, je vous accuse de FORFAITURE, et j’accuse votre « justice » d’être la « bonne à tout faire du CRIF ». J’espère que vous ne laisserez pas ces graves accusations sans suite. Les Français patriotes ne comprendraient pas que le Premier Magistrat ne défende pas son intégrité morale ni l’honneur et la dignité de notre principale Institution.

    Monsieur le Président, vous avez poursuivi le travail de sape depuis le départ du Général de Gaulle en réduisant à néant l’indépendance de la France, et vous avez réduit notre pays au rôle de sous-traitant d’un des plus grands pays criminels des dernières décennies. Les massacres inhumains de centaines de civils gazaouis sans défense et sans recours perpétrés avec des moyens militaires sans précédent vous laissent de marbre. Il est vrai que vous avez entonné l’hymne national sioniste avec un premier ministre dont l’arrogance n’a d’égale que sa volonté d’écraser le Proche-Orient sous sa botte. On se rappellera de vous et de votre place dans l’Histoire comme le complices des crimes de guerre sionistes, ou pour reprendre une célèbre formule, comme le « Petit Télégraphiste de Netanyahou ».

    Les conventions épistolaires m’obligeant de conclure avec des salutations, je vous adresse les miennes, AVEC MON PLUS PROFOND MÉPRIS.

    Jacob Cohen, citoyen franco-marocain, écrivain antisioniste.
    Paris le 20 juillet 2014.

  4. samedi 2 août 2014
    Les Juifs de France mènent une politique suicidaire

    Manifestation des judéo-sionistes à Paris pour « Israël »
    Les juifs de France commettent une erreur historique monstrueuse en liant leur destin à un Etat qui exploite un lien artificiel avec une histoire biblique trafiquée. Et surtout un Etat qui bafoue les droits élémentaires du peuple palestinien, qui après lui avoir volé sa terre, le maintient sous une domination économique et politique, détruit ses structures sociales et culturelles.
    Le régime sioniste est condamné historiquement, quelle que soit sa puissance militaire, car il ne peut faire la paix pour des raisons internes, ni avec les voisins arabes qu’il méprise et avec lesquels il ne peut avoir qu’un rapport de dominant à dominé.
    Le régime sioniste se délégitime tout seul, par ses actions inhumaines, barbares, insoutenables. Le monde le rejette et le vomit. Le temps n’est pas loin où il deviendra le paria de l’humanité.
    Les juifs de France auraient dû faire preuve de sagesse et de lucidité en poussant vers une solution juste, dans le respect des droits de tous les peuples. Le retour de bâton contre le régime sioniste les atteindra malheureusement et il sera trop tard.

    Publié par Dé-Manipulations à 8/02/2014 06:56:00 AM 10 commentaires: Liens vers cet article
    Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s