Raz ma dent !

Aux borborygmes ramadanesques de mes entrailles se mêle, subrepticement dirais-je, l’amertume d’un arrière goût de citoyenneté inachevée me procurant les affres d’un œdipe mal accompli.

Faut dire aussi que mère nation ne fait pas bien les choses. Mère nation ne contextualise pas assez ou peut-être contextualise plus qu’il n’en faut la norme citoyenne.
Mère nation se fait vieille…radote même et en arrive à confondre discours « politique » et discours « social » à moins qu’elle ne soit devenue (remarque elle l’a toujours été) roublarde et tente de combler le vide politique de son discours par le paravent du social. Faire du social sa politique ; on veut bien ! Le roi le fait bien lui et cette politique du social lui réussit bien d’autant plus qu’elle demeure une invite sincère à l’autre partie constitutive du pouvoir, à savoir le gouvernement via sa primature, le parlement et les partis politiques, à prendre en main la chose politique, ce que cette dernière s’empresse de prendre socialement en main….

Dur dur de rompre avec une longue tradition de mimétisme. J’en veux à mère nation comme lui en veulent sans doute cette multitude de zyeuxmuets d’avoir laissé la démocratie se mercantiliser à ce point. La concurrence est âpre. Pourtant aucun des « packs » démocratiques offerts ne semble faire craquer les foules….

il faut dire aussi qu’en ce mois d’abstention et de pieuses ripailles, Dieu renvoie dans les cordes même les plus zélés rabatteurs du rassemblement citoyen…seul concurrent sérieux: la grande surface, puisque paraît-il, aussi bien la foi que la citoyenneté s’adressent en premier lieu aux tripes.

tablons que beaucoup jouerons ACIMA à la prochaine course….

ramadan karim


Publicités

2 réflexions sur “Raz ma dent !

  1. Le pédagogue :

    De tout temps, les mots ont occupé une place de choix dans l’alimentation et l’entretien du faux (albaatil).
    Dans les opérations de domination par exemple, les mots accompagnent les autres moyens et s’avèrent souvent aussi dangereux, voire plus terribles.
    Les imposteurs ont toujours falsifié les mots pour les utiliser comme des armes de destruction massive.
    Dans plusieurs domaines en effet, ils mobilisent tous les moyens dont ils peuvent disposer pour faire dire aux mots ce qui correspond à ce qui les arrange.
    Ils ne cessent de parler de « droits de l’homme » par exemple, afin de camoufler les droits de l’homme qu’ils violent depuis des lustres et dont ils se sont accaparés.
    Pour rester dans la période contemporaine, il est connu que tous les résistants et toutes les résistantes, à quelque niveau que ce soit, savent que ces imposteurs ont usé de tout, pour ne jamais parler de colonialisme, d’impérialisme, de sionisme et autres.
    Ils ont recours à des termes trompeurs, des termes de la supercherie et de la tromperie.
    Ils « varient » les bavardages sur « la lutte pour le bien de l’humanité », pour camoufler leur soif d’imposer partout leur domination.
    Ils sont arrivés par des mots truqués à faire passer pour du « progrès », leurs crimes contre l’humanité.
    Le pire dans ce domaine, c’est que des individus dont ils sont les maîtres, reprennent servilement ces bavardages qu’ils utilisent pour se donner une contenance dite de « civilisés », d’« évolués », de « cultivés » et de « modernes », conformément aux souhaits de leurs maîtres.
    Des serpillières adorant les semelles qui les foulent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s