Quand le culte occulte…

femmedelombrej »eus envie de remonter ce billet..ne serait-ce que pour le plaisir d’un nouveau partage

 
 

« La femme à un beau culte »
L’Homme avec une grande H

 

Si Carla Darwin (invention leblasienne et représentante légitime, de par son patronoum, d’une certaine théorie évolutionniste féminine) avance, presque sans sourciller, que L’Homme ne descend pas du singe mais de la femme sans doute ne tient-elle juste qu’à donner un peu plus de poids au piédestal élevant la déité de sa gente d’appartenance, à laquelle bon nombre d’hommes ont voué, vouent et voueront le plus passionné des cultes.

 

Alléluia !!! L’homme ne serait donc que l’objet d’un pur désir de création au féminin venant combler de sa protubérance bûcheronne à laquelle par je ne sais quel effet miroir bon nombre de femmes ont voué, vouent et voueront cul culte l’unique faille taillée au sang au grand plaisir de la hache masculine…et l’on s’étonne après que l’humanité se voit résumée à l’homme avec un grand « H » laissant ainsi planer la suspicion d’un doute sur l’adéquation qualificative du genre lexical.

 

En disant cela, Carla savait-elle qu’en présentant un être comme un culte, on l’occulte ??

 

Rassurez vous mesdames ma phosphorescence bulbeuse relative à cette question est certainement loin de s’inscrire dans une quelconque feuille de route machiste mais au contraire, tient à replacer sur son piédestal la complémentarité du genre dans l’espèce humaine.

 

Aussi aurais-je l’impression de ne point m’égarer trop loin en affirmant que la pauvre Carla ne fait en fait que masquer cette angoisse de voir, sans autre forme de procès en grammaire, que le genre masculin l’emporte toujours sur le féminin

 

Je l’imagine un peu comme ces petites filles se demandant : que veut dire « naître fille », « n’être que fille » ? Subissant l’accent rêche et les coups de ses frères lorsque pleine d’arrogance, elle franchissait le seuil de leur chambre dont le territoire lui avait été interdit…

 

J’entends encore la voix de sa mère se désolant en évoquant le nom de son père qui allait s’éteindre en l’absence de descendant dignement représentatif…

 

Je l’imagine, un peu plus grande, se demandant pourquoi les femmes affichaient-elles leur beauté niaise sur le papier glacé des magazines pendant que l’on vantait les mérites de tous ces personnages cravatés qui oeuvraient pour le bien de l’humanité…

 

Dans sa famille, comme dans la famille de milliers de Carla Darwin, on insistait pourtant sur l’éclat d’une femme cultivée…

 

S’agissait-t-il d’être cultivée ou intelligente…ou juste avoir un beau cul ?

 

Qu’attendait-on d’elle, ou plutôt que ne voulait-on d’elle ?

 

Mais en poussant plus loin la phosphorescence bulbeuse, j’en suis arrivé à penser que ce n’était pas ce qui obscurcissait le ciel de l’enfance de toutes ces Carla Darwin. Je devinais qu’au plus profond d’elles, vivait, discret mais pulsative, une sensation de menace. Une petite peur essoufflée, aux aguets, rythmée par le martèlement sur l’asphalte, des talons de ces créatures un peu provocantes que l’on étranglait dans les parkings, dans les films policier

 

Une petite peur silencieuse comme un tapis de braises allumé en un immense brasier dès que se rejouait l’  » r  » de la femme battue, violée ou assassinée…

 

Les yeux engloutis par un horizon sacrifié, je comprends que ces Carla Darwin ne veulent pas grandir…

 

Car elles savaient, enfoui dans l’anagramme d’une secrète pensée, qu’être GRANDE c’était accepter le DANGER

 
O temps, suspend ton VIOL…

kb…en réponse à « la femme est-elle net » de Leblase

 

Publicités

3 réflexions sur “Quand le culte occulte…

  1. faut plus blaguer !!!!entre autre !je me demande si telecom ne doit pas dire son mot dans cette affaire !la beliere …nounouz…et moi !me chercher!t

  2. belier la ferme !de beliere à belier!on est de plus en plus frustré ici bas de parler et de faire des vannes!.maintenant que tt le monde semble étre surveillé sur le net et wa ammmmmmmmmmmmmine a staghfirllah ,inna lahada mounkare ,ya latife ya latife ya latife !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s