Faut-il encore tuer Jaurès…?

jaures                                                                  « Que peut valoir la parole d’un bouffon  lorsque il n’y a plus de roi…juste un peuple élu par les médias… ?  »

 

C’est le genre de question que doit se poser aujourd’hui  un certain Dieudonné, bouffon de son état, en des temps où il ne fait pas bon de l’être sans la couverture d’un roi…

Mais il  y a le président gloserons certaines voix, nostalgiques de la fleur de lys…

Sans doute, mais un président c’est fanfan la tulipe à côté d’un roi, élu par Dieu de surcroit…sur croix même, de bois ou de fer qu’importe du moment qu’elle ne soit pas gammée, et si vous n’y croyez pas vous brulerez en enfer !

Un président ça reste quand même un cran en dessous. Un président c’est élu par le peuple. Autrement dit,  par vous, chers citoyens français, qui payez des taxes pour que l’on vous contrôle constitutionnellement à coups de lois faites le plus souvent par des gens sans foi…

A la limite, le manque de foi ça passe. C’est même souhaitable quand il s’agit de légiférer à mesure humaine…Dieu ayant été jugé un peu trop radical dans sa conception de la loi et donc imparfait à satisfaire la formule ultra élaborée combinant «  l’ordre » au besoin consumériste de tout poil.

Dieu c’est juste assez bon pour créer un monde, pas pour faire de l’argent…

C’est vrai qu’avec le fils on a réussi quand même la prouesse de faire grimper les chiffres de vente par je ne sais quel effet du saint esprit…le gros bonhomme à pompon rouge sans doute…

Maintenant que ces gens sans foi deviennent aussi sans loi, il y à là de quoi s’en donner à cœur joie et le père Dieudo, le seul à encore prêcher un peu de vrai dans cette grande église du faux qu’est le showbiz, ne semble pas s’en priver. Il met les bouchées triples pour botter en touche la trinité malsaine au bras long, en train de lui tomber dessus à bras raccourcis (tradition gauloise oblige) combinant Pouvoir politique, showbiz et religion

Et côté religion, ce n’est pas n’importe laquelle messieurs dames. C’est la première, l’unique, la seule certifiée vraie, shoah oblige, dans les registres des établissements célestes et même en plus haut lieu : celui des  médias. Rappelons à toute fin utile que la seconde n’est guère plus bonne qu’à sanctifier le règne du cadeau, de la galette des rois et des œufs en chocolats et que la troisième sert d’épouvantail – en burka –  pour qui serait encore attiré par un relent de foi.

Comment répondre à ce simulacre de droit au bras long qui lui tombe dessus, à ce pauvre bouffon, à bras raccourcis de gens sans foi ni loi si ce n’est par un autre effet de bras ?

à tout bras, tout honneur vous dirons tous les morts au champ de bataille du droit et la quenelle, malgré tout ce que l’on veut nous faire croire, n’est rien d’autre que la cousine au bras long du petit bras d’honneur

et tout le monde y va de son moulin à paroles à grands cris d’orfraies : « il faut pendre ce bouffon en train de remettre en question le fondement des valeurs démocratiques qui font la grandeur de la france !»

Haro sur le baudet ! et on l’aura remarqué mille fois : il suffit de se livrer à quoi que ce soit qui puisse passer pour ressembler de près ou de loin à une réelle défense de ces  “valeurs”; il suffit de manifester un peu le souci qu’inspire leur état ; il suffit de paraître déplorer l’appauvrissement de leur action, leur inexactitude croissante et le délabrement de leur syntaxe même, dont la plupart des escaliers sont effondrés, et ne servent plus que de supports à graffiti ; il suffit de dire ce que l’on voit, ce que l’on entend, et ce que l’on lit, et d’en juger sans enthousiasme, pour que tous les jolis singes de Cour, en grande tenue d’Amis de la commémoration du seul désastre reconnu vrai par l’histoire, perruque sociologique au front, épée médiatique au côté, décorations linguistiques au plastron, se lancent dans leur ballet décoratif et guerrier au milieu des décombres, et vous désignent à la foule avec des cris perçants pour l’exciter contre vous, dénoncé que vous êtes comme un conservateur à tout crin, un farouche réactionnaire, un comploteur extrémiste, d’antisémite invétéré, champion intolérable (et criminel, il va sans dire, n’oublions pas criminel) de la fermeture au monde, de l’exclusion de l’autre, du repli suicidaire sur soi…bref une bête nuisible à abattre au nom même du nationalisme…

Jaurès à été assassiné une première fois, tablons, au train où vont les choses, que l’assassinat d’un deuxième bouffon, nègre de surcroit, n’émouvra personne à moins d’une ruade du droit même si sous forme de quenelle

Publicités

7 réflexions sur “Faut-il encore tuer Jaurès…?

  1. @ kb

    tu cherches quoi dis-moi en te livrant à ce sulfureux babillage, comme dirait l’autre de tes amies ? à leur saper le moral à toutes celzéceu qui apprécient tant la tégèreté et ton esprit farceur que tu viens de rendre frappeur ?

    et sur quoi tu insistes pour aggraver ton cas ? sur la conjuration qui tente depuis dix ans de faire taire Dieudonné 1er, Bouffon de France, de ses cuisines douteuses et de ses dépendances foireuses, menée par cette « communauté organisée » comme dirait Soral-le-maudit, désigné par la même clique maîtresse de la claque comme l’idéologue caché derrière le chansonnier…

    tu blogues pour partager, Dieu te le rende au centuple mon cher et te bénisse pour ta générosité mais avec qui dis-moi crois-tu pouvoir partager cette indignation-là ? quand même pas miss Lilo Layla, d’après laquelle tes ami(e)s seraient sur le point de te mettre en demeure de choisir entre moi et eux !

  2. je pense sincèrement que ce qui va unir le monde indépendamment du genre, de la croyance, du penchant, de l’inclinaison (à ne pas confondre avec inclination), du niveau social, de la préférence footballistique, de la conviction politique c’est la NEVROSE !
    sur ce terrain nous sommes sûr d’atteindre le parfait en matière d’égalité en tout genre

    alors les mises en demeure ne me font pas peur puisque je serais en bonne compagnie entouré de gen(te)s élégamment vêtus de camisoles 🙂

  3. névrose ? nous y sommes déjà et à hautes doses 😦

    je vois plutôt une sorte de catharsis planétaire, après tout la mise en connexion électronique de l’humanité via les cyber réseaux sociaux préfigure un système nerveux propice à l’avènement d’une conscience humaine concrètement collective, par la mutation à très grande échelle de l’émotion en pensée.
    pourquoi ont-ils tué jaurès ? il s’est très probablement fait buter parce que les marchands de canons et leurs conseils d’administration sans oublier leurs banquiers ne voulaient pas entendre parler de paix. pourquoi les mêmes ont-ils condamné à mort (économique pour l’instant) notre ami Dieudonné ? quelle nouvelle guerre mondiale s’agirait-il de précipiter ?

    je sais c’est de la triche de poser les questions de cette façon-là 😉 mais faut rigoler comme dirait monsieur Mbala Mbala, il ne nous reste que ça :-)))

    PS
    bon c’est tout de même étrange que le PS que Jaurès a contribué à fonder lorsqu’il s’appelait encore la SFIO soit ligué aujourd’hui contre Dieudonné. quoique le PS n’a plus de socialiste que le nom depuis que FMitterand s’en est occupé… sans compter ce que la boutique de hollande valls et compagnie a viré à la dictature toutacou. au fond c’était peut-être pas une si bonne idée que ça de séparer l’église de l’état…

    1. sauf que là où tu vois l’avènement d’une conscience humaine concrètement collective je vois plutôt un formatage à grande échelle des consciences où justement la pensée se dilue dans sa part congrue émotionnelle
      bref l’avènement du règne de l’homo communicans où toute la pertinence de l’esprit humain se trouve « engrangée » dans le support communicationnel où la perte d’un Iphone représente la mort quasi certaine de son propriétaire

      hu hu hu…c’est vrai que je pousse un peu au paroxysme mon pessimisme anthropologique quoique réside bien caché au fond de moi une foi indicible qui me pousse à croire encore à la résurrection de l’esprit humain dans toute la splendeur de cette dimension cosmique vers laquelle il aurait du naturellement tendre si bon nombres e petits cochons n’avaient pas détourné le sens du mot « élévation »

  4. mon cher, je ne voudrais pas avoir l’air de squatter ton espace comme dirait ta copine caroline 😉 mais ma fanattitude dieudonnesque ne pouvait que s’émouvoir de l’Affaire en question.

    le plus drôle c’est que ces tocards de pseudo-socialistes se sont mis une affaire Dreyfus sur les bras alors que Dieudo est réputé être antijudaïque, d’ailleurs c’est stupide de piailler à l’antisémitisme vu que les arabes et les éthiopiens sont sémites également 😕

    le moins drôle c’est quand JMAyrault déclare parait-il : « on l’aura au portefeuille comme al capone »

    mais le plus carrément glauque c’est lorsque le mémaire de Paris, l’inverti de la noix comme dirait l’un de mes potes futur imam dans une banlieue française, monte au créneau lui aussi pour taper de ses petits poings enragés contre les spectacles de « monsieur Dieudonné »

    ah oui, la France, le pays où les homos ont désormais le droit de se marier depuis le coup d’état démocratique socialiste ! douce France où les chrétiens traditionnalistes et les patriotes nationalistes s font méchamment chabakouner par les CRS-SSS et où l’on commence à enseigner aux enfants que choisir son sexe est aussi démocratique que décider en conscience de la couleur de son iphone… pas étonnant donc qu’un zigoto qui a fait de ses moeurs pour le moins dégoûtantes -comme dirait ASoral, à un moment donné l’homosexualité masculine pose cruement le problème de la sodomie- une bannière électorale se permette de donner des leçons de morale.

    ah ça ira, ça ira, ça ira ! les sarkhollandistes à la lanterne !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s