Tram square 36°2 le matin…

Il y a des jours comme ça où l’impondérable vous tombe dessus  comme un chemin de traverse qu’un strabisme dit « vers gens » vous pousse à arpenter avec la confiance  de l’ingénu, la vaillance du brave et la bonté du sage…

Ô déception…

Je ne vous conseillerais jamais assez un « parachute »…les retours sur terre  étant parfois si difficiles…

8h05 – comme l’œil d’un démon empourpré de perfidie, la loupiotte « stop » de mon superbe bolide (khamssa ou khmiss) se met flasher comme mille feux de l’enfer en poussant des couinements – et tout le monde sait que le coui ne ment pas – annonciateurs d’une grosse couille sous le capot…

J’hésite un instant entre continuer ma route vers mon merveilleux boulot ou faire demi-tour, qui en fait est un grand détour, vers les fantastiques ateliers de la maison mère qui vit naitre ma splendide voiture (ô main de fatima protégez moi…bon ça va…tu me chatouilles…)

08h15 – Je déposai donc mon adorable fatima, bien avant sa destination finale, (massacre à la tronçonneuse ça sera pour la prochaine fois) à la tram stèycheune la plus proche pour qu’elle puisse gouter aux joies prolétariennes du transport en commun et me dirigeai d’un couinement allègre et  dare-dare, derb derb, zanga zanga, vers le grand hôpital mécanique en l’expertise duquel  je fondais le grand espoir d’une prompte guérison…

08h30 – 34°C et un taux d’humidité avoisinant les 78%. Comme un bébé par une cigogne, Je fus livré, gluant,  à grands sourire et paroles cajoleuses à la préposée aux affaires carrossiers qui roulait des mécaniques…quoique ce jour-là elle devait avoir plutôt roulé un ou deux joints…

J’expose d’un sujet, deux verbes et quelques compléments un topo aussi concis que précis des faits m’ayant poussé à visiter son respectable établissement…

« et avez-vous vu un message d’affiché avec le couillement»  …traitre de lapsus révélateur, l’orque semblait avide de chair fraiche…

Je répondis au gobelin « oui ! l’œil de Soron du mordor »

Merveilleux spectacle…Gollum n’aurait certainement pas réussi à faire des yeux aussi ronds…

Je réexposai , geste à l’appui dans une superbe chorégraphie finalisée par un magistral bras d’honneur, en langue Elfe cette fois ci,  mes tracas mécaniques…enfin pas ceux de ma splendide anatomie mais ceux de mon admirable carrosse (lhadi ben 3issa koun m3aya…)

A suivre….

Publicités

2 réflexions sur “Tram square 36°2 le matin…

  1. @ kb

    elle m’a collé le cafard ton histoire surtout la préposée au comptoir et surtout l’idée qu’elle ait pu avoir roulé un ou deux joints je me dis que le bon dieu n’a certainement pas créé le Cannabis pour que de telles connes s’en inspirassent.
    et d’abord c’est vrai pourquoi t’a pas un garagiste de quartier ? et surtout pourquoi tu roules dans une voiture aussi sophistiquée qu’il lui faut son garage d’origine ?
    tout ça pour en arriver à cette question « yavaitil un messagedaffiché aveclecouinement ? » moi c’est là que j’aurais envisagé le massacre à la tronçonneuse je te le dis franchement. d’ailleurs je ne supporte déjà pas les voitures qui se mettent à couiner tant que tu n’as pas attaché ta ceinture j’ai envie de descendre et de lui flanquer mon pied dans la portière pour qu’elle apprenne à se mêler de ses affaires…

    PS
    j’attends avec délectation ton premier billet ramadanien voire d’enramadané 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s