Que les rats me damnent !..

À rat qui rit point de mort subite… quant à l’humanité, ayant bien affuté sa lame à l’E-com ( wa alikom assalam) c’est d’un pied à l’aigre qu’elle entame le suicide de sa conscience…

facebook est en train de devenir le 4 ème livre sacré de son histoire et moi je ne suis pas loin de croire que le mahdi sera un programme informatique

Comme toujours et avec le retard qui s’impose pour faire durer le plaisir d’une brève retrouvaille je viens vous souhaiter un très bon mois de ramadan

Maintenant, passez moi l’expression…

Comme vous me passeriez le sel, à table, à l’heure de la grande pâtée du ftour où la pub en cascade dégouline, indigeste, d’un tube même plus cathodique pour nous initier à la chorba consumériste d’un pays en grande voie d’enveloppement…mais tant que c’est halal pourquoi s’en priver ? Dieu s’invite à votre table, il faut lui faire honneur surtout qu’il parait que la foi réside dans les tripes

Gloire à choumicha la grande prêtresse qui sacrifie au bon goût nos petits restes de consciences…

Publicités

18 réflexions sur “Que les rats me damnent !..

  1. merci pour tes voeux aigres doux, t’as mis trop de citron dans ton bol, même que c’est devenu tout jaune, la prochaîne fois poste juste après chebbakia…::))
    très bon ramadan m’zabi se77a oul 3afia ou ea7et lbal..:))

  2. wé c’est très moche la pub à la télé. tous ces artistes prostitués, les pauvres… quant à choumicha elle m’a vite fait regretter l’époque où c’est abderrahim bargach qui était ministre médiatique de la gastronomie populaire et où déjà on se demandait si l’art de manger pouvait suffire à fonder une civilisation ?

  3. l’art de manger mène à une seule chose : ça fait chier !…si civilisation s’en suit (ou s’essuie c’est selon) ç’est une civilisation de merde !

    1. quand j’étais gamin, un détail du cabinet de toilette (modèle déposé walter clozett, merci SA 😉 chez un oncle et une tante que je visitais souvent, me fascinait : sur le porte-rouleau de PC, l’inscription en grandes lettres tarabiscotées : ici tombent en ruine les beaux-arts et la cuisine !

      cela dit le compostage demeure un sommet d’ingéniosité humaine, tout comme les fosses septiques, soit dit pour rester dans la m; jusqu’au cou 😉

      le genre de grand bain de civilisation dont tu ressors en concluant par cet étron je veux dire ce trait de génie : je pense donc je m’essuie.

      1. je fus à un certain moment tenté de parler encore de vortex, maelström et tourbillons assimilés mais j’eus peur de faire dans la surenchère de basse fosse…
        essuyons nous donc les pieds des mots et vidons nos pensées comme se vident nos pansées de ces résidus toxiques accumulés tout le long d’une
        vie inconsciente de ce que l’on aurait pu vraiment être…oui, tirons la chasse et laissons le PQ stratifier la mémoire humaine en couches géologiques sur lesquelles les futurs archéologues se feront grand plaisir à retracer nos mémoires intestines…

  4. Je ne sais pas si c’est le manque de nicotine ou la carence en sucre
    qui améne certains, et non des moindres, à verser dans la scatologie.
    En tous cas je suis content de savoir que mes congénéres sont fiers
    de s’acquitter de leurs « impots ».

    PS:
    1- Le banquet est non seulement un lieu de festin et de dégustation
    mais aussi de discussion, d’echanges d’idées et surtout de vie en
    communauté (familiale s’entend)

    2- Je préfére « Sales, Affreux et Méchants » à « La Grande Bouffe ».

    3- « Modestie magnanime » est un pléonasme…

  5. je ne sais pas non plus ce qui pousse d’autres à sombrer dans le talibanisme démocratique, ce qui ne les empêche pas de faire des pieds et des mains pour ne pas s’acquitter de leurs impôts… font ch. les grands-petits bourgeois !

    PS
    @ dima
    je crois savoir en revanche pourquoi tu préfères « affreux sales et méchants » à « la grande bouffe » 😉

    1. alisalvador,

      Diffamation gratuite et propos sans aucun (fondement)…

      Que Dieu te pardonne et accepte quand meme ton jeune bien que
      le paradis est aussi terrestre…

      PS:
      Le tube cathodique ne fait qu’abrutir le genre humain.
      De grace éteignez vos télés…

      1. dima,

        après relecture attentive de mon propos précédent je n’ai rien trouvé qui relevait de la diffamation. du moins envers qui que ce soit d’autre que ce(ux) que j’ai dénommé grands-petits bourgeois 🙂 mais tu te doutes bien que je suis en mesure d’étayer la thèse que je formule de la sorte, le reproche que tu me fais ne tiendrait donc pas deux rounds.. de plus en ce qui te concerne je n’ai fait que te prêter des éléments d’appréciation positive d’un film comparé à un autre. il fallait y voir plutôt une invitation sympathique à évoquer ensemble ces deux films que tu as tout-à-fait raison d’associer, dommage que tu aies cédé à la pulsion de l’agressivité.

        cela dit, foi de Salvadorali comme ça se prononce tu seras gentil la prochaine fois de faire un effort à ce niveau-là, de quoi-t-est-ce qu’on causait déjà ? ah oui, des rats de harira et de ch. bien qui s’empiffrera le dernier..
        .
        ah oui, tu faisais la fine bouche à cause de la scatologie et je te comprends, ça a du te faire un méchant choc de voir michel piccoli se répandre impuissant en une diarrhée mortelle et les chiens attirés ensuite par les effluves et les dégoulinations… alors que dans l’autre film il n’est question que d’une famille réunie de nuit autour de la découpe d’une carcasse d’entrailles bovine suspendue au plafond pour mieux comploter l’assassinat du père par empoisonnement à la mort-aux-rats, ha ha ha.

        en tous cas merci de m’inspirer ces lignes pas si vengeresses que ça, vu que je te dois cette très agréable occasion de passer le temps en attendant que le bon Dieu daigne accepter ma contribution d’enramadané à la cause commune.

        à part ça tu serais pas un peu rajaoui des fois ? ça non plus ça ne m’étonnerais pas.

  6. Passons sur l’antinomie véhiculée par la bizarre expression « talibanisme
    démocratique » et espérons qu’un jour ou un soir que le dénommé et non
    moins respectable « salvadorali » daignerait défendre le concept
    de la « démocratie » et son éventuel grand apport à la gestion de
    la cité marocaine : un Homme, une voix. Transparence des régles du jeu,
    Justice sociale équitable, Justice indépendante compétente et incorruptible,
    Respect de la dignité et des droits de l’Homme, Fin de la Censure et
    Respect de la liberté d’expression et d’information, Rendition des comptes
    et fin de l’impunité des responsables politiques marocains…

    @salvadorali

    C’est plus la scéne où Piccoli, vétu d’une « gandoura », ouvre la porte
    à un des écoliers de l’institutrice, jouée par Andréa Ferréol, en lui
    disant « Mon enfant, n’aie pas peur je ne suis pas un ARABE », qui
    me dérange. Déjà, en 1973, le racisme du dialoguiste du film
    pointait son museau. Par contre, la situation sociale de l’Italie
    des années 1970, du moins de l’une des couches de la population,
    est bien décrite dans « Sales, Affreux et Méchants ». Et je crois que
    si Monti ne réussit pas actuellement sa politique économique et sociale,
    les périphéries de Rome regorgeront de bidonvilles.

    J’hiberne pour un certain temps afin que mon coté bavard ne dérange plus
    autrui. Portez vous bien les ami(e)s…

    1. @ dima

      un homme, une voix, et blablabli et blablabla 😉 je connais ton credo crypto-républicain mais l’antinomie en question n’était qu’une façon de provoquer ton intelligence critique de façon à te permettre de dépasser ton endoctrinement démocratique.

      d’ailleurs l’expression n’est pas de moi, elle est depuis quelques temps employée en France pour qualifier l’attitude d’une « certaine presse » qui s’est acharnée par exemple à flinguer méthodiquement le gauchisme de JLMélenchon et sa personne au nom de ce qu’il n’y aurait, tu connais la chanson, pas d’autre alternative que le libéralisme débridé, comme disent les Chinois…

      quant au talibanisme démocratique à la mode de chez nous, il consiste par exemple à inciter un journaliste à se croire tout permis de revendiquer la liberté sexuelle pour sa soeur et pour sa mère, au mépris du principe juridique élémentaire selon lequel nul n’est fondé à invoquer sa propre turpitude, autrement et encore mieux illustré par l’affaire des profanateurs du ramadan.

      wé, le racisme ordinaire franco-européen, ça a sans doute été l’un des éléments d’infection voire de gangrène de la civilisation occidentale, ce mépris humain sur lequel on ne peut rien construire de bon…

      mais pour rester dans la cinéphilie comparée, ce qui me passionne davantage dans « affreux sales et méchants » c’est le fait que nous avons chez nous des cinéastes qui se prétendent inspirés de cette école-là du cinéma italien, je pense en particulier à un certain Noureddine Lakhmari, à qui l’on doit l’obscène « casanegra » et qui se prépare à récidiver avec « zéro », une suite conceptuelle parait-il du précédent… sans oublier dans la même veine les « chevaux de dieu » de nabil ayouch, le fils du célèbre fils de pub casablancais, qui s’est emparé de la misère de sidi moumen pour la prostituer au discours militant de son clan, dans la même veine dramatrugique qui fait s’extasier aujourd’hui notre société civile, ce tartinage de dignité humaine bafouée, alors que l’espèce humaine devrait avoir honte pour commencer de ce qu’elle fait subir au règne animal.

      il parait qu’il y a trop de nageurs et surtout de surfeurs sur les côtes du monde entier et qu’il va bien falloir se résoudre à éliminer les requins. reprocher aux rats d’exister, je trouve donc ça culotté des humains.

      comme tu vois c’est vraiment pas le moment pour l’intelligentsia de démissionner 😉

      1. Salvadorali, J’aime bien te lire sauf que tu m’octroies ce que
        j’en veux pas ou du moins ce que je ne suis pas :
        je ne me sens pas Républicain et je suis attaché à l’Histoire de
        mon pays natal. Etre démocrate ne veut pas forcément dire
        etre Républicain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s