la chorfitude…

Chers choux à la crème, meringues nippones et autres recettes ratées de la toile. Ché pas trop ce que ça vous fait à vous mais moi j’ai jamais gobé ce truc du nom à rallonge. L’ascendance télescopique certifiant zaama le pedigree de la bonne naissance et présenté…que dis-je ? Étalé comme un signe électif d’hémoglobine supérieure

 Ma sage femme de grand-mère…enfin sage femme dans le genre qui accouche de maximes à la pertinence sentencieuse et non sage femme extractrice de têtards trisomiques…nan mais je vous essplique sait-on jamais des fois que vous vous appelleriez aussi abbas tahiri lemzabi akhennouch eddakhama lbaqali (je vous laisse trouver l’élément pathogène…et si vous n’y arrivez pas reportez vous à l’excellent ouvrage de mouna hachim ).

 Ma sage femme de grand-mère (dites…je vais quand même pas vous répéter l’essplication nan ?) me disait donc « nous sommes tous les enfants de neufs mois »…enfin les normaux  d’entre nous packe bizarrement ceuxcelles ayant des noms à rallonge présentent -à quelques exceptions près- toutes de sacrées déficiences mentales dues à une naissance prématurée et qui contradictoirement, dans l’âpre lutte de l’ascension sociale, semblent les propulser très tôt vers ces hautes sphères à qui il manque une paire, et non des moindres,  dans la chromosomie

 Je n’irai pas jusqu’à tirer de conclusion hâtive en prétendant que le taux de débilité croit proportionnellement au rang social mais vu l’implication de nos élites dans l’état de délabrement avancé de la nation je suis en mesure de me poser la question n’spa ?

 Pourtant un nom c’est rien d’autre qu’une histoire de convention pour différencier sans séparer mohammed de mustapha (lire à ce propos mon hyper grandiose excellent et sublime article). Malgré cela, un tas de ratés continuent à s’accrocher à la grandeur douteuse d’un ancêtre  qu’ils tiennent coûte que coûte à maintenir vivant dans une sorte de mémoire dénominative. Une mémoire qu’ils traduisent ensuite en privilèges « légitimes » sous prétexte de perpétuer ce fameux « sang-gène » auteur d’actes mémorables ayant eu un impact décisif sur l’avancée de tout un peuple.

 Maintenant quand on fait un petit bilan de cette avancée, on ne peut que faire le déplorable constat d’une inexorable décroissance entamée depuis plusieurs siècles déjà…de quoi se poser encore des questions sur la véracité de tous ces actes mémorables passés sous la seule impulsion de la pureté d’une souche sanguine.

 Nous aurait-on raconté que des conneries à coups de mots globines ?

 Serions nous arrivés sans nous rendre compte à l’ère d’une noblesse générique ?

 Serons nous acculés à couper les paires de l’élite pour en vérifier la légitimité de son sans gêne ?

 Force est de croire tout de même qu’il demeure encore quelques paires de lucides, issues de je ne sais quel sommeil d’esclaves, pour mesurer l’imminence du point critique de trisomie sociale où par manque de parité le peuple devient assez débile pour que s’installe l’espoir d’un rêve castrant de révolution.

 Ainsi naquit un gouvernement coquille, issu des basses plaines de l’hémoglobine. Un gouvernement pour qui la chorfitude se perpétuerai donc par l’acte et non par le sang. Un protège couille poilu (pour pas que ça s’vouaye) de ces pairs qui ont toujours régné sur terre par droit de sang…

 La trisomie est ailleurs…

Publicités

5 réflexions sur “la chorfitude…

  1. salam, salut !

    d’abord qu’est-ce que tu veux dire par « trisomie sociale » ?
    ensuite respect pour ta grand-mère mais son argument égalitaire ne vaut pas un clou : d’abord ya certains prématurés, j’en connais au moins un né à sept mois, dont on se demande comment ils ont fait pour compenser aussi bien leurs mois de gestation en moins… ensuite et surtout il y a le sang comme tu dis si justement. bon sang, mauvais sang, toi tu t’en fais du mauvais à cause de ceux qui prétendent être irrigués par le bon.
    la chorfitude ok c’est l’infini mis à la portée de certains caniches qui n’ont eu que la peine de se laisser portée…
    mais pourquoi te focaliser sur les boutchichis ? ne crache pas dans la tchicha s’il te plaît 😉
    pourquoi donc occulter le fond du débat ? le fait d’avoir le prophète Mohammed comme aîeul et de le revendiquer, tu pourrais voir ça comme une autre façon d’inviter les gens à regarder la lune plutôt que le doigt.

    1. Cher salvador…
      si le prophète n’a pas eu de garçon c’est certainement pour mettre fin à cette mascarade de la perpétuation de la chorfitude par les liens du sang poussant à accepter comme élite toutes sortes de tares indélébiles au seul nom du « assal » …
      pour les boutchichis c’est juste un exemple parmi tant d’autre même si cette confrérie, par la façon de ses membres à plutôt « déifier » leur gourou du grand secret, achaykh hamza, révèle plutôt une pratique de secte…
      a chorfa toutbit bi l’a3mal machi be ddem !

      1. très estimé mzabi

        tu manques mon cher de hauteur de vues sur la question.

        moi je serais plutôt du genre à me réjouir que dans son infinie sagesse, le bon dieu n’ait pas jugé bon de doter le prophète Mohamed (SP) d’une descendance masculine, se doutant que ça n’était pas un bon plan du tout. skifé dieu merci si j’ose dire la chorfitude est essentiellement liée à l’origine de Fatima-Zohra sa fille.

        d’ailleurs les Fassis sont jalousement gardiens de cette tradition de descendance prophétique qui tend à magnifier et sacraliser la femme, au point presque de dévaloriser l’homme, ce qui expliquerait un certain volet de la renommée des Fassis notamment dans le registre humoristique 😉 mais la question n’est pas là, quoique l’Islam tel que prêché par Mohammed prophète d’AllaH fut il me semble et de ce point de vue précisément, un anti-machisme subtilement militant.

        sans déconsidérer pour autant la descendance alide, mais là nous entrons dans le politique, évitons-nous donc les miasmes des prises de tête oiseuses entre chiisme et sunnisme notamment 😉

        anyway, le modèle chérifien qui me sert de référence repose sur le devoir d’exemplarité découlant des termes d’un contrat social obligeant l’aristocratie d’essence spirituelle en question. sachant que quand on laisse la nature faire son travail, les chiens font rarement des chats et encore moins des souris…

        en conclusion ton reproche de « mascarade » relève de la jérémiade, mais Ok tu as raison sur les dérives inquiétantes du système. sauf que cela renvoie au seul ressort clientélique, on a vite fait le tour de la question.

        d’où l’impératif de réactiver, de toutes les façons possibles, en commençant par le débat, l’ordre vertueux d’exemplarité chérifienne.

  2. donc histoire d’améliorer le génotype de l’espèce humains faut bien brasser les génômes, m’demande, si un chrif sahraoui, épouse une suissesse, une togolaise, une une juive..que devient la chorfitude.
    je dis ça, mais suis un peu dans la confusion, dans la vie de tous les jours, la chrfitude rime avec chourfitude, c’est à dire à partir de 80 piges, tu dis plus A SIDI ( tu me dirais, ceci estattribué aux chorfas aussi), mais tu dis A chrif.
    dans nos conscience aussi, la chorftitudes rime avec certains dons paranormaux, recevoir la crachat d’un chrif, parait que c’est un sacré privilège, enfin dans ma tête c’était ça. là, je me rends compte que tu traites d’un cas bien précis.

  3. désolée pour les fautes, c’est écrit entre deux gorgées de café au lait, 3 bouchées de sfouf du baptême d’une cliente et 4 sauts au comptoir..et puis son truc me colle à la gorge, m’faut aussi m’lever pour boire, quelle chienne de vie..!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s