Another kind of blue…

Bitches brew

Et miles dévisse de ses notes blanches le couvercle noir qui pèse sur le conduit rouillé de mes souvenirs…

 Je me retrouve à fredonner l’ancienne langue d’une mémoire brouillée avec moi-même où trempe le présent comme tremperait une mouillette dans un café de grand-mère.

Que vous avez de grandes dents !…

C’est pour mieux te mordre me joue l’air en plinthe de loup tapissant ma chambre où résonnent encore les cris d’un chaperon abusé.

Je ne serais même pas jugé pour méfait et encore moins pour conte tant mes paroles cachent leurs histoires à rengaine d’enculé…

Je préfère encore me taire et laisser gémir ce « bitches brew » dans mes voies d’inconscience….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s