DSK: « Le FMI m’a baiser…! »

Et c’est le cas de le dire puisque d’après la presse clanique qui bat le tambour des montées aux piloris au diapason de la voix de son maître, DSK aurait succombé à l’ultime tentation. La plus ignoble d’entre toutes. L’impardonnable péché sous forme d’une accusation dont nul n’en ressort jamais absout…

Oui da, vous pouvez perpétrer toutes sortes d’exactions des plus atroces qui soient ; génocides, crimes de guerres, tortures, matraquage à grande échelle on vous trouvera toujours un alibi, une échappatoire. A la limite on invoquera la raison démocratique et la liberté des peuples et que tout cela fut motivé pour le bien de tous mais que l’on vous pardonne, ne serait-ce que d’avoir envisagé de commettre cette atrocité, cette atteinte à la sacralité, cette violation de la quiétude des grandes métropoles civilisées, n’y pensez même pas ! Même si celle sur qui votre regard se fit, l’instant d’une faiblesse, un peu trop insistant, un peu trop traînant le pas pour être qualifié de baladeur, ne peut certainement pas se targuer de représenter un modèle en matière de vertu et qu’elle passait le plus clair de son temps à faire des gâteries aux membres du troisième âge du club très fermé de ceux qui mènent le monde et pas que par le bout du nez comme semblait le croire, par abus de confiance sans doute notre DSK désireux sans doute de le mener par la baguette…l’instant d’un fugitif plaisir…

Jugez-en par vous même ! Même à Ben Laden il n’a pas suffit, dans sa diabolisation à outrance, de lui coller sur le dos les attentats du 11 septembre (on ne l’a jamais réellement prouvé). Voila que post-mortem on prétend avoir trouvé des cassettes pornographiques dans sa maison. Comme quoi le stupre restera toujours un cran plus haut que le sang en matière de salissure. Ah ma bonne dame, mon bon monsieur aux mœurs irréprochables qui me lisez ! Le monde se Calvinise.  Le péché originel est le credo des nouvelles chasses aux sorcières ! Par le sexe vous naquîtes, par le sexe vous périrez !

N’allez surtout pas croire que je prends la défense de l’homme, et si je dit « notre » DSK c’est tout simplement en rapport avec sa vision prônant la nécessité de créer une gouvernance mondiale dont le FMI serait le « moteur ». Dans cette optique justement, tant de pays ont été baisés (pardonnez moi l’expression mais c’est justement là l’ordre du jour et le principal chef d’accusation mettant sur la touche notre DSK)  sans que l’on en fasse pour autant toute une polémique.

Les gorges chaudes s’en donnent donc à cœur joie et toutes sortes de jeux de mots fusent à travers une presse qui retrouve pour  la circonstance toute son inventivité dans une de ses disciplines de prédilection : l’abattage médiatique !

En tant qu’alter mondialiste déclaré (je vous dévoile gratuitement cette information à propos de ma modeste personne mais les prochaines je les monnaye) j’avoue ne pas aimer l’homme comme j’avoue ne pas aimer l’institution qu’il représente mais  puisque nous vivons dans un monde où le souci majeur est l’instauration de l’égalité du droit par la grande œuvre « démocratie »,  il jouit quand même, et jusqu’à  preuve du contraire, d’une présomption d’innocence.

N’oublions pas que ce qui fait tourner le monde reste cette « trinité » entre pouvoir, argent et sexe et que chaque fois que l’on jette quelque figure de proue en pâture à l’une, ce n’est que pour mieux cacher la raison de l’autre.

Rappelons à toute fin utile que DSK était déjà dans une position inconfortable tergiversant quelque peu à choisir entre ,  le soutien de l’option prônée par Michel Camdessus, ancien directeur du FMI (et conseiller occasionnel de Mr Sarkozy) et consistant principalement  à « renforcer la surveillance du FMI » sur les « politiques budgétaire, monétaire et financière des Etats [membres] » en leur imposant des « normes » dont tout écart pourrait être sanctionné, plaidant ainsi pour « une discipline efficace » et une surveillance accrue du FMI afin d’œuvrer à un ajustement renforcé (Cette « régulation » devant être gérée par le FMI et s’appliquer aux Etats, non au marché, celui-ci devant rester libre et sans entraves) et le soutien de la seconde option consistant à défendre une régulation de la finance, contre les opinions et les intérêts des milieux financiers tels qu’ils sont exprimés par M. Camdessus, et contre les idées des animateurs du Groupe Bilderberg réunissant des « décideurs » américains et européens dont DSK fait partie et dont il défend les idées mondialistes, presque autant que peut le faire M. Camdessus…

Qui a dit déjà que les loups ne se mangeaient  pas entre eux ? Car apparemment dans cette histoire une des hordes (le parti socialiste ou le groupe bilderberg ?) a mordu le pauvre DSK (pauvre…enfin c’est une façon de parler) victime de l’inconfort d’une position balançant entre un choix politique et un choix purement financier. Et qui aura certainement raison de crier «  Le FMI m’a baiser »

Personnellement je trouve que les loups devraient se manger un peu plus souvent entre eux. Peut-être arriverons nous ainsi à réhumaniser le monde…

 

 

 

23 réflexions sur “DSK: « Le FMI m’a baiser…! »

  1. Mais que s’est-il donc passé cette matinée de Chabbat 14 mai 2011 dans la suite à 3000$/nuit du Sofitel NY ?! Monica lèche-babinsky, femme de suite (et non de chambre s’il vous plaît), est entrée faire le ménage sans crier gare dans la suite du plus prestigieux client de l’hôtel et sans s’assurer que le client VIP n’y était pas ! et pendant qu’elle était penchée pour passer l’aspirateur entre le miroir et le lit king size, et que sa robe est remontée jusqu’à dévoiler le haut de son string Prada, DSK qui faisait ses ablutions dans son plus simple appareil quittait la salle de bain pour aller faire sa prière…quand soudain tel un diable envoyé par satan, Miss lèche-babinski toujours penchée commença à dandiner ses fesses en l’air en chansonant un air de chakira ! horreur et damnation ! satan s’empara de l’esprit de DSK, et il lui sauta dessus ! ainsi la colère divine s’est abattue sur DSK et lèche babinsky, ils ne passeront pas la journée, ils ne seront ni riches ni célèbres, ainsi soit-il.

    ça sent quand même le coup monté divin contre DSK ! il a fini par payer pour d’autres crimes antérieurs…

    Dieu nous en garde.

    Shalom.

  2. Un rang à l’endroit
    un rang à l’envers
    un rang biaisé
    et la torsade se corse
    puis tout se mailloche*
    et l’on sort sans Didi sans Heb lemlouk (cerises)
    Reste à savoir comment DSK qui a maille à partir avec la justice sortirait entre ses mailles?
    Kalimate en 🙂

  3. bienvenue dans « le mystère de la chambre 2806 », a annoncé fièrement un journaliste de la télé française en faisant remarquer que le 28 juin était la date butoir (dead line en langue yankee) pour les candidatures aux primaires socialistes…

    en attendant de savoir si DSK a réellement commis la berlusconnerie dont il est accusé, une chose est sûre : anne sinclair ne succèdera probablement pas à carla bruni sur l’étagère médiatique des premières hyperdames de france…

    il demeure que le FMI vient de perdre le plus bel alibi humaniste de l’hypothétique projet d’une gouvernance mondiale de la Terre mondialisée 😉

  4. En calviniste bien repu, et sans aucune angoisse sur le salut, j’ose un autre angle de vue :
    Les mœurs d’un homme politique en général, et d’un responsable de ce calibre en particulier, ne sont pas une petite affaire privée. C’est un gigantesque abus de pouvoir.
    Si on met de côté l’aspect voyeur et people, l’aspect politique franco-française, on peut s’intéresser dans cette affaire au fait que ce n’est qu’en Amérique, que la parole d’une femme de ménage africaine vaut autant que la parole du tout-puissant patron de la finance mondiale.
    Comme pour le cas Bill Clinton, je vois dans cette affaire l’éloge d’une société où l’égalité de droit n’est pas un vain mot et notamment l’égalité devant la justice, malgré les multiples errances de la justice américaine qui a tendance à tout monnayer et à tout marchandiser pour la justice comme pour tout le reste.
    Ce n’est pas en France que cela risque de se produire. Cette France qui se targue de son égalitarisme mais où un Jean-Claude est plus égal qu’un Mohamed et un Jean-Paul De Breuil est plus égal qu’un martin Truc.
    Ce n’est pas en Angleterre non plus. Mais les anglais au moins le reconnaissent et ne prétendent pas être autre chose qu’ils ne sont. Reconnaissez que « God save the Queen » est bien plus honnête que « Liberté Egalité Fraternité ».
    Aux USA, le « harcèlement sexuel » est un crime sérieusement puni. Cette affaire sera jugée de cet angle là aussi et c’est là tout son intérêt. En France, il faut être féministe donc ringard pour voir d’abord dans cette affaire « un homme qui harcèle une femme » avant de voir « DSK, et ses heurs et malheurs ». Ils sont tous là à commenter : « Cette affaire va porter tort à l’image de la France » Mais pas un mot sur l’aspect « harcèlement sexuel » si les faits étaient avérés bien sûr, car quiconque a droit à la présomption d’innocence partout et toujours.
    Sur les ondes de la très intello « France Culture », il y en avait un ce matin qui parlait de « troussage de domestique »… Une expression qui, je suis sûr, lui aurait valu son poste aux USA.
    Quant à nous arabes, on est à des années lumières des USA et même de la France sur ce sujet. Même chez nos franges ultra modernes, qui ont adopté la technologie, les fringues, les discours, les marques etc. mais qui dans leur tête, concernant le rapport Homme/femme sont restés au sixième siècle AJ quand ils ne sont pas tout simplement dans la préhistoire dans le domaine.
    PS : Judicieuse ta remarque sur l’accusation post mortem de Ben Laden qui portait aussi sur le fait qu’il s’était caché entre ses filles et ses femmes au moment de l’assaut. Ce qui était à double tranchant : d’un côté un lâche peureux et de l’autre un sale macho qui utilise les femmes comme bouclier.

    1. Soulaymane, il est bien vrai qu’aux Etats-Unis plus qu’ailleurs l’attitude vis-à-vis du viol a changé du fait qu’elle prend mieux en compte la dimension de « crime » qu’est le viol améliorant ainsi la façon de mener les enquêtes et les poursuites judiciaires ce qui en corollaire a fait baisser considérablement le taux de ce genre de criminalité.
      Ceci personne ne pourrait le nier comme on pourrait difficilement nier, en apparence, l’impartialité de la justice américaine devant le rang social…bien entendu les ¾ des prisonniers sont afros/latinos mais bien sûr cela n’a certainement rien à voir avec l’impartialité de la justice même si certaines affaires impliquant le petit peuple sont rondement menées sous la seule appréciation de juges jouissant d’une grande liberté de décision conformément à cette théorie de la vitre brisée qui place les U.S.A comme la première nation carcérale au monde…
      Inutile de parler du réseau mondial de centres de détention (black sites) pour les présumés terroristes, géré par la CIA, et qui leur permet d’échapper à leur propre législation en matière de respect des droits de l’homme…l’hypocrisie démocratique est un tout autre débat qui bien entendu n’a rien à voir avec le cas qui nous intéresse pour l’instant…

    2. Soulaymane,
      Je crains que tu n’ailles un peu vite quand tu dis que « l’égalité de droit n’est pas un vain mot »en évoquant le système judiciaire américain, un système si répressif par ailleurs que 12% des Américains passeront un jour ou l’autre une nuit en prison.
      Un mineur Afro-américain sur deux ira en taule, à l’opposé des moins de 6% de caucasiens comme on dit là-bas.
      Le simple système économique américain (dont les plus hautes sphères passent aux structures dynastiques) est une injustice presque aussi puissante (toujours au regard de la justice) que l’ancien système de castes qui régnait dans les Indes anciennes.
      Les banquiers et financiers qui se sont retirés avec des milliards de bonus pour les banqueroutes et faillites (lesquelles ont provoqués des centaines de milliers de drames humains parfois mortels) qu’ils ont provoqués dans la plus totale impunité se réjouissent de cet étrange système où l’on peut tuer un homme qui pisse sur ton jardin (au Nevada) mais passer des dizaines d’années en prison sur simple dénonciation d’entrave à une morale de moeurs devenue inadaptée à la réalité des rapports hommes/femmes.
      Ce qui n’autorise évidemment pas les actes de violences sexuelles non consenties.
      Mais 25 ans pour une agression, zéro pour avoir détruit la vie de ses centaines de milliers de clients en les dépouillant de l’argent qu’ils leur avaient confiés?
      Je suis content que le jeune homme (Franco-Américain de 18 ans de ma famille reste encore une année en France, sachant qu’une nouvele étude vient de montrer qu’il est six fois plus dangereux d’être un adolescent (toutes races confondues) aux USA qu’un GI en Afghanistan.
      Ceci dit Souleymane, aucun système de justice n’est parfais. Mais concernant les pays Arabes, puisque tu les mentionnes, je relève qu’il vaut mieux être un Libanais, Marocain, Tunisien pauvre qu’un immigré (Arabe) en Arabie Saoudite ou au Koweit, si la justice te tombe dessus.

  5. KB,
    Je crois que le monde qui a besoin d’aide, le monde des faibles, des non-nantis va en effet regretter l’action de DSK au FMI.

    Tu as tout-à-fait raison de rappeler cette opposition fondamentale entre deux des clans principaux qui s’opposent, car si le Fonds Monétaire International traitait initialement de …monnaies, comme son nom l’indique, il est vite devenu sous les Camdessus et autres larbins une sorte de flic financier inter-étatique, c’est-à-dire courant à la rescousse des emprunteurs et imposant aux pays endettés une nouvelle colonisation de fait.
    Sous DSK (dont j’ai pourtant regretté la plupart des réactions initiales pendant la crise récente) il a néanmoins infléchi la course idéologique qui prévalait jusque-là, et comme tu le dis a tenté un rééquilibrage plus fluide.
    Le conflit majeur qui oppose actuellement des forces financières généralement basées aux USA, des états payeurs et industriels comme l’Allemagne, des institutions anglaises et des banques françaises menace de voir se déchirer ceux qui semblent être des alliés dans d’autres domaines, sous le regard attentif des Chinois.
    Dans ce conflit, l’influence de DSK était devenue déterminante et dérangeante (je ne souscris pas néanmoins à l’idée d’un complot pour l’affaire de cul), et nul doute que les puissances derrière Merkel pour ne citer qu’elle, ne sont pas trop tristes d’avoir un délai avant d’intervenir pour renforcer l’Euro.
    Si comme le bruit en court, la ministre française de l’économie Christine Lagarde succède à DSK, c’est le clan réac’ qui gagnera.

    1. la théorie de la vitre brisée faisant beaucoup d’adeptes dans les milieux financiers des prêteurs sur gage il faudrait sans doute craindre (nous les pays emprunteurs) le retour vers ces programmes d’austérité sous couverts des P.A.S (programmes d’ajustement structurels)…
      Christine lagarde n’as pas les bras assez gros pour faire un bon bookmaker.D’autres voient Stanley Fisher comme plus probant dans l’application du nouveau credo U.S du « chock and awe » dans la mise en œuvre de la récupération de la dette mondiale :))

  6. Stanley Fischer?
    Gros poisson (qu’est-ce qu’il est drôle ce leblase)mais avec deux désavantages:
    un Anglo-Saxon serait mal vu tant qu’un Amerloque tient la Banque Mondiale. Et puis Fischer est trop marqué par son poste en Israël

      1. Rien de ce qui concerne Israël n’est actuellement neutre aussi le titulaire du poste de gouverneur de la banque centrale d’Israël ne risque t’il pas, quelque soient ses qualités intrinsèques, de diriger un organisme international.
        (A part çà qu’est)ce que tu dessines bien;-)

      2. En 2004, DSK déclare lors d’une interview sur France-Inter : « Je considère que tout juif de la diaspora et de France doit apporter son aide à Israël. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important que les juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, à travers l’ensemble de mes actions, j’essaie d’apporter ma modeste pierre à la construction d’Israël. » (Cité dans l’encyclopédie politique française, Tome 2, Facta éd., 2005.)

        où était donc la neutralité avant?

  7. quoiqu’on en dise, le DSK du FMI ou celui de la candidature à la présidentielle s’est fait trop d’ennemis et entre autres d’ailleurs certains médias qui l’ont dans leur collimateur et se gargarisent de son salissage médiatique et sa destruction.

    moi, personnellement je ne crois pas une seconde a sa culpabilité dans cette histoire du Sofitel NY ! C’est soit un coup politique, très minutieusement préparé, qui soit reliée à l’accession des socialistes au pouvoir en France, ou alors, si vraiment il s’agit de poisse, je crois qu’il s’est passé qq chose de malsain dans cette suite de l’hôtel, et la fille qui se dit victime à cherché à provoquer cette histoire pour ses propres calculs. j’en suis persuadé !

    DSK est qu’on le veuille ou pas un type qui n’est aussi pas aussi con qu’on cherche nous faire croire, et ce n’est certes pas l’homme des cavernes qui est exhibé dans les médias et abattu par la justice américaine !

    comble du paradoxe : serait-il victime d’un complot ‘sioniste’ ? qu’en sais-je… tout reste possible !

    1. et je me répond à moi-même ;

      ‘comble du paradoxe : serait-il victime d’un complot ‘sioniste’ ? qu’en sais-je… tout reste possible !’

      ben quoi ! ça ne serait ni le premier ni le dernier feuj pro israel victime des ultra orthodoxes impliqués dans les finances mondiales, ou l’avenir politique d’Israel !

      Sarko n’est-il pas leur copain et allié après tout ?

      la vérité est souvent ailleurs qu’on la soupçonne n’est ce pas…!

      1. c’est un peu tiré par les poils du cul de la belle ophélia mais bon pas plus que tout le reste qui se dit sur cette affaire… :-))

      2. Avec Ophélia dans l’histoire, on est au moins sûr d’une chose : DSK n’était pas raciste pour un sou ! 🙂

        Evidemment la France-Afrique n’est pas qu’une histoire de sous, mais une belle histoire de cul aussi ! :)))

      3. l’homme est politiquement&professionnellement fini. le dernier Tweet:
         » news broken on twitter via @MyFoxNY…
        IMF Lawyer: Sex With Maid Consensual »

        IMF is probabably the most oppressive/destructive invention of modern times but that’s not what’s being discussed here, Men who inhabit the top social sphere are usually driven to get there by a constant need to prove themselves. And in taking a woman who would otherwise have no sexual interest in you and transforming her instantly into a woman who desires you, you quiet the failure demons for even a brief moment. In this sense, Strauss-Kahn’s comment in an earlier interview with the French publication Liberation, after he had been caught having an affair with a subordinate — « Yes, I love women. So what? » — displays a stunning degree of self-ignorance. The degree to which he loves women was never the issue but rather the degree to which he hates himself and people who look up to him and who put him where he is.

        Moh

      4. y a pas de lézard, le gus s’est fait avoir par ses propres pulsions. Il est loin le temps du droit de cuissage et du troussage des domestiques…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s