Tchao pantins !…

p hoto bricolée à partir de la photo originale de Mimo Bennis

« que celui qui voit la barbe de son frère se faire raser, commencer par mouiller la sienne »

Proverbe marocain

On ne peut opprimer impunément son peuple pour les intérêts d’une autre nation. Tôt ou tard vous sera  présentée l’addition, soit par l’un pour ne pas l’avoir assez fait, soit par l’autre de l’avoir trop fait.

Dans cet ordre des choses on en arrive à se demander comment Moubarak à pu tenir aussi longtemps tant il était évident que l’équilibre en défaveur de « oum eddounia », sa patrie,  avait depuis bien longtemps dépassé le seuil d’alerte et que la vindicte populaire grondant sa désapprobation devenait de plus en plus incontrôlable.

L’iconographie douteuse des années pré quatre vingt, héritée en grande partie de la façon de faire de la propagande russe et  érigeant les dirigeants de l’état (les Raïss) comme guide de la nation, avait axé sa politique culturelle sur un enseignement promulgué à grande échelle et reprenant la visée de la « muhandisikhia » de la fin du 19ème siècle. Une politique censée faire d’une pierre deux coups. Irradier, et donc exporter, les lumières du savoir via ses hordes d’ingénieurs et d’enseignants qui étaient les précurseurs d’une terminologie scientifique arabe et  lui apporter, en corollaire, sa place de leader dans le monde arabe où elle prêchait  « activement » le panarabisme dont elle allait jusqu’à financer les soulèvements pour l’instauration de régimes militaires révolutionnaires à tendance marxiste-léniniste.

Au lieu de tout cela, la présence de l’état d’Israel ne venant pas arranger les choses ainsi que le déni de son leadership par les autres nations arabes, l’Egypte se retrouve avec un surplus de diplômés supérieurs toutes disciplines confondues qu’elle a plutôt du mal à exporter, ce qui représente une poudrière à la mise à feu facile pour qui voudrait un tant soit peu s’ingérer dans les affaires de la région.

Ajoutons à cela le fait que la « légitimité » des dirigeants arabes est de plus en plus contesté par leur peuple et qu’ils n’ont pas su composer avec l’islamisme qui reste, il faut bien finir par l’admettre,  une composante essentielle dans toute tentative de construction de la cité arabe, et voila une deuxième mèche menant à cette poudrière à laquelle, il ne faux point se leurrer, des mains désireuses de « légitimiser » la nouvelle gouvernance de ces pays sont en train de battre le briquet dans la cuisine de la vision du nouveau monde

Moralité : on va encore bien se faire avoir…

Publicités

26 réflexions sur “Tchao pantins !…

  1. tient tien pile à ce moment une méchante grippe pris mon ordi de ccnvultions ces yeux roulants arrivèrent à me prononcer un nom : KB sur deux des dixaines de méchantes bactéries profitant de la faille

    je ne me sent pas violée pas agressée

    non je ressent juste cette colère familière et cette paranoia grimpante en lièr et moin verte

    kb si tu passe par là sache que toute aide est la bienvenue

    aux anonymes défoulés je dit que rien ne se compensse parfaitement et si dans le noir de leur repaire ils voient encore une occasion par ce post de nuire qu’ils se rassurent ont peut faire chier les particuliers c’est tjs mieu que s’en prendre aux lieux publiscs

    1. merci Luce d’être toujours aussi consentante à mon égard et merci pour ta sollicitude face à l’agression, tout cela dans une forme d’expression toujours aussi violée…euh pardon, voilée 🙂

  2. En fin de compte, je ne sais pas si ta moralité tient la route : Les Tunisiens et les Egyptiens n’ont pas l’impression de se faire avoir. Ils sont plutot contents, libérés, épanouis et dignes…

    Je suis meme sur que dans leur for intérieur ils doivent remercier Obama qui est en train de les aider à concrétiser leur réve de citoyen libre vivant dans un cadre démocratique.

    1. Chloro, vanterais-tu donc les mérites de la « Pax Americana » ? mais suzeraineté pour suzeraineté, autant accepter celle du dominant me diras tu…même si à mes yeux elle reste juste un « pacte de Faust ». J’aurais préféré une liberté plus inconditionnelle pour tout ces pays rêvant de démocratie…mais qui suis-je après tout sinon une toute petite voix dans un monde où la notion de liberté dilue son absolu dans l’enclos d’un relativisme corrompu…

      1. Je ne vante rien, Kb. Je constate. La place Tahrir regorgeait hier de désir de liberté, de justice sociale et de démocratie. Avant-hier, j’ai vu mes congénéres sur la place Bourguiba scander « Liberté, Travail, Dignité ». Que faire ? se résigner à accepter le statut-quo ? Le local est-il moins important que le global ? Définitivement, la fin justifie les moyens.

      2. Chloro je ne conteste nullement le bien fondé de la volonté populaire dans son expression revendicative de la trinité sociale. « Liberté, Travail, Dignité »
        Hélas, dans le monde globalisé en train d’être vêlé par des mains expertes, il sera de plus en plus en plus difficile d’obtenir ce travail et un semblant de dignité sans faire de concessions sur la première valeur du slogan qui est cette liberté.
        Bush, avec son credo du « avec nous ou contre nous » où il n’y a point de place pour la liberté, balisa en quelque sorte la nouvelle forme d’esclavage du néo-monde….

        Ps : le terme « congénères » renverrait-il à la proclamation de ta nationalité sous la couleur verte des armoiries tunisiennes ??

      3. Je n’arrive pas à déceler le critére de continuité entre les politiques étrangères des deux administrations Bush et Obama. L’un a fait palir l’étoile américaine dans le ciel nuité arabo-musulman et l’autre essaie de redorer le blason de son pays en accompagnant des changements importants dans certains pays sans les entraver.

        Sinon on peut etre semblable sans avoir la meme nationalité.

      4. Tu sais que je reconnaîtrais toujours ta « semblablité » même sans couleurs, dans le noir absolu 🙂

        La continuité dis-tu ? chai pas moi…le congrès ? les multinationales ? le FMI ? Hillary Clinton pour le côté « grand paires blancs »?

        Qu’est-ce qui a vraiment changé depuis Obama à part un adoucissement du discours ?

      5. Sur le plan social, justement, Il n’a pas fait voter la première loi sur la sécurité sociale qui va permettre à des millions de gens d’être soignés gratuitement….?? Je dis peut-être une connerie et je vais aller vérifier mais je la jouerais peut-être au loto….Cette quasi certitude….

      6. KB on va bientôt être ficelés……Plan santé gagné STOP, de justesse, STOP profite à 40 MilLions de gens désormais STOP fait la nique aux lobbys assurances STOP 😉

      7. adoucissement du discours ? plus que cela à commencer par l’abandon de la politique des axes du mal et du bien et du choc des civilisations, le discours du caire qui restera dans les annales contrairement au discours de Sarkozy à Dakar où il a considéré que l’Homme africain n’est pas encore entré dans l’Histoire, le soutien des peuples adhérant aux valeurs universelles comme la démocratie et le respect des droits de l’Homme (ex: Birmanie, Tunisie, Egypte…) mais bon si tu considéres que les multinationales et le FMI gérent le monde économique au nom des USA et au détriment des droits des peuples du reste du monde alors là c’est une autre paire de manches…

        Je retiendrais juste une chose : Si Bush était encore le président des USA il aurait soutenu et Ben Ali et Moubarak. Deux présidents qui n’ont pas su sortir avec les honneurs juste en démissionnant.

        PS: meme dans le noir absolu, je reconnaitrais tes pas feutrés.

      8. je maintiens pourtant les mêmes doutes qu’à son investiture car si la forme semble avoir changé, surtout dans le discours, le fond est resté pratiquement le même…et crois moi que j’espère de tout cœur me tromper

      9. Concernant la forme (harmonieuses au pluriel) je peux parier deux kopecks que tu en seras heureux en 2012 quand Sarah Palin aura détroné Frère Hussein 🙂

      10. tu n’aimes pas la nouvelle gueule du blog?

        sarah palin? ça serait un désastre mais on a eu Bush me diras-tu…pourquoi pas calamity jane 🙂

      11. Calamity n’aimait ni la cire à la maison ni les salons de beauté et je ne pense pas qu’elle t’aurait inspiré le post intitulé « Butterfly effect » contrairement à la « soccer mom »…

        PS: J’ai cru que t’avais changé d’avatar

  3. Kb, toujours dans l’oeil du cyclone 🙂

    A mon sens, les ténors de la paix factice de l’aprés ’45 n’ont que deux couleurs à leur palette, le rouge sang et le pourpre hégémonique.

    Pour éviter une guerre à l’issue incertaine, des stratèges surpayés ont pondu « le défi du millénaire », sorte de scenario de série B où tout ce qui n’est pas blanc est voué au délicieux calice de l’apocalypse.

    Erreur de jugement fatale car nul ne peut se prétendre à l’abri des retours de manivelle de l’Histoire.

    Ces pâles donneurs de leçons se parent de vertus que leurs ascendants ont pourtant pris le soin de d’escamoter lorsqu’il s’agissait de « mettre au pas » les civilisations « indigènes » de part le monde.

    Les arabes ne peuvent se prétendre innocents et leur expansionnisme sous couvert de prosélytisme religieux les a installés dans des territoires acquis à des peuples antiques aujourd’hui suffisamment structurés pour répondre « intelligemment » à leur mépris, crimes et offenses.

    « Qui vivra verra »

    1. Yug, dans l’histoire du monde personne, à part les baleines bleues et quelques peuplades primitives, ne peut se targuer d’innocence…et encore…
      Le monde est dans une logique obscène de lutte de classes camouflée par tout un artefact de sensibilités ethniques et religieuse vers lesquelles on tente de transposer le vrai débat qui reste cette nouvelle forme d’esclavage des peuples.
      Et puis, au fil des ans, l’amalgame et le brassage en genre et en nombre fait que beaucoup de ces descendants des peuples antiques sont de l’autre côté de la barrière (ô bama) si bien qu’on ne sait plus qui foutre à l’eau.
      Toute réponse soit disant « intelligente » ne ferait qu’apporter un peu plus d’eau au moulin de la confusion
      Benji sera très content de te lire…je ne parle même pas de mon bonheur à moi à le faire quoique à un certain moment, vu ton silence, je me suis dit « ça y est, il me prend vraiment pour un initié de la grande loge » ce qui m’aurait beaucoup chagriné :))

  4. @ yugurta

    il faut croire que l’incompétence des stratèges en question vient plutôt de ce qu’ils ont du être sous-payés, sinon quelle raison ils auraient eu d’avoir foiré leur coup ? ou alors on leur a pas compté les heures sup…
    à part ça, il semble que les arabomusulmans ont largement payé leur arrogance et leur mégalomanie que tu dis, depuis le temps qu’on les traine dans l’araboue.
    finalement, ce sont encore les marocains, merci l’hébraïsme, l’amazighité et la négritude pour les compléments d’alliage, qui ont le mieux géré cette composante identitaire !

    @ kb

  5. Kb,Grand Maitre des Loges de la décence, les « peuples » se sont façonnés au fil des nécessités de survie et je crois en la richesse de la diversité.
    Ce que j’ai exprimé, en rompant ce long silence, est ma conviction de devoir vivre ensemble quelles que soient nos divergences de sensation ou de culte, dans le respect mutuel sinon l’amour universel.
    Honnies soient la vengeance et la violence au nom des enfants, de la vie et de la beauté.
    Si le melting pot n’est pas ma tasse de thé, c’est que je lui préfère la beauté de l’arc en ciel.
    Quant à l’innocence, ou si tu préfères « l’In no sense » :), je t’accorde que seul l’imbécile peut se prétendre juge d’autrui.
    Quant à Benji, je lui réserve un cadeau pour sa bonté, un billet dévastateur à la sauce d’huitres 🙂
    Parce qu’il le vaut bien 🙂

    Salvadorali, j’ai particulièrement dégusté tes échanges chez Kali.
    Mes propos peuvent sembler acerbes et débordant de rancoeur mais le sujet me tient tant à coeur que je n’hésite pas à m’impliquer dans l’espoir de maintenir un avenir ensemble sur cette terre de paix.
    Le devoir de mémoire est unijambiste sans cet espoir de réconciliation…

  6. Yug la mémoire qui claudique et la fraternité à béquilles c’est pas ma tasse de thé non plus voila pourquoi je m’investit autant par les tripes à syncrétiser mes paroles par la voix du cœur…ça ne sent pas toujours la rose et j’avoue sans honte que mes rimes sentent souvent des pieds mais quand on aime il est inutile de compter car seul l’argent n’a pas d’odeur…l’homme par contre qu’est-ce qu’il dégage…:)

  7. Yug,ce honni soit la vengeance au nom des enfants, de la vie et de la beauté te ressemble, mélangé à tes pics épicés et colorés, ton esprit dansant n’a pas bouché ses fenêtres…..
    KB, si ton coeur est une lance, à quoi bon les pentes qui se croisent… Tu n’y retiendras qu’amertume. Pourtant le temps ne se plie plus sous la dent….Sous les flatteuses couleurs du camouflage de la vanité, ne peut-on retrouver l’homme nu ?

  8. à l’hiver du temps mon arbre est nu
    les feuilles de la vanité restant autant
    ce lit mort né dont s’écoule mon « pu »
    comme en amour le pouvoir appartient à celui qui s’investit le moins
    j’arborerai dans tout rapport l’étendard des vaincus
    car vois tu Marina…j’aimerai tant mourir en paix….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s