Pour quelques pépins de plus….

A travers la grande histoire du cinéma, tout un pan d’ouvriers de la culture occidentale s’est évertué avec grand brio à brosser un portrait robot dans le mental collectif par une iconographie d’un genre plutôt douteux où le méchant a, tour à tour, un rictus sadique sur une face jaune aux yeux bridés, un teint basané aux yeux injectés de sang, un accent latino prononcé entouré d’une barbe crasse…etc

On oublie trop souvent que les grands monstres de l’histoire étaient aussi blancs, beaux et caucasiens…enfin, ceci avant l’avènement de certaines difformités cocasses de genre sarkozien faisant son cinéma (hu hu…moi aussi j’este de l’intention)

Le procès d’intention ne s’arrête pas au genre humain puisque ces même promoteurs se sont attaqués avec la même véhémence à une supposée vie extra terrestre, paranoïa face à laquelle on ne peut qu’émettre un sentiment de méfiance. Prétendre déjà qu’il pourrait y avoir une autre espèce de vie à travers les milliards de galaxies relève du domaine de la probabilité, quoique pour moi on reste quand même dans le domaine de la supposition…rationnellement parlant.

Maintenant prétendre que dans le cas d’une existence extraterrestre celle-ci serait immanquablement « agressive » à notre égard puisque louchant sur nos ressources naturelles, là je dis qu’on est en pleine gratuité de supputation. Je ne vois pas comment pourrions-nous attribuer une intention belliqueuse à des êtres justes supposés existants. Il serait plus juste d’admettre que si une autre vie existait quelque part dans l’univers, elle ferait tout pour éviter aux siens d’entrer en contact avec la terre vu que ses habitants sont la seule espèce, à ce jour connue, qui se massacre massivement entre elle.

Il aura fallu attendre que le père Cameron réinvestisse le champ prolixe de la rencontre du troisième type pour inverser la donne relationnelle avec son grand bleu : AVATAR.

Au-delà du grand Mythe de l’homme blanc, bon par essence et surtout prêt a se retourner contre les siens pour défendre une noble cause (oué l’homme blanc n’est jamais renégat mais juste équitable, d’autant plus que cette fois ci le héros on l’a choisi handicapé pour fédérer encore plus la sympathie des foules), les méchants petits hommes verts si chers à Lustucru (pour ceux qui auraient un minimum de culture publicitaire) sont devenus de grands gentils hommes bleus…en moins touaregs tout de même (des schtroumpfs…je me demande où certains on été chercher ça).

Cameron a usé de toute la panoplie de clichés disponibles pour que son film cartonne au-delà même d’une symbolique très « cartoon ». Les méchants sont vraiment méchants, sauf que cette fois c’est bien de nous qu’il s’agit, les humains, via le colonel d’une armée qui rappelle étrangement Tsahal, les sumos en moins. Les cupides sont vraiment cupides via le représentant d’une compagnie sacralisant le summum de l’ultralibéralisme à l’échelle galactique. Les gentils sont vraiment gentils jusque dans leurs pattes molles et leurs défauts de fumeurs chez la représentante très « alien » de la science « altruiste ». Choix judicieux quand même de Seagourney weaver pour nous dire : eh les cocos, ceci est un film de science fiction, pas d’extrapolation avec ce qui se passe sur terre…pas con le père Cameron.Mais bon techniquement il n’y a rien à en redire. Le scénario est bien ficelé. Pas de temps mort. Toutes les scènes contribuent à faire avancer l’intrigue. Usage judicieux de la voix off. Décors féeriques. Cameron à réussi là la fusion entre le genre « bambi » et celui de « l’héroïc fantasy » dans un style très « Abraham Merit » pour les férus de SF : L’homme blanc introduit dans un univers qui n’est pas le sien (les habitants du mirage, le gouffre de la lune, la nef d’Ishtar…etc)

Ça c’était le volet rationnel de l’histoire. Côté croyance, mysticisme et autres supra normalités, si on en revient aux grands livres de l’humanité, l’homme n’est certainement pas la seule espèce de l’univers. Dieu, les anges, les houris, les djins et autres merveilleuses créatures font partie de cette catégorie extra terrestre. Le « bouraq » (Pegase) étant sans doute une nef permettant le voyage intersidéral et même inter dimensionnel. Sans doute faut-il relire différemment les grands mythes religieux pour cesser ces procès d’intentions faits aux éventuelles créatures de l’espace, d’ailleurs ce midrash de la Torah n’a jamais été si parlant qu’en ce réflexe pavlovien de diabolisation de l’autre qu’il soit juste extra national ou extra terrestre

« Nous ne voyons jamais les autres comme ils sont mais comme nous sommes »

Rappelons nous qu’à l’origine de notre exil sur terre ce fut une histoire de pomme qui a procréé tant de pépins sur terre et une conscience collective pas très tranquille portant en elle les stigmates d’un paradis foiré…normal que l’on se sente donc à la merci d’une imminence fatale venant certainement du ciel…

Publicités

53 réflexions sur “Pour quelques pépins de plus….

  1. Kb, est ce pour éviter une déferlante de suicides que tu nous tais que tous et toutes nous sommes bel et bien coincé(e)s quelque part entre nulle part et partout sur un caillou qui, j’ai beau penser à « autre chose », ne me rappelle que le boulet des frères dalton dans leur pénitencier ? Evidemment, dans le monde de la BD, il y a toujours un lucky luke, blanc (obviously dirait le sharko), le mec quasi-idéal (il tire ses coups malheureusement trop vite, qui ne bronze jamais même sous le soleil de plomb des déserts qu’il traverse en chantant, le postérieur calé sur un, lui aussi, blanc cheval « évidemment » lui aussi incroyablement intelligent et rapide 🙂

  2. « « Nous ne voyons jamais les autres comme ils sont mais comme nous sommes » c’est ben vrai ça,
    déja le père Lafontaine dans un autre registre donnait à nos amies les bêtes les caractères de l’homme.
    l’homme est comme disent nos amis ibères « corto de luces »
    retrouve donc cher kb moraliste de quelle fable il s’agit
    « entre nos ennemis
    Les plus à craindre sont souvent les hommes les plus petits ;
    L’autre, qu’aux grands périls tel a pu se soustraire,
    Qui périt pour la moindre affaire. »
    imagine un peu que ces hommes bleus soient en réalité des sirènes bleues…comme il arrive à certain autre blogueur intergalactique de rencontrer …

  3. Elle, qui tue le lion en mange, qui ne le tue pas est mangé…même un moucheron connait ça…mais voila, quand j’essaye d’imaginer une sirène bleue j’ai l’odeur de poisson qui assaille mes narines..le jeûne sans doute 🙂

    Vise toujours la lune Elle, car même si tu rates, tu atterriras parmi les étoiles

  4. ah yug…tu m’a rappelé cette douce période où zembla le géant blanc faisait régner la justice au sein de la jungle africaine…tintin en a même reporté les exploits…

  5. Je ne dirais pas que g tout compris tes références vont de la puce a l éléphant et je n’ai jamais aime la zoologie trop genotypesque pour mon cerveaux de droitière contrarie par son auto assujetissement a l amélioration de son éthique … Bref oui ce qui est différent dérange d’ ailleur ce ne fut pas limite a l homme blanc et puis tu oublie l attrait de l étrange quel est ce tableau déjà dune mauresque alanguie de l expo univercelle par monét ?!

  6. Luce tu crus donc mon référentiel non universel? pourtant il s’étend du père ducros qui a fait les grand jours du spot publicitaire en passant par la mère denis et maître capellovicci aux monstres gentils des viviteurs du mercredi…histoire de rester dans cette manne extra terrestre..
    l’attrait de l’étrange est une chose mais affubler de belliqueux tout ce qui sort du standard de la masse bovine en est une toute autre.
    Imagine un peu que les indiens d’Amérique aient trouvé Colomb au gout de leur colon…ben on n’aurait pas encore découvert l’Amérique et peut-être qu’on aurait évité pas mal de tribulations historiques ce qui aurait sans doute fortement contribué à te faire avancer dans cette quête à l’éthique
    sache en tout cas que tune seras jamais étrangère ici…tout au plus un peu étrange 🙂

  7. Les éventuels extra terrestres seraient menaçants à notre égard???? Parfaitement loufoque si l’on considère le différentiel technologique qui nous séparerait d’eux leur permettant matériellement de nous visiter alors que toute notre technologie spatiale ne nous aurait même pas permis de les deviner! Avec une telle avance, il est certain qu’ils auraient les moyens de nous anéantir en un clin d’oeil. Si l’on s’aperçoit de leur existence un jour, nous n’aurons qu’à leur faire confiance, ce sera l’attitude la plus sage à tenir…

  8. Oui mais justement pourquoi en arriver immanquablement à cette pensée qu’il pourraient nous anéantir? est-ce un souvenir ancestral inscrit dans nos gènes? est-ce l’influence des Mythes religieux relatant ces récits apocalyptiques de fin du monde? la trompette de Gabriel?…en tout cas une chose est sûre: l’être humain n’a pas très bonne conscience dans cette affaire 🙂

  9. Autrement dit: l’homme est un animal enfermé hors de sa cage. Il s’agite fiévreusement hors de soi, voit en l’autre une menace.. je ne sais plus où j’ai lu cette phrase:)
    est-ce notre faute d’être né sans armes, ou la faute à Épiméthée l’imprévoyant? Enfin, notre arme la plus redoutable reste notre paranoïa.

  10. Luce, un tableau de mauresque alanguie dis tu? et de monet? monet était beaucoup plus porté sur les paysages que les femmes nues qui restent plutôt le style de Manet ou de Matisse…

  11. kalimate, l’arme la plus redoutable de la femme en tout cas c’est sa beauté qui rend l’homme doublement désarmé puisque déja né sans 🙂

  12. « Oui mais justement pourquoi en arriver immanquablement à cette pensée qu’il pourraient nous anéantir? est-ce un souvenir ancestral inscrit dans nos gènes? est-ce l’influence des Mythes religieux relatant ces récits apocalyptiques de fin du monde? la trompette de Gabriel?… »
    Par la peur de l’autre, tout simplement, la peur de voir son identité menacée. C’est le moteur des racismes, aujourd’hui de l’islamophobie, de la « romophobie », hier, et parfois aujourd’hui encore, de l’antisémitisme. Le copain d’ET, dans le film de Spielberg, était un gosse parce qu’à cet âge là on ne s’est pas encore enfermé sur une identité forte.

  13. J’ai pas spécialement aimé le film… ni gobé aussi facilement les idées derrière ! et c’est pas que je sois animé de mauvaise foi, ou de foi de ben laden 🙂 en ce mois sacré de ramadan..

    il est tout de même frappant de voir comment cette satanée science fiction à pu faire passer son statut de mythe moderne à celui de modèle presque viable à s’imposer dans les esprits et la culture ! l’occident et le monde industrialisé en général ne se définissent plus que comme les héritiers de ce patrimoine scientifique et technique, de quoi justifier et légitimer le nouvel impérialisme des fabriquants de gadgets informatisés en tout genre, s’assurant une main mise sur les marchés mondiaux pour encore de longues années..il en résulte naturellement le triomphe du consumerisme sans gloire ni valeurs, faisant en même temps la propagande d’un occident avancé et dénué de problèmes sociaux ! une pensée moderne déviante, trop matérialiste et superficielle, sans etats d’âme envers les réalités sociales et celles du monde. les gens vivent de plus en plus reclus, il n’y a plus de liberté on dirait, sauf celle de consommer, de rêver  »consommation » aussi…bof !

    ainsi, en occident, les  »incidents » d’ovnis sont si nombreux que les gouvernements ont paraît-il des tonnes de dossiers et de preuves classifiées top secret! mais bordel ! pourquoi ces fichus extra terrestres sont en plus racistes en se manifestant jamais chez nous ?! 🙂 aussi loin que je me souvienne, jamais un bougnoul n’a été témoin d’un  »tagine » volant non identifié, ni qu’il ai vu des lumières triangulaires à moins d’avoir fumé de la bonne ! 🙂 A moins qu’il sagisse de Jinns, là je dois admettre que ceux des occidentaux sont plus sympas…tout en couleurs et faisant rêver petits et grands, pas comme les nôtres qui à la moindre apparition envoient leur victime à bouya omar ! 🙂

  14. Non, les OVNI ne sont pas racistes:
    http://www.ufologie.net/htm/faqafricaf.htm

    « et légitimer le nouvel impérialisme des fabriquants de gadgets informatisés en tout genre, s’assurant une main mise sur les marchés mondiaux pour encore de longues années »
    Certes, mais de plus en plus supplanté par les émergents Inde, Chine, Brésil…

     » ..il en résulte naturellement le triomphe du consumerisme sans gloire ni valeurs, faisant en même temps la propagande d’un occident avancé et dénué de problèmes sociaux ! »
    Je crains fort qu’avec la crise cette vision de l’Occident soit passablement périmée.

     » il n’y a plus de liberté on dirait, sauf celle de consommer, de rêver ”consommation” aussi…bof  »
    Les mêmes libertés existent, mais on les utilise moins.

  15. « Par la peur de l’autre, tout simplement, la peur de voir son identité menacée… »

    Oui, je conçois bien cette peur comme moteur des racismes, communautarismes et autres phobies sociales de tout poil mais je tentais de comprendre justement d’où nous venait cette peur.
    La psychologie explique cela par les contradictions résultantes entre l’image que nous avons de nous même (une image idéalisée) et les aspects inacceptables de notre réalité. Aspects que nous renvoie le regard des autres sur lesquels ils se projettent pour entrer en contact avec nous. Il suffira parfois d’une toute petite amorce dans la forme d’être d’un autre pour que nous terminions de le vêtir des haillons empilés dans les caves de notre subconscient. Nous commencerons alors à nous indigner dans le meilleur des cas et à le combattre dans le pire. Combien de « sauvages » ennemis ont ainsi été exterminés par des peuples s’identifiant à la « lumière » ?
    Ce qui m’a conduit d’ailleurs à m’ébaudir sur la pertinence de ce midrash datant de plus de 5000 ans et qui résume parfaitement cette situation
    Il y à là aussi un conseil, à première vue inoffensif et même salvateur dans son intention, que les grandes et sensées personnes prodiguent consciencieusement à leur progéniture ne se doutant pas du pernicieux des effets – désastreux- qu’il allait avoir sur leur relationnel de demain « on ne parle pas aux étrangers !» …et l’on s’étonne après de la prolifération des rejets déjà au sein d’une même communauté…imaginons alors ce que pourrait être le relationnel entre communautés différentes et au-delà, entre espèces différentes…

    Bon là aussi ce n’est pas la seule cause expliquant cette attitude répulsive. Les grand mythes religieux ne sont certainement pas le fait du hasard et il pourrait y avoir là aussi une autre partie de l’explication comme je l’ai suggéré dans mon billet

  16. manet mais oui Manet …enfin je crois , tient ça me fait penser à l’égypte antique civilisation puissante mais disparue donc attractive… si je résone en ecchos.

    L’union sociale se ferais dans l’oppostion à un ennemi commun tien ça me rappel quelques moustachus…et imberbes de tous poils.

    je n’ai rien contre la barbe c’est juste une question de choix la moustache ça me semble pervers comme ne choisir ni l’un ni l’autre et pi c’est tout.

    c’est très class année 20 et tout toutim mais avouez une femme se fait le maillot et pas les jambes c’est quand même bizare non ?

    d’où mon problèmme avec robert hue qui lui a la barbe et pas la moustache ce qui est avouons le encore plus suspect…
    jusqu’à présent je ne le jugeis bon qu’a servir d’appât mais depuis l’interdiction de la pêche au thon rouge je suis bien embêtée…

    l’idée de communautée ça me fait pas peur au contraire .. C’est l’expression de besoins communs donc leur possible réalisation ou relativisation..

    pas forcément l’esprit grégaire d’une meute j’ai juste peur du musher parce qu’avouons le se nourrir de poisson cru en trainant un machin dans la neige… j’ai rien contre le sushi pas de sushi mais comme vie de chien on a vu mieu !!
    les mecs en jupe qu’ils aient besoin d’appeller ça un kilt ou pour leur robes djelabba pour assumer bon je comprend pas de problèmme les femmes en pantalons no soucis

    mais javoue quand est venu la mode des jupes culottes là gt complètement déboussolée un pantjupe unjupanlong d’accord , mais d’où appeler ça du nom d’un sous vêtement ? une jupe culotte ? encore ça aurais été en pleine révolution on auras compris il y aurais eu les sans culotte et les sans jupes culottes encore que on aurais du dire sans jupes ou sans culottes…

    Comprenez moi j’ai pas encore vu de djelabadidas et je demande si l’intégration
    n’es pas qu’une question de fringue et de bouffe ?
    et moi et mon machisme primaire on se dit que pour ces deux sujets on est bien content d’être des filles car si le lien social c’est rompre le pain et partager son manteau on aura la chance d’en être .

  17. une fois qu »on a goutes les macroutes on peut pus avoir peur des « commutées » on aime les avoir comme a-mie..

    un peu comme le goulash de loin ça fait peur des épices on se dit ça cache quelque chose en plus ça s’écrit presque comme goulag…
    et c’est noyé de sauce

    et pui pof un peu de pain ou mieu encore un platas de pâte et c’est le pied…

    alors bon des mec se sont dit on fait des jambon de dinde…
    un premier plat pour l’homme un grand plat pour l’humantée !!

  18. tout ça pour en revenir à l’extra terrestre…
    il y a surtout du bon à y croire et à nous y faire croire.

    pour la création d’un nouvel ennemi commun
    ou pour l’espoir d’une estimation parmis l’humain des meilleurs par une espèce/civilision autre plus élevé.

    D’où une émulation dans ces deux cas…

  19. Philco
    comme pas mal de gens j’imagine je suis amusé, fasciné de lire, voir des documents, emissions sur les ET, mais rien n’y fait, je suis convaincu que les ET n’existent tout simplement pas, que tout ceci n’est qu’histoires à dormir debout, que les gouvernements ne detiennent ni preuves ni quoi que ce soit. la raison à mon avis pourquoi ce mythe a la peau dure et un bel avenir c’est que de tout temps cela a constitué un rêve ou un cauchemar de tous les peuples que d’espérer rencontrer un peuple du ciel qui amènera la délivrance… ou craindre des creatures autres que humaines qui menaceraient la terre…

    la révolte contre la religion et les avancées scientifiques allant de pair depuis l’avènement de l’ère industrielle, il eut très tôt des universitaires renomés et des chercheurs qui promouvoient l’existence des ET et y croient dur bien sûr… aujourd’hui, les grandes théories sur les ET sont tellement crédibles aux yeux de ceux qui les imaginent quand ce sont des  »scientifiques », on parle même de créateurs ET des humains suite à des recherches sur l’ADN humaine,ou de constructions des pyramides d’egypte et Mayas par les mêmes ET, etc bref lire ou voir les doc super bien documentés c’est pas ce qui manque !

    Or qu’il n’empêche que les ET sont bel et bien une invention purement fantaisiste de l’homme depuis la nuit des temps, qui lui sert de pretexte je dirais pour continuer à fuir son existence, et les limites de celle-ci, mais aussi pour refouler ses peurs et ses angoisses.

    Par toutatis, si les extra terrestres existaient j’en serais un ! 🙂

  20. Sacrée Luce, qu’est ce que je marre en te lisant ! le Jambon de dinde un plat pour l’homme, un grand pour l’humanité :)))

    et qu’est ce que t’as contre les djellaba ? hein ! tu devrais faire un tour au maroc et t’en acheter au moins une paire, des gandouras plus précisemment, c’est la mode et c’est bon pour relaxer !

    et t’as raison y a pas d’intégration sans fringues ni bouffe, faut intégrer tout au point de désintégrer tout, et faire un tout homogène qui ne fasse pas peur de choquer ! 🙂 ou ai-je tord ?

  21. Luce, si la pêche au thon rouge à été interdite je vois que toi tu poste au gros…moué c’est une bonne reconversion ou « commutation » de droitière communiste vers une gauchère plurielle si chère à robert hue qui a quand même damé le pion a Arlette laguiller lors des présidentielles de 95…ce qui entre nous n’est pas un exploit vu qu’elle est imberbe et que c’est loin d’être un atout pour un appât
    mais bon t’as quand même bien vu le coup de l’union sociale par l’unification de la frayeur ennemie sous les traits d’une peau de lézard montée sur antenne car oui c’est exactement ça le plan des maitres du monde pour universaliser l’espèce pour la rendre juste bonne à consommer…même les sornettes de petit hommes vert inventé de toute pièce comme le souligne ce gredin de benji, lui même descendant d’une créature de l’espace non encore identifiée 🙂

  22. Benji, allons! l’invention des petits hommes verts (devenus de grands shtroumpfs bleu suite à je ne sais quel avatar)un prétexte pour l’homme pour fuir son existence? moi je dirai juste que c’est un marché porteur qui génère un bon chiffre d’affaire

  23. Kb, quand lézard rit mouche s’embouche et l' »Extraction Terrestre » colle à la peau de toutes les créatures sauf à une, savon aidant … Devinez laquelle 🙂
    Benji, moi je trouve que, comme un Gand, tu te la purges plutôt bien, ta perpét’ sur ce monde à « Destination Contrôlée » 🙂

  24. Et qui croit s’évader avant la relaxe se retrouve directement aux chiottes (appelées poliment les limbes) 🙂
    Kb, à moins que ce ne soit qu’une cour de ré-création… Et après tout, qu’est ce qu’on s’en balance 🙂

  25. luce a raison, faisons gouter des maqrout à nos futurs visiteurs extra terrestres, ils ne pourront que craquer de volupté et donc de reconnaissance et finalement de paisibilité, forcément.

    faudra juste se mettre d’accord entre nous avant : des maqrout aux dattes ou à la pâte d’amandes ? parce que le maqrout aux dattes, soit dit sans vexer personne, ça relève un peu de l’étouffe-ottoman 😉 heureusement que les arabo-judéo-andalous ont eu l’idée d’affiner ce chef d’oeuvre de pâtisserie en remplaçant les dattes par une farce bien plus fine et classe, à base d’amandes.

    du coup faut également se demander s’il n’y a pas un risque que ce gâteau rappelle à nos visiteurs quelque chose de désobligeant dans le monde d’où ils proviendraient, va savoir ? un peu comme le lâcher de colombe de « mars attacks » avec la bestiole qui chie sur un martien et déclenche l’apocalypse à la stupéfaction des paisibles gens…

    une dernière question pendant qu’on y est : l’erreur fatale que nous constituons sans doute dans la biologie cosmique aurait-elle pu avoir une chance (un risque) de se reproduire ? le facteur humain aurait-il frappé plus d’une fois à la porte de l’univers ? c’est en tous cas une belle question de cinéma !

  26. Le facteur humain côté espace profond sonnerait plutôt aux abonnés absents d’après la trilogie des grands livres de l’humanité…quoique pour les houris, d’après leur excitante description, il se pourrait bien que ce sacré facteur ait frappé d’une bien meilleure manière
    Puisse nos prières ne pas finir « poste restante » afin de pouvoir vérifier un jour cela…en attendant on peut toujours rêver et nous faire notre cinéma 🙂

  27. sérieusement, des fois j’ai l’impression que le bon dieu rêve en réalité que nous devenions des espèces de fourmis, avec une intense conscience collective, très peu de vanité machique et énormément de logique politique écologique.

    comment il s’appelle déjà l’autre allumé qui a écrit trois tonnes de best sellers sur la vie et la métaphysique des fourmis ? impressionnant en tous cas le parallèle que ce zozo d’écrivain a fait entre les fourmis et les humains…

    par extrapolation il faut imaginer cécile duflot par exemple dans le rôle de reine pondeuse d’une humanité de petits soldats du développement durable, je prend cécile duflot parce qu’elle est devenue une icone planétaire depuis qu’elle s’est imposée comme faiseuse de rois, de reines en l’occurence avec la juge eva joly mais ne nous égarons pas, le matriarcat politique à l’échelle planétaire n’est pas encore pour demain… quoique, Eva Joly en reine de France, je serais heureux de voir ça !

    pour les prières, il suffit je crois de ne pas se tromper d’adresse, je veux dire qu’il suffit de les dire avec suffisamment d’adresse pour que leur destinataire les reçoive effectivement, ils ont bon dos les abonnés absents…

  28. Hu hu hu , Cécile duflot en reine pondeuse…sans doute l’influence encore une fois du « vert » te poussa à la prendre en exemple. Je me demande cependant si dans une vingtaine d’années elle aura encore la côte (on en revient toujours à des histoires bibliques) avec les petits hommes verts de son clan qui ne jurent que par la l’éclat du naturel…éclat qui poussa l’une des premières décisions du conseil régional dans lequel elle avait été élue à demander aux établissements financiers qui travaillent avec la région, de lui fournir l’ensemble des éléments nécessaires permettant de vérifier qu’ils ne soient pas liés aux paradis fiscaux…autrement dit l’enfer pour ces pauvres établissements où dans l’iconographie Belzébuthienne notre belle cécile fait figure de proue…comme quoi à chacun ses aliens :)))

  29. msikina cécile, la dernière fois que cette zorra écolo s’est mise au vert, c’était aux scheychelles et tous les bien pensants du monde qui n’est pas une marchandise (touristique) lui étaient tombés dessus !

  30. elle n’allait quand même se mettre au vert a Villeneuve-Saint-Georges ? on l’y a assez vu et puis quand on est Ecolo faut avoir la prétention de ses visions…de grand espaces verts, autres que ceux peints sur les murs en béton d’une cité ouvrière 🙂

  31. @ Kb,

    Dans les clichés de Sci-Fi, extraterrestre vient toujours après « menace », ce sont toujours nous les victimes (à la nature profondément méfiante, nature faible) et eux les méchants, moches, chauves, aux giga orbites anti-UV, à la voix numérisée et se déplacant par soucoupes frisbee illuminées! Donc … « Cameron a usé de toute la panoplie de clichés disponibles ». Lesquels?

    « Prétendre déjà qu’il pourrait y avoir une autre espèce de vie … relève du domaine de la probabilité, quoique pour moi on reste quand même dans le domaine de la supposition … rationnellement parlant ».
    Si l’on a déjà détecté la présence d’eau sur d’autres panètes du système solaire, et compte tenu de notre jeunesse handicapante (créatures, peuples et civilisations peuvent être nés et éteints depuis 13,7 milliards d’années!) et de notre petitesse immesurable dans le tas universel (on a même pas encore fini de découvrir le système solaire!), je dirai qu’on peut parler de probabilité (bien qu’incalculable) sans craindre d’être irrationnels 😀

    Les mythes religieux t’éclairent sur la présence extraterrestre ??? Eclaires-moi 😀

  32. Donna, t’es reviendu de voyage?

    « éclairer » est un bien grand mot là où je ne faisais que suggérer une possibilité d’explication. En fait je partais du principe que toute vie qui n’est pas d’origine terrestre est extraterrestre…simple non? donc Dieu anges et compagnie sont des extraterrestres. ma supputation n’allait pas plus loin que ça

  33. qui souhaite partager son intraterrestre itou itou itoude

    ça s’appelle prolard sur mymajorcompany par tadadam lucief !!!

    alors viendez viendez tous… et corrigez mes fautes 😀
    ha oui -lucief qui vous recommande la pastilla !! la pastilla au poulet ET la pastilla au pigeonneau !!

    Avante de penser au macroute j’en suis désolée je me demande si je vais rester dans le tamis… (yeux angoissés)

  34. Oui je suis reviendue de voyage 🙂 à mon grand regret ! Bien que ça me manquait de venir titiller sur les blogs ! 😀

    Bon, tu parles de livres saints alors, pas de mythes. Je préfère pour ma part séparer la science de la religion. Elle n’est pas réponse à tout. « Dieu, anges et Cie » sont pour moi des « entités » (pour ne pas dire créatures) célestes. Les êtres vivants ailleurs dans notre univers sont des extraterrestres. Moi je débattais dans la seconde catégorie, la mesurable, palpable, exploitable, vérifiable, l’information précise et universelle sur laquelle tout le monde s’accorde.

  35. je n’ai pas trouvé de lucief…sinon une lucie fruchart et une lucie florédy sans prolard toutefois

    je suppute que t’es pas restée dans le tamis donc :))

  36. Donna…chui bête des fois…j’ai tendance à fourrer Dieu entre les accolades de l’universel 🙂

    mais la science veille…suffit pas d’être céleste pour faire extra terrestre. S’il faut maintenant se méfier des imitations dans ses rencontres du troisième type on risque bien de rester nombriliste côté universalisme vu que l’homme a décidé unilatéralement entre toute la panoplie probable des espèces de ce qu’est cet universalisme…quels prétentieux ces humains ! 🙂

    kb…terrestre extra

  37. @ kb

    fais gaffe, kb !
    non seulement t’es dans le collimateur des recruteurs raëliens vu que tu qualifies dieu, les anges et tout le saint frusquin d’entités extra terrestres, ce qui laisse supposer qu’on retrouvera bientôt des pièces très détachées de la soucoupe volante de jésus… mais vla en plus que les réaliens, les apôtre(se)s du « c’est vrai que si je peux toucher », les chantre(use)s du monde tangiblement humain et les sirènes marketiciennes te tendent leurs filets !
    résiste, reste ce terrestre extra qui admet humblement et non moins poétiquement la concurrence des probabilités…
    la science veille, tu dis ? c’est pas pour te contrarier, mais ça ne me rassure pas…
    au fond, vive les chamanes, les guérisseurs sans oublier les so(u)rciers !

  38. hu hu Salvadorali, toi et moi savons (de Marseille…puisque d’après ce même raël les extra terrestres parlent français) que jésus a fait le grand voyage dans une seringue pour initier ce que 1900 ans et des poussières plus tard on allait appeler « insémination artificielle »…. mais bon là aussi les sirènes marketiciennes demanderont à voir ce dard biblique qui a fait passer rael pour « crétin sidéral, ou mauvaise odeur des journalistes » d »après Michel Onfray
    ceci dit je n’irais pas jusqu’à mettre ma main à couper, et encore moins mon dard (j’en aurais grand besoin une fois dans le filet des sirènes),pour infirmer ou confirmer ce désir de croire dans son absolu

  39. merci à salvadorali aussi de nous aiguiller si rondement vers ces instructifs carrés de lectures :))) (je n’arrive pas à commenter chez toi à partir du bureau)

    quoique le « pas si carré » dans le titre de ton dernier billet prêtait à confusion laissant sous entendre une péjoration de l’entreprise circulaire. Finalement c’est assez sérieux comme cercle et surtout très instructif.Espérons que ces études seront utilisées à bon escient vu que l’orientalisme a déjà failli à sa vocation première…sans aucunement abuser de ma parano :))))

  40. il y a beaucoup de plaisir à prendre à jouer ainsi les traits d’union, les passeurs, les dealeurs culturels, au sein de la sainte Mafia des agitateurs d’idées, gloire donc à Cosa Nostra dans cet esprit-là, qu’en dis-tu mon cher ?

    d’accord avec toi sur les dérives fatales de l’orientalisme, mais je dois personnellement à l’orientalisme du fameux Galland la découverte des « Mille et une nuits » dans leur toute première traduction en français, qui m’a donné notamment le goût du merveilleux de l’Orient et de ses enchantements…

    deux valeurs clés de cet orientalisme réellement humaniste qui s’illustre parfaitement aujourd’hui au cinéma dans le dessin animé « Azur et Asmar », sorti il y a quatre ou cinq ans et que je te recommande vivement, surtout si tu craques pour les princesses malicieuses et rebelles qui n’ont pas froid aux yeux, surtout quand le destin de leur royaume est en jeu…

  41. Pour la première question j’achoppe sur le parallélisme fait avec la mafia car si les deux communautés (mafia et agitateurs d’idées) renvoient à la notion de clan, les retombées bénéfiques du plaisir diffèrent grandement dans l’étendue de leur champ d’application.

    Chez la Cosa Nostra ils ne s’appliquent qu’aux membres de sa communauté ce qui est tout à fait logique compte tenu de l’intention crapuleuse de cette association (de malfaiteurs oserais-je insister) à but lucratif….

    Chez la seconde par contre, la vocation à but non lucratif de leur association procure d’autant plus de plaisir que l’intention des retombées est plutôt altruiste de par son universalisme…bref ce qui chez les uns pourrait se résumer par « plus on est de fous, plus on rit » ne semble pas trop arranger les intérêts d’autres loin d’être des rigolos que le partage à grande échelle ferait plutôt ricaner.

    Mais loin de la théorie, je t’accorde le fait que la plupart des académies de gens d’esprits, par je ne sais quel syndrome de la grosse tête, affichent un comportement pas très éloigné du mafieux car il n’existe pas plus pire terrorisme que celui des gens instruits:)

  42. Ok msiou elliott, khellik would ness, je vais tout avouer !

    Ma vie a basculé le jour où, tout juste entré dans l’adolescence, j’ai lu puis vu « Le parrain », le roman de Mario Puzo et le premier film qui en a été tiré.

    J’avais trouvé admirable et respectable la logique avec laquelle Don Vito Corleone menait son monde, ce mélange d’amoralité de courage de machiavélisme et de fierté… Jusqu’à l’arrivée hélas des drogues dures par l’entrée en jeu de ce pourri de Solozzo, surnommé le Turc en raison de ses accointances avec les réseaux turcs de production d’héroïne. La scène ou les mafieux pourris font semblant de promettre à Don Vito qu’ils s’abstiendront de vendre cette saloperie aux enfants des écoles, ou alors « rien qu’aux Négres » relevait de la tragédie classique, quand on sait dès le début que ça tournera mal à la fin…

    Mais cette réplique du vieux bandit à son fils un peu trop impétueux (impétueur ?), quelle sagesse, quelle clairvoyance : « un avocat avec sa mallette peut désormais gagner beaucoup plus d’argent qu’un mafieux avec sa mitraillette… »

    Mis à part ce folklore plus ou moins sympathique et pour sortir des mythes cinématographiques, c’est l’idée de complicité entre nous autres agitateurs de mots et parfois d’idées qui me plait.

  43. adjugé vendu! je préfère ce terme « complicité »en dehors de son sens pénal au terme « mafia » qui nous ramène à la confrérie des avocats pourris, des médecins vénaux, des transporteurs filous, des inspecteurs d’impôts, des policiers véreux, des journalistes marrons…j’en passe et des pires au risque de me mettre bon nombre de ces peu recommandables personnes à dos…mais quand on agite la boue il faut bien s’attendre aux éclaboussures :))

  44. James Cameron devrait venir tourner un film sur les avatars de ce pauvre sidi abou llouyout, en rappelant à ce malfaiseur cinématographique que sidou Renoir n’a pas eu besoin de 3D ni même de couleur pour donner à ses films le relief qui les a distingués…

  45. attendons de voir candysha qui vient casser le mythe du croque mitaine local poussant les nouveaux parents à se chercher un autre bou3ou pour contenir la marmaille 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s