Nous sommes descendus trop bas dans notre élévation…

« Dieu ?..oh, il y a bien longtemps qu’il a quitté la montagne…vous n’avez plus qu’à redescendre…. »

Le buisson ardent à Moïse….

Depuis la dégringolade de l’empire des fils du soleil (c’était un cas ça) il faut bien avouer que la civilisation à bien du mal à prendre de la hauteur. Babylone ne fut rien d’autre qu’une brève « suspension » à l’illusoire éphémère de ses jardins et de babel nous n’avons réussi qu’à mieux grimper pour mieux plonger dans la cacophonie civilisationnelle via le déluge de la multiplicité idiomatique du référent humain

Vous me direz que depuis on a eu Tora-Bora qui voyait d’un mauvais œil l’obscène bi-phallique érection de la nouvelle babylone en train de prendre vie, là bas, comme une pustule, dans les basse plaines où l’esprit, malgré tout le rationalisme en branle-bas  de cons bas, n’arrivait guère à voler plus haut que le toit de ses tours.

Deux visions, deux idéologies. L’une, trop irrationnelle pour l’autre, et l’autre trop rationnelle pour l’une. Entre les deux,  l’homme déchiré par une lutte consistant principalement en la « disqualification »  de l’idéologie adverse et par conséquent, de ses arguments, de ses porte-parole, de ses appuis…bref, on a là l’arme imparable de l’idéologie close : tout ce qui vient de l’adversaire, tout ce qui appuie une idée adverse ne mérite même pas d’être examiné.

[…L’adversaire est dans l’erreur, voire le mensonge. Tout ce qu’il énonce suscite donc automatiquement le rejet intellectuel et moral. Le rejet intellectuel prend la forme du dédain, du mépris : l’idée adverse est sotte, confusionnelle, insane ; on démontre aisément qu’elle repose sur des contradictions, des paralogismes, de l’ignorance et, bien sûr, de la « mauvaise foi ». Ici, le mépris moral se mêle intimement au mépris intellectuel. Étant donné que toute pensée honnête ne peut que confirmer notre propre idée, tout ce qui la conteste ne peut qu’être présumé malhonnête…]

extrait du Livre « pour entrer dans le XXIème siècle (page 96)

d’Edgar Morin

Le saut est franchi dès que la moindre critique est perçue comme ignominie : « Vous êtes un menteur, et vous le savez », phrase de partout lancée et qui anéantit sur place le bazooka ennemi.

Comme quoi prendre de la hauteur, et qu’importe que la manière soit rationnelle ou irrationnelle, ne signifie pas vraiment « élévation » au sens spirituel du terme…encore faut-il que ce mot veuille toujours signifier quelque chose….

zemblog…entre monts et vallées

Publicités

19 réflexions sur “Nous sommes descendus trop bas dans notre élévation…

  1. en fait non…c’est juste que je tentais d’exprimer tres rationnellement mon irrationnalisme…euh à moins que ça ne fusse le contraire

    bref…ça veut dire que je t’aime soeurette :))))

  2. A contre coeur, je crois que je vais commencer à t’aimer en mode pondéré moi…c’est fous ce que tu me rappelles San Antonio et ses tournures qui font tourner la tête :)… Dis le grand?! C’est quand que tu vas revenir rôder par chez moi?! Hein, la porte n’est pas assez haute, fléchis, fléchis tu ne le regretteras pas, y a de la bonne gonze qui passe juste devant toi…Wayyyyli casse toi, c’est pas le moment de taper ton ancruste…Quoi? joint quel joint? Mince, les keufs.. allez à plus …

  3. Tu n’as jamais été aussi limpide mon frère. Très rationnel cela se tient, j’avais juste envie de ne pas commenter car j’ai un peu trop lu de Gauchet ce matin, du coup je ne voulais pas démarrer un quiproquo 🙂 Je t’aime aussi frérot :-)))

  4. Entre mots pelés et vils valaîs, ces lettres ajustées te placent au centre de la constellation de nos cocons, donc… Sois jeûneur ou gêneur, le gène est l’horreur.
    Mon compagon de train tout à l’heure clamait son expertise du soufisme avec un regard gorgé de gourmandise.
    De toute la création, nous sommes les seul(e)s à purger cette peine perpétuelle de « liberté de mensonge », les autres se contentent de ruses et stratagèmes.
    Sauf que le réveil que beaucoup subissent en buvant la tasse à la source impose « au moins » un réflexe salutaire, celui de trouver le bon sens comme on réussit à se souvenir du jour qu’on est en se levant chaque matin.

  5. docteur ho! ramener toute la limpidité cristalline de ma prose à de la bérurieurie san antonienne c’est ramener tout ce qui coule de sens au gargouillis du caniveau…je suis outré :)))))))))

  6. 7didane a un don ancien : reconnaitre la perle rare, du vulgaire caillou.
    Et toi, tu es une perle rare.

    Pas peur le zemblog, ma reconnaissance est babylonienne et non grecque (je n’ai aucune idée si ma phrase make sense :s).

    PS : tu peux ne pas commenter chez moi. Je ne cesserai pas pour autant de te contempler du haut de mon petit trône et reconnaitre la vraie valeur de ton blog 😀

  7. @Zem: s’il avait qu’un seul mot que 7didane pourrait savoir écrire ou prononcer, moi je préfère me taire et faire le vœu du silence, ou carrément être muet! D’une autre part, ta prose est excellente, mais elle ne te sied pas, enfin toujours à mon sens qui voit le KB comme une marque déposée…You are what you write, or what you used to write right?
    Non t’es grave! tu vois ce que tu m’as fait dire?

  8. ouf! me voila rassuré 7didane…j’avoue préférer de loin un amour babylonien aux élans œdipiens très mal accomplis des pratiques grecques qui, comme leur nom l’indique étaient loin d’être catholiques…laissons les phoques à BB..apparemment ils s’entendent très bien

  9. Restons rationnels, sinon logiques… Les mêmes orifices servaient aux mêmes usages pour les Grecs, les Babyloniens , les Ottoman, les Cathos, les Sunnites, les Méthodistes, les Chiites, les Scientologues, les Nazis, les blogueurs (heu..Kesskejdi? Pas les blogueurs, hein.).
    Ce qui compte ce n’est pas tellement les orficies jeunes gens, mais ce qu’on laisse y pénétrer, et ce qui en sort.
    C’est ça le rationalisme.

  10. Merci Leblase.
    Moi aussi je trouvais que ma phrase n’avait pas de sens. Et voilà que tu lui donnes tout le sens qu’il lui fallait.

    Il faut dire que tu dois avoir plus de doigter et tu manies la langue mieux que moi pour pouvoir sonder les abimes les plus obscures.

    zemblog, apprends !

  11. Par Toutatis, tu mélange les époques et t’as perdu le fil des événements ! qq part entre noël et la saint valentin de l’an 331 avant JC, parti en vadrouille à Babylone, le grand Alexandre y aurait été aperçu complètement défoncé à l’opium, au volant d’une Mercedes 600 décapotable toutes options, entouré de 8 nanas en string dont Nancy ajram ! De fil en aiguille, le général Schwarzkopf qui eu vent de cette histoire, est devenu pâle de jalousie, monta l’opération tempête du désert, fonça sur Babylone et la réduit en cendres…! ce qui n’empêcha pas les descendants basanés des babyloniens d’y retourner, et récupérer les restes pour rebâtir une nouvelle civilisation décadente ! et depuis, le jour; ils se disputent l’héritage antique de leur ancêtres jusqu’à ce que mort s’en suive, et puis la nuit… ils règlent au dixième degré prés des réceptacles rouillées pour capter les émissions nocturnes de pompei ! ce qui ne manqua pas de susciter des ragots chez les romains et c’est monica belluci, qui excédée depuis sa salle de bain en marbre ancien, et dans le plus simple appareil déclara aux médias présents avec elle; l’homme babylonien en général, et oriental en particulier est dépourvu de romantisme, en plus d’être une véritable nouille comparé aux dieux de Rome! tout en faisant semblant de cacher ses attributs par un foulard en soie ! Outré par cette déclaration, ben laden qui en fait est un ancien chauffeur de taxi à manille qui se recycla dans l’élevage de crevette d’eau douce… envoya une lettre de doléances à Caligula le timbré, empereur de Washington, et entre autres jérémiades, le supplia de persuader les restaurateurs de Manhattan, de servir moins de haricots blancs dans leur différentes spécialités ! Très vexé, Caligula ordonna aux restaurateurs de faire le contraire… ce qui eut pour effet de déclencher un certain 11 septembre, la désintégration des tours jumelles par effet de concentration de méthane dans les conduites d’aération ! Boum ! Voilà comment on en est arrivé là ! Et je ne te raconte pas tout ! je te fais grâce de comment Caligula le timbré à passé sa vie à comploter contre Babylone aidé d’une ribambelle de marchands d’huile de lampe arabiques, et les conseils d’une jeune sorcière africaine qui ne s’est jamais trouvé un époux ! Même la gaulle n’a pas bougé le petit doigt.. envahie par un nain caucasien, obsédé par le sexe et le pouvoir, il ne l’aurait jamais permis !

    Si tu veux un conseil, achètes toi la compil de Mireille Mathieu pour que tu puisse l’écouter quand tu épluche les légumes !

    benji… vieux légume, suspendu par le trognon 🙂

  12. benji…une chose s’impose à l’évidence : je ne te prendrai jamais comme prof d’histoire pour mes enfants… tu pourrais encore leur faire croire que la mer noire doit son nom au sang versé par les tirailleurs sénégalais lors de la bataille d’anchialos où les troupes byzantines étaient menées par le général paton 🙂

  13. Leblase…c’est en lisant ton comm que je viens de réaliser toute la portée de l’entreprise de ton grattage furibond sous des titres tels que « souffler dans la pipette » ,  » faire son trou » ou encore « demain, j’élève le bas »…dont le but ultime était tout simplement de mettre hors de portée (on ne connait jamais les effets d’une intrusion intempestive n’spa?) de nuisance les béances de ta grandeur d’âme :))))))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s