Libre cours

j’eus envie, je ne sais par quel aléa du sort, ou de lecture, de remonter ce post à la surface…sans doute l’eus-je trouvé apaisant par rapport à tout ce qui se trame en ce moment dans ma tête…et puis je sais, par expérience, que les lecteurs rechignent à fouiner dans les archives…ou peut-être sans doute, c’est juste parce que j’y ai retrouvé le nom de tant de bloggueurs disparus….oui c’est sans doute là la principale raison… 

je rapelle que ce texte fut posté à l’origine le 13 novembre 2006 à 18h27

 

 

 

Me prélassant par une journée d’aspect printanier malgré l’avancée d’un aoûtien automne, je rêve d’une fraîcheur hivernale qui aurait certainement calmé mon questionnement oiseux sur les aléas du temps.

– « Ya plus de saisons ! » Ronchonna à ma hauteur d’un ton complice un ronchonneur qui arpentait à contresens mes pas perdus.

Si sa marche était contraire à la mienne, sa démarche réflexive par contre convergeait vers le consensus perceptif. Nous avions l’air de deux gnous en chaleur, humant l’air de nos naseaux dilatés dans une tentative de lecture olfactive de l’invisible sournois relatif à la probabilité temporelle d’un futur subjectivé par le poids d’un héritage culturel dont le cartésien ne constituait certainement pas la chape centrale.

– « s’il n’y avait que ça qu’il n’ y a plus » lui répondis-je l’air de connivence…

Une hirondelle égarée picorait un boeuf qui aboyait sur un toit…

Nous demeurâmes un instant le nez en l’air à déchiffrer les arcanes du temps. Les passants, dont le rôle principal était de passer, dérogèrent à leur vocation première, suspendant le temps en s’accrochant à nos regards pour deviner l’objet de notre céleste attention…

– « ya plus de passants !» dis-je à mon spatio-temporel ronchonneur

Un lièvre hulula sur un arbre…nous n’étions pourtant pas encore onze heures…

Je tendis la main au gars qui me tendit la sienne dans un pléonasme inutile…

– « vous êtes dans l’agriculture ? » lui demandais-je…

– « non dans…l’industrie…et vous ?? »

– « c’est drôle…moi aussi »

En fait on s’en foutait du temp…seule nous animait une soif de communication

on s’enlaça et on pleura longuement…

nos vingt ans…

un ballon rouge dans le ciel bleu…

un vol d’éléphants zébra le ciel d’une couleur girafe…

il plut du beau temps ce jour là…

kb…rouge novembre Posted by Picasa

Publicités

30 réflexions sur “Libre cours

  1. normal, des saisons batardes des temps batards, où l’on se manifeste sans apparaitre, se confie sans se présenter, se rencontre sans sortir, sans se chercher, ont dit s’aimer sans se connaitre, faire l’amour sans se toucher..où l’on raconte sa vie, ses pensées sans vraiment exister..bé oué après tout un mec, ki s’appelle Kb ça existe pas..arrêteuu..tu vas me faire chialer..://..lol

  2. Imane> hier en voulant planter un clou le kb s’est planté le doigt…il a eu la douloureuse certitude qu’il existait bel et bien :):)bélier> c’est bien bélier…c’est bien 🙂

  3. j’aurai préféré compatisseuse ou compatissière (chai pas mais moi ça me mousse…tres crémeux comme résonnance)ouala tu sais…compaticienne c’est encore mieux…ça fait tres antalgique sécable :):)bises:))

  4. ça m’a bien plu ce billet, moi…C’est bête à dire, ça ne génère aucune discussion, mais ça m’a plu: on a l’impression d’un mec en paix, plein d’amour pour l’humanité (alors qu’on se doute bien que tu as le couteau-electrique ça va de soi-entre les dents-blanches comme l’azur ça va de soi aussi).Et puis cette rencontre…C’était Edouard Michelin,non?Et ce pays merveilleur dans lequel tu vis, où , apparemment, l’herbe pousse sur les toitrs, attirant boeufs, vaches et bientôt, je le subodore, gnous, poux, hiboux, genoux et tout en oux..Ouais, ça m’a plu ce billet, kb.

  5. Bon… j’aimerais savoir si ton truc de drague, ça marche aussi ave les filles… Parce que moi aussi, j’ai une soif de « communication » :-sPs: c’est un superbe texte l’ami 🙂

  6. Salut KB,Merci d’avoir passé dans mon oasis déserté pour manque de liqueur. C’est pas encore le temps de l’hibernation mais c’est pas loin.C’est juste un peu de repos forcé par un boulot de forcené. Ma plume n’arrête pas de couler mais là sur des trucs commanditées. Ca paye oui mais sans plaisir.Sinon, je passe souvent ici voir défiler les saisons et les mois (têtes et temps), se délecter à la lecture des vers et des mûres, s’exciter quand le « débat » flirtent avec le bas… ventre, au grand plaisir de toutes les parties concernées.SEM… parti sans partir avec la ferme intention de revenir

  7. Là, en passant, j’ai confondu l’être et l’avoir pour le verbe passer. Entre nous, je sais plus qui est mieux « J’ai » ou « Je suis ». Si Descartes était la`, il aurait peut-être dit « J’ai donc je suis ». SEM… confondu au passage

  8. Leblase> il aurait sans doute fallu un Ibn Khaldûn janissaire nous faisant un remake de « dynastie » façon « matrix revolution » pour démarrer le débat…mais apparemment la jacasserie semble être plutôt timide dans le coin…pour la rencontre j’aurais eu plutôt du mal à croiser le père edouard vu qu’au moment où je questionnais les Ases sur la probabilité d’une ondée, il broutais les pissentlis par la racine…à moins qu’il ne se soit fait rechaper…ouais c’est un peu noeud comme réponse comme dirait le michelin à la micheline..en attendant les adeptes du genre doivent se trouver un nouveau guide…spirituel :):)kb…le guide michesps:…c’était plutôt raffarin qui recherchait les anciens copains de l’anpe…et puis le couteau électrique je le planque dans ma botte!!!

  9. mehdi7> tu vas au 135 rue St-denis et tu demandes la grande Catherine…elle est spécialiste en communication et ses tarifs sont abordables… en plus elle te fera une ‘tite ristourne si tu dis que t’es un copain à moi :))sinon il y l’alternative Larbi…mais sa conversation est plutôt limité…il ne parle que de khouribga kb…l’ami

  10. Hallo KB,Wâariti au point où j’ai de plus en plus de mal à laisser un commentaire. Tantôt je souris, tantôt je rougis et je continue mon chemin en silence….mais…j’apprécie énormement.deine Freundin;)FZ

  11. Loula!!! pour tes tuitans je souhaite fermeté à ta fesse et amidon attitude à ton sein généreux…et que tu restes belle jusqu’à la fin des temps et qu’importe si tu perds la mémoire pour ne plus te souvenirs de mes gracieux dires :)))mwah!kb…qui sortilège

  12. J’aimerai bien démarrer le débat , mais sur un autre sujet ,sur une nouvelle page du kb blog…Pourquoi , le public footeux marocain , doute de la sexualité de l’arbitre à chaque décision arbitrale discutable ?& par ricochet , ça sous tend PAS que les femmes sont incapable d’etre juste ?—————————-P.s : Joyeux Birthay Loula !

  13. KB,Mémé, mais je me soigne:-) merci pour les souhaits (que demander de mieux sinon fermeté dire à la gravité no pasaran:-)))Le bélier, merci!MwahMémé irresistible selon certains:-)Bein quoi, je peux bien faire la snob une fois par an:-)

  14. laisser libre cours à notre condition de promeneur solitaire et se laisser aller à parler de la pluie ou du beau temps avec un inconnu, c’est lui tendre la main et ranger les armes, un témoignage d’humanité partagée .Nous sommes tous égaux face aux aléas du temps,quand il pleut sur moi, il pleut sur toi aussi(enfin le jour ou tu as oublié ton parapluie)…

  15. Elle…sympa ta visite dans ce coin perdu…avoues tout de même que côté égalité devant les intempéries ceux de phuket doivent se sentir un peu lésé depuis le dernier tsunami :)houda…merci…que la force du tigre et la sagesse de l’éléphant t’accompagnehuguette ma cauda se sent tres venonum ce matin…sans doute une question de magnificience :))bises à toutes

  16. J’allais te dire très beau texte et tout et tout mais ils te l’ont tous dit, alors…Ici il y a quelques jour tout le monde râlait: c’est fou il fait chaud pour un novembre, il fait beau pour un novembre…on est au dessus des températures saisonnières.Aujourd’hui c’est super, il pleut des cordes, il faut vraiment froid, le ciel est si gris qu’il me fait penser à Brel…et tout le monde est une mauvaise humeur.Pffff, moi je préfère le soleil, même qd c’est hors saison

  17. Cela fait du bien, un texte comme celui-ci…

    Et chose extraordinaire, il provoque une discussion sympa, animée, civilisée entre personnes de goût ..Personne ne tire sur personne,…Personne ne se sent « mieux » que personne….Sur l’esprit qui fonctionne…Merci, à toi et à tes commentateurs!

    Je retourne me dorer au soleil…Rien n’est encore perdu!

  18. je le trouve bien surréaliste ton texte, actuellement c’est ce qui m’attire, m’exprimer autrement, infiltrer mes pores et lire mon corps de l’intérieur.
    c’est apaisant, on dirait une visite à un sanctuaire ou ni l’espace ni le temps n’ont pris de rides…
    mon message est trop ordinaire a ce qui a été dit, mais je préfère laisser une trace, que de sourire et de passer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s