Le charme de la guenon….

A la liberté…de bêtise

Le beau est une aube fragile et douloureuse et la sonore beauté des dorures et des enluminures me fait souvent offense…

J’ai tant de poux dans la tête et tant de cailloux dans mes souliers qui me font traîner le pas vers cette chapelle nichée à flanc du « MOI », où les murs presque vierges sont plus humbles qu’une lune voilée…

Nous apprenons beaucoup de choses à l’école, mais nous n’apprenons pas la vie. La sagesse réside parfois dans un simple geste de primate qui d’un épouillage sincère vient lever les voiles opaques de notre ignorance, pour lever la voile vers un horizon éclos

« Éclos », ce mot s’est imposé dans l’espace ouvert que crée l’écriture et a soudain exhalé son parfum floral. Le parfum à la nacre conditionnelle de l’étendue de nos zones d’ombres dans cet espace qu’est la pure rencontre…sans artifices, feux leurres fêlant l’union….

Si ma boue est taboue, c’est l’impasse, mais si ma boue est ta boue, alors commence le grand œuvre alchimique de transmutation

Et parce qu’il est l’écran de toutes mes projections et qu’il participe ainsi à la découverte de moi-même, l’autre n’est plus celui qui m’empêche d’exister mais celui qui me permet d’être…

En écrivant ces lignes, me vient cette curieuse analogie entre DÉPOUILLER et ÉPOUILLER…

Sans doute le décorum fait-il trop souvent parasite…

Peut-être serait-il il plus juste alors, dans notre recherche symbiotique de la complémentarité de l’être, de lui demander

« Épouille moi ! »

zemblog…qui cherche son pouls

Publicités

23 réflexions sur “Le charme de la guenon….

  1. Jusqu’à tes mots, « la philosophie se taisait, elle qui ne s’est jamais tue depuis 2 siècles » (extrait du blog à Passouline), billet consacré à feu Mr MASSIGNON).
    Dorénavant, la demande en mariage épousera cette désormais célèbre formule : « épouille moi » !
    Ton post hérité d’un gène inné fait de toi le génie né (dixit « Ibn Nietzsche » ou  » Le sage tourmenté »).
    Tu faisais déjà partie du « panthéon des pantacourts au longs couteaux »…
    A présent, pour avoir impressionné le lecteur tordu que je suis et aplati une certaine « presse sonnée », ton poussin de pouls sain est consacré « Seigneur des poux sains ».
    Picotons… (Hamil dirait « pics ôtons).
    Merci intergalactique du sidéral sidéré.

  2. yug, tu as l’intention d’épouser la guenon ?
    ce n’est pas zemblog qui parlerait de mariage ni de formule magique l’enfermant dans une cage. .. sérieusement, la complémentarité n’est pas forcément affaire de couple ni de liens ni de chaines. tout enfermement à l’intérieur d’un cercle, d’un groupe est une exclusion de l’autre voire des Autres. Vous tracez des limites, vous érigez des barrières, vous étouffez l’éclosion de toute pensée libre…
    Ce qui se joue ici, c’est le mûrissement de la notion de l’altérité, de quoi féconder sans cesse la rencontre sous l’exigence du désir : vision subjective,volonté réflexive, séjour dialogique, une connaissance ouverte, bref, une altérité sensorielle, géo-poétique.

  3. 3la slamteq a kaltioucha !
    Un soir, dans ce futur proche à s’en désaisir, je surplomba puis entra en effraction (clin d’oeil à hamil’town) pour faire évader ma copine. Ellle me dit : « si tu permets non, où veux tu que j’aille ? ». Je lui dis « chez Kali, la jungle y est cette reine qu’on ne saurait renier ». Elle me dit poliment « En es tu sûr ? ». Je n’osa répondre et la laissa là.

  4. amène la !hram alik , tu la laissates seule enchainée, elle, label de la beauté sans dorures ni pollution sonore!
    Chez kali, ma, tate le pouls de mon singe qui s’ennuie la pomme d’adam dans la main et l’esprit rêveur par les sept savoirs necessaires à l’éducation du futur..

  5. Kali, si ton singe a un travail stable, une maison confortable et un stock de bananes, s’il ne fume ni ne boit et promet d’être un bon papa…. Tini pourrait s’en accomoder et fonder une famille. Mais gare aux disputes, elles sont féroces et tu risques de déguerpir vite fait pour sauver ta peau…

  6. kalimate. c’est parce qu’il n’est jamais le même qu’il est « autre » et puis de toute façon tout va de paire. A la parole répond le silence, au ciel s’impose la terre, à l’eau le feu (oui allo? )…à ton corps mes mains…

    et v’la que je délire encore….

    faut pendre Yug et manger son coeur si tu veux lire dans ses pensées :))

  7. Pour me pendre, et Dieu sait le nombre de ceux et celles qui ont à leur dépens essayé, encore faut-il m’attraper.
    Or, en bon lutin, je vous certifie que je serais face à vous que vous ne verriez pas !
    Ne souhaitez pas lire dans mes pensées, les vents y dépassent les 2000 km/h et l’endroit foisonne de gnomes, d’elfes et d’ogres.
    Quant à mon pov’ chéri de coeur, je le cherche encore… Vous êtes vraiment sûr(e)s qu’on peut pas vivre sans ?
    Si Tini provoque tout ce remue méninges, qu’est ce ça aurait été si je vous avais présenté El Rubio, le berger fou que personne au village n’ose approcher !

  8. Et pour rendre le plaisir à Twimi qui n’a pas froid aux doigts et se tape du RDB + Hmida en brochette, je me permets de lui repondre une bêtise :
    Titré : « L’âne qui miaule » (sous titré en ouïgour)
    Au coin d’une cour bien-odorante il se prélasse, ne faisant ni le coq ni dans la mélasse, ce jour est celui de son cours et il attend l’ouverture de la basse. Le chat y est repu et seul l’esclandre entre poules l’en chasse. C’est qu’il est attendu pour la leçon de conversation et l’âne, bien plus têtu que la mule, compte bien obtenir sa promotion de classe et coucher au salon. « Il te suffit de savoir faire miaou… » lui a-t-on confié. Lui, confiant, les a cru sur parole… N’a-t-il pas déjà le nécessaire ? Une langue bien pendue, 4 pattes et la queue douce… Ses longues oreilles le sortiront de l’impasse et, demain, il sera face à la glace à se faire une place.

  9. Je sais que le message offensant et insultant de Jugurta n’a pas de place sur ce respecte et respectable blog.
    Que l’operateur de ce blog me permettre d’utiliser mon droit a la risposte pour repondre a l’attaqueur –
    ———————
    Whoa! ah sssssiiiii hadhak …!!
    D’abord, je voudrais jeter de la lumiere sur mon pseudo
    TWIMI qui est un acronyme signifie :
    T = to -W= Whom-I=It- M=May- I=Interest =
    To Whom It May Interest pour decourager l’ethnocentrisme.
    —-
    Ton histoire est hors de propos dans cette discussion traitant
    d’un autre sujet.
    Pourquoi polluer ce blog qui parle de choses interessantes?
    Pourquoi n’as-tu pas commente mes remarques c/ Hmida sur le blog approprie de RDB? « As-tu froid aux doigts ou bien es-tu atteint d’une cecite passagere? »
    Je sais tu vas me repondre que c’est un non-sens, une absurdite irreflechie provenant d’un c an ide’ haineux cherrchant a mordre quiconque s’approche de la grille de la propriete de ses maitres,tout comme d’ailleurs agresser un honnete citoyen passant sur son chemin au coin de cette « Rue ».

    Et qui connait mieux les histoires des anes que celui qui co-habite le meme logis avec eux –
    Les histoires des anes sont recherchees , appreciees et partagees par celui qui est specialise’ dans l’elevage et la teinture (sbagha d’l’7miir)) de cette espece equine pour en faire une industrie –
    Bref! je ne vais pas continuer a faire ton portrait,je n’aurais meme pas du^ repondre a tes aneries , (On ne repond pas aux braiements d’un ane » ecrit Socrates – car tout ce que tu ecris bon ou mauvais n’est autre que la reflexion de ton miroir, de ton education, de ton ‘esprit » « , de ta culture ,de ce que tu es general quoi…. – Je laisse le miroir projetant ton histoire de l’ane raconter la nature authentique de ton caractere, le miroir n’etant pas un menteur.
    —————
    Je me demande quand est-ce que les anes faisant partie de notre heritage culturel vont disparaitre du Maroc comme ce fut le cas dans les autres pays civilises?
    Les anes et les gens civilises peuvent-ils faire bon menage ensemble? Oui! car le bourricot demeure le seul moyen de transport dans les villages ou le mode de vie n’a pas change depuis « la nuit des temps » –
    Avoue que tu merites ce que tu as cherche,corner street mugger, cut troat!

  10. Oh, j’ai touché un point sensible sans le viser ! Il doît être grand !
    Mauvaise expérience avec un âne ?
    Ruade ou qque chose de plus pénétrant ?
    Parce qu’à « lire » l’ire de ta « rédaction », je ne sais plus si je suis le chien de son maître ou un bourricot…
    En attendant que ton fantasme se réalise et que tu puisses utiliser une seule langue de bout en bout, je t’autorise à m’insulter sans retenue ou fausse pudeur, lâche toi, ça te fera un bien fou !
    Si Si ! Fais moi rigoler… Ris, poste autant que tu peux.
    Au moins toi, l’intention fiellique y sera…
    Parce que, sans vouloir te faire hurler davantage, je t’ai offensé sans même le faire exprés et loin de moi l’idée d’en vouloir à un aussi talentueux pourfendeur de mirages.
    A défaut d’une clameur phallique à la jericho qui t’aiderait à faire disparaître ce qui te dérange dans notre héritage culturel, en tirant de loin (bien sûr) sur tout ce qui bouge dans les villages depuis cette « nuit des temps » que tu exposes si bien sans l’avoir connue.
    En te répondant, je comprends enfin l’origine de ta colère subite.
    Je n’avais pas l’intention de présenter d’excuse…
    Mais, maintenant que la vision est claire, certains mots ont pu malencontreusement te marquer au fer rouge et te rappeler les « sacrifices » de ton existence quotidienne sur la carpette, au chevet des moindres « désirs » de qui tu sais.
    Tu souffres assez comme ça, à revisionner la scène où tu joues le rôle principal, tu sais !, celle où on t’agresse au coin d’une rue pour te traîner au fond de l’impasse.
    Tu es adorable de spontanéïté… Ou de bêtise, ne choisis pas, elles te vont toutes les deux comme un gland.
    Fais un effort, je n’ai pas encore eu ce que je mérite. Bouse toi un peu !

  11. vous ai-je déja raconté l’âne de buridan façon Tinoco carlos qui en fit un très plaisant intermède philosophique? non?…bien, je vous le raconte donc…histoire de vous faire relativiser le belliqueux de l’instinct

    Premier jour: Buridan place un âne au milieu d’un champ parfaitement symétrique. Il dispose à chacun des angles du champ qui se trouvent face à l’âne un sac d’avoine et court se dissimuler derrière un buisson.

    Deuxième jour: une mouche passe. Elle aperçoit un âne qui semble avoir faim, au milieu d’un champ, face à deux sacs d’avoine. Derrière un buisson, elle remarque un homme en sueur, très concentré, qui fixe l’âne en griffonnant quelques notes.

    Quinzième jour: la mouche repasse. L’âne a maigri. Les sacs d’avoine sont intacts. Derrière le buisson, un cadavre: Buridan a oublié que l’homme ne vivait pas que de philosophie. La mouche se pose sur Buridan en bourdonnant. L’âne alerté tourne la tête. Ce mouvement le rapproche d’un des sacs.

    Seizième jour: l’âne dort, repus. Il a mangé l’avoine. Les petits de la mouche mangent Buridan, c’est jour de fête.

    voila…un petit conseil avant de partir…aimez vous les uns les autres

    zemblog…

  12. Selon le phénomène de la sérendipité on pourrait dire que l’âne de buridan était aveugle tout comme les mamelles rose pendante de la guenon:-)

  13. mitra…moi entout cas je ne suis pas sourd, et toujours selon ce même phénomène de la sérendipité j’entends très bien l’appel de la mamelle…aveugle oo pas:)))))

  14. Kb, je te défend d’insulter les ânes, combien fut-il juste que buridon crève derrière son buisson, en philisophe déshydraté, affamé et puant… rendant à la philiosophie ce qui lui revient de droit; la prétention ! et à l’âne ce qui lui revient de justice; une bonne bouffe et une sieste 🙂
    et puis y a l’histoire avec la gazelle ;
    quant lâne fit la rencontre de la gazelle, il lui demanda ; alors ma belle, pense tu toujours que je ne suis qu’un âne sans attrait ?
    -la gazelle; eh bien mon cher, figure toi que non, j’en ai marre des stéreotypes; et du racisme ambiant, j’ai lu, vu et écouté BHL, et je viens de réaliser l’importance de se donner à l’autre, sans préjugé aucun ! je suis prête à te suivre, fais de moi ce que tu veux ! ( tout en dandinant les fesses! )
    -l’âne ; waw ! merci BHL ! est tu sûr qu’il ne changera pas d’avis s’il apprend la nouvelle ? ( tout excité, et aussitôt trahi par son 5ème pied !…) mais il rajoute hésitant; euuh… BHL n’as t’il justement pas de reserves par rapport à l’intégration multiraciale nous dit-on ?…
    -la gazelle; (qui ne manqua pas de remarquer la transformation) ; eh bien mon cher, oh que non, figure toi que BHL est pour l’intégration totale et complète ! cet esprit libre à surgit au bon moment dans ma vie…, je suis beaucoup plus confiante en moi, et j’apréhende l’avenir avec sérénité !
    – l’âne…; et que c’est si bon d’entendre tout ceci, je te félicite de ton choix et je te propose qu’on mette à profit notre intégration au plus vite !
    ils firent donc demi-tour vers l’antre de l’âne; et s’en suivit des jours d’intégration barbare et sans états d’âme…qq jours plus tard, faisant la sieste et tentant de récupérer… l’âne reçoit une lettre de l’hôpital vétérinaire ou la gazelle reposerait dans un état critique ! cher âne, nous sommes impuissants à remédier à l’etat de paralysie totale des membres inférieurs et supérieurs droits du corps de la gazelle, voyez vous une raison qui aurait causé ce malheur à cette pauvre demoiselle ?
    l’âne repondit ; cher docteur, je dois vous avouer que la gazelle elle même réclamait une intégration totale, et tout en se mettant dans des positions extrêmes, me lançait;  »préparerons la gauche à l’avenir » disait-elle, tout en criant  »le PS doit disparaître » !! :))

    bon ben je me casse ! après ce tour de l’actualité 🙂

  15. De la guenon à la gazelle en passant par l’âne, le coq, la mule,le chat, la mouche et sa proie philosophale sans mamelle !
    On a même eu droit à l’eau blasienne de Zem Zem…
    Mais, aprés ce que je viens de lire et relire directement sécrété par Benji en personne, je me questionne : l’âme de l’âne marocain est elle humaine…. ou l’inverse ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s