Au son du fifre et du biniou…

toile de manet

« Aimons nous les uns les autres… ». Oui, sans aucun doute, était-ce  là l’essentiel du message d’Obama à l’intention de la communauté musulmane avec cependant beaucoup de contradictions, dans l’ordre chronologique du discours général du président depuis son accession au pouvoir.

des contradictions d’autant plus fortes qu’elles véhiculent une aseptisation du propos nécessaire a l’aplanissement des aspérités idéologico-socio-culturelles faisant entrave à la mise sous le joug d’un capitalisme mutant vers sa forme la plus monstrueuse : « l’ordre mondial ».

Sans doute que personne ne serait contre une unification de l’espèce si le but était sincèrement l’avènement d’une paix mondiale pour le bien-être de « tous » et non pour le vénal bien d’une élite insatiable motivée par son seul rêve de puissance. Malheureusement les faits démentent l’intention malgré tout le poids de la dose optimiste injectée dans le discours d’Obama. Un discours qui, en filigrane, fait office de vaseline pour mieux subjuguer le monde.

En qualifiant de « séculaire » l’inimitié entre les Etats-Unis et le monde arabo musulman, l’Humanité (pour l’exemple) illustre l’étendue du désastre « révisionniste » qui sévit au sein d’une presse au clanisme croissant, amenant à fausser chez les lecteurs  la perception relationnelle de l’autre, poussant le vice jusqu’à ériger une composante religio-culturelle au stade de nation. A entendre ce genre d’inepties on croirait que les invasions arabes sont allées jusqu’à la côté ouest des états unis d’Amérique et que les croisés de l’époque n’étaient rien d’autre que des G.I’s.

Oui, parallèlement à des mots « gentils » une action implacable est menée sur le terrain à coups de « révisionnisme » grossier où l’histoire de l’humanité débute un 11 septembre. Sous l’ombre de formules autant insidieuses que ronflantes de stéréotypes éculés une géostratégie sanguinaire est mise en branle.

A l’heure où Obama, au son du fifre, pacifie par la parole, les stratèges américains préparent la guerre contre l’Iran  afin de mieux encercler ce qui reste d’une URSS à l’origine quand même des armes ayant causé la déconfiture d’Israël face au Hezbollah. La guerre du Liban n’était qu’un épisode « avorté » d’un nouveau découpage du monde en train de se regrouper en « blocs ». La guerre froide est de retour, plus pernicieuse que jamais, et froide elle ne le restera pas longtemps vu que quelque part, à l’envers  de paroles doucereuses, des mains invisibles- au son du biniou- ont décidé une accélération « brutale » de la sanctification de leur règne.

En attendant,  la presse bat le tambour….

zemblog…qui révisionne ses antis

Publicités

8 réflexions sur “Au son du fifre et du biniou…

  1. Bien essayer 😀

    Mais … l’ordre mondial est un rêve qui a bercé l’humanité bien avant Alexandre le Grand. Si l’usa arrive à le réaliser tant mieux.

    Il est sûr que des cadavres s’amasseront sur les fondations du compromis. Ca sera le prix a payé.

    7didane … qui révisionne son humanisme

  2. [La guerre froide est de retour]

    Le dernier paragraphe , c’est du pur Bélier 🙂

    http://amazingflow.wordpress.com/2009/05/15/microsoft-11-septembre-conspiration-illuminati/

    En fait , en rapport avec le sujet du post , l’ami Meyssan , a fait une superbe analyse du discours d’Obama !

    [Obama et les arrières-pensées de la main tendue aux musulmans ]

    http://www.voltairenet.org/article160476.html

    En résumé , à défaut d’écraser les musulmans ( échec en Palestine , Afghanistan , Irak , Liban … ) ils leur tendent la main !

    Mais cette main tendue n’est qu’une main Baladeuse !!

    Vive les Cours du Soir !

    🙂

  3. les deux sons sonnent extrêmes! lequel choisirons- nous? le fifre enchanteur qui nous conduirait hors de nos sentiers, ou le son du patriotisme excessif?
    bienvenu zemblog (ça sonne zambla)
    🙂

  4. Obama : une vraie pommade aux peuples en manque de reconnaissance. C’est un joyeux début, plus joyeux que le clash of civilization. A Barcelone, j’ai voulu m’assoir près d’un homme sur un banc, il s’est levé et a fixé tous les autres personnes assises sur le même banc. Marre de ses afghans, pakistanais, malais… ils nous envahissent comme des cafards, dit-il. Marocain qu’il était le monsieur ! Ceux qui parlent d’Ouma sont de vrais idiots. Si bévue il y a dans le discours d’Obama, elle se cache dans l’expression “monde musulman”.

    De tornada…

  5. Aîcha, sachant que tu ne portes pas de burka et que tu n’as rien d’une pakistanaise, je me demande ce qui a bien pu te faire passer pour une afghane…ton parfum épicé sans doute, mais bon t’as du tomber sur un ours social n’aimant pas le partage même dans les retranchements de son banissement, “la faute à l’autre” étant l’exutoire favori dans le discours identitaire arabo-musulman
    et tiens ! Histoire d’exulter encore un p’tit coup : je ne qualifierai pas de « bévue » la formule « monde musulman » empruntée par Obama le bon…mais plutôt de « catégorisation » à des fins suspectes, inavoués, insidieuses et toute la panoplie d’adjectifs qui font toute notre grandeur oratoire dans l’art dramatique de la lamentation.
    Heureux de te relire par ici

  6. Aïcha a raison: parler du « monde musulman » est une version soft de la « guerre des civilisations ».
    C’est continuer à faire accroire qu’il y a une unité et un rapport obligatoire entre l’Islam, le Moyen-Orient et les Arabes, alors que les Arabes ne sont qu’une minorité dans le « monde musulman », rien qu’à compter le Pakistan, les Musulman indiens, le Bangladesh, l’Afghanistan, les Sud-Caucase, etc.
    A cela on peut rajouter la plus grande démographie musulmane, l’Indonésie.
    @zemblog… Je ne pense pas du tout que les USA soient disposés à attaquer l’Iran, vu la stratégie de guerre en Afghanistan que les nouveaux chefs militaires d’Obama mettent au point: ils auront au contraire besoin de l’Iran.
    Bon je retourne voir si Pamela a mis une burqa

  7. Leblase, quand je dis « attaquer » je pense en fait à une multitudes d’autres façons de faire la guerre à part qu’avec l’armement conventionnel et dont l’intox n’est pas le moindre…un peu dans le genre de ce que fait outrageusement l’huma…

    pamela avec une burqua?…c’est pas de l’intox ça? 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s