La thérapie de « croupes »…

Entre ARB qui se sent investit de la noble mission de militer pour la sauvegarde de la colonie des phoques (si si, il y en au Maroc puisque scientifiquement parlant 10% de la population en colporte les gènes…ce qui gêne les 90% d’autres), BB qui milite pour celle de leur bébés (je sais…là il manque un maillon à la chaîne, mais l’histoire de l’homme est truffée d’accidents imputés à cet enfoiré de cornu aux pieds en sabots) et CB qui milite pour la sauvegarde du seul vrai culte certifié ISO par les établissements célestes, avouez qu’il y a de quoi perdre son latin et ne plus faire la différence entre cul et culte, shit et chiite ni entre foi et loi tant l’incohérence gangrène le dialogue social.

IL est bien connu que les ânes aiment braire à l’unisson quand la diablesse « bêtise » leur pince les basses fosses de l’esprit… et il n’y a pas de quoi rester sceptique par tant de platonisme lorsque l’on sait que l’esprit collectif de la grande « colonie » humaine réside juste sous les poches arrières de son pantalon…par contre il y a là de quoi basculer dans le côté obscur du septique tellement s’impose-t-il par son « anti » à la raison. Difficile d’éviter les grattages furibonds d’Ego à la vision aussi déformée dans l’appartenance au genre humain et dans ce cas le « botter dans l’mou » s’impose en bienséance dans ce que j’appellerai, avec un horrible accent germanique, une « thérapie de croupes » ; Seul placebo qui pourrait encore remettre le sain esprit à une hauteur convenable….

kb…Chaman du pied droit

 

Publicités

17 réflexions sur “La thérapie de « croupes »…

  1. « Ni loup ni phoque », Kb, disons papillons voguant en nuée nues sous les voûtes et dômes du siège spécial du « Cul Culte Clan »…Le blanc en chapeau pointu et toge « géox » est déja « pris ».
    Leur angélique mission de nous toucher par leur grâce est extra terrestrement dévoilée sur le panneau d’affichage du Pré Kali, La maîtresse chrysalide éclose jalouse de sa matrice.
    Ainsi, la bêtise se métamorphoserait-elle en lumière sous la caresse du plumeau KB ?
    Tu as vu juste, comme à l’accoutumée et je comprends que faire « moins emballé » te vaudrait un linceul « prêt à porter ».
    Je me réjouis de la liberté dégagée par le regard des marocain(e)s et résident(e)s au Maroc.
    Tout comme j’escompte un avenir passionément conjugual de cette « entente de proximité » entre « ados » dont l’accélération de la mâturité est criante de matitude.
    Impressioné qu’en quelques lignes tu traces le ventre mou des 2 tours de l’obscurantisme.
    Mon petit papillon me murmure que tu prépares un nouvel exploit de chirurgie endométrique tout en jouant de ton luth russe.
    Signé : Tsarix, « le croûpier croupissant » sur la planète Vénus.

  2. Yug, je ne caresse les ventres mous que pour mieux trouver le point de moindre résistance faisant renaître le mythe de percée. L’esprit à sa ligne Maginot que même les tranchées de Hindenburg ne peuvent offenser…encore moins le verbe qui n’ouvrira jamais sa gueule autant que la grosse bertha
    En attendant, j’aimerai tant boire au kali-ce nectar de chrysalide sous les murs de Jéricho…j’ai toujours adoré la douceur des cocons…sans doute que j’ai été bombyx dans une autre vie….

    kb…du mûrier

  3. …As-tu lu « Reviens Voltaire, ils sont devenus fous »? (ed Grasset). L’auteur? Je préfère ne pas donner son nom en ces temps si obscurs.

    Amitiés

  4. Chère Amina,
    Bien que lecteur assidu de Charlie Hebdo, je ne partage pas toujours les points de vue de son directeur de rédaction qui bien souvent amalgame par des raccourcis simplistes des concepts tels « islamisme » et Nazisme » ou encore « gauche » et « anti-sémitisme »…genre de tics qui cantonnent toute la pertinence d’un prétendu penseur à de la simple intelligence dont l’intention n’est jamais totalement dépourvue d’intérêt personnel. Je lirais ce livre et t’en donnerais mon avis
    Pour le côté obscurs des temps, ton passage par ici en éclaire agréablement les plis…d’ailleurs tu as été l’inspiratrice d’une grande partie de ce billet ))

    amitiés

  5. Kb, ce qui m’a réduit au silence ,c’est ce désir de créer une plage de désir 😉
    sérieusement, ce genre de sujets ne m’inspirent pas, quand la politique se mêle à la religion, quand la morale se mêle à la foi, il y a trop de coulisses, de labyrinthes où le sens se perd et reste l’encens du non-sens.
    cependant, » Chaman du pied droit » reste une bonne trouvaille. quand il y a foule, il y a folie: « la folie des foule », négation de la raison personnelle,la personne n’existe que par la faculté de raisonner ;alors « esprit et collectif » sont simplement incompatibles.
    l’esprit n’existe lui-même qu’au présent »le cerveau ». nous sommes du monde, c’est ce qu’on appelle le corps, nous sommes au monde, c’est ce qu’on appelle l’esprit.
    mais le monde est sans esprit. c’set pourquoi l’oubli menace, et la mort, et la fatigue, et la bêtise , et le néant.

  6. Courber l’échine et lever sa croupe, j’ai beau m’y refuser parfois il faut essayer. Des mots incompris, un sens perdu, étouffé, trop souvent délaissé.
    “Reviens Voltaire, ils sont devenus fous” Intéressant. Mais sans“ Les passions intellectuelles” d’Elisabeth Badinter, on pourrait oublier que ce cerbère de la Tolérance qu’est ce cher Voltaire avait bien des côtés sombres, comme justifier la torture de Ravaillac. Enfin tout ça pour dire que je ne pense pas qu’il faille incriminer les temps obscurs, juste les idées bien sombres… de celles qui font fi de l’onction du sens (de l’éthique).

  7. hum hum…n’essayer que parfois contre le bon gré de ses refus, tout comme le refus des « passions intellectuelles » de la fille blanchet laisse planer, sinon des idées biens sombres, tout au moins quelque ombre suspicieuse de misandrie :))…ce qui rassure ? vous êtes bien trop jolie pour succomber aux pratiques du féminisme noir :)))

    kb…sans mise en trop

  8. Syndrome de la chaise vide .. diraient les langues prudentes! 🙂
    Dommage pour ARB il aurait fait bon journaliste. Un idetorial n’est ce qu’il est: Editorial. Il fut un temps je le lisait. Les blogs marocains font mieux. Au moins ils sont sinceres et n’ont rien a vendre.

    Moh

  9. Ah là est le grand secret ! il faut prendre l’oeuvre et oublier l’auteur, comme je prends « les passions intellectuelles » (trois fois pertinentes) et délaisse la misandrie :), la misanthropie aussi 🙂

    Aïcha qui découvre un Clooney marocain 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s