Mimons,mimons…il en sortira bien un sauveur

Ils ne manquent quand même pas de toupet nos financiers et politiciens qui n’ont de l’indépendance réflexive que le nom du parti qui les gouverne…très mal qui plus est.

En écoutant l’interview d’une de ces éminences grises à l’accent rocailleux sur les ondes très « atlantiques » d’une émission de ce même matin, j’ai failli m’étouffer en risquant d’avaler de travers une gorgée de café que je désirais brûlant…heureusement que j’étais « sayem » sinon le fieffé menteur aurait eu ma mort sur sa conscience…encore aurait-il fallu qu’il en ait une, vu l’énormité des propos qu’il s’écoutait ostentatoirement débiter (une tête de nœud ne pouvant que débiter) à propos du lundi noir qui a secoué les plus importantes places financières mondiales..

« On a mis en œuvre les moyens qui s’imposaient pour éviter le pire »….Non ! Là il y quand même de quoi se marrer…noir même devant autant de pollution informationnelle. J’aimerai bien savoir quels ont été ces moyens mis si promptement en oeuvre pour nous sauver de la banqueroute? (bonne croûte toi même fus-je tenté de répondre) Débloquer un budget pour doter tous les bureaux des hautes sphères décisionnelles d’un sofa, d’un grand écran LCD, d’un frigo bien garni pour que les grands pontes puissent suivre avec attention la grande débâcle en train de noircir nos journées? Très fatiguant et très stressant comme labeur…. zaama nous on est connecté à plein tube dans les grandes tractations financières ? awwwah !…. finahoua hakna donc dial les journées roses?

Hé ho les cocos….faut pas pousser le mimétisme jusqu’à me noircir mon mercredi…le sauveur, on l’appelle plutôt Jésus et non marceau

kb….sur la route de la banque il n’y a pas que de la bonne croute

Publicités

6 réflexions sur “Mimons,mimons…il en sortira bien un sauveur

  1. 🙂
    ça m’a foutou en boule cette suffisance de prétendre que si zaama il n’y a pas de retombées directe de cette crise sur nos propre finances c’est grâce à deux pelés et trois tondus qui prétendent avoir fait ce qu’il fallait sans pour autant préciser quoi…j’appelle ça de la récupération

    en fait notre chance c’est que, dans une longue tradition nationale, on ne fait pas grand chose…ça nous permet de rester un peu out…aussi bien pour le bon que pour le mauvais :))

    kb…sur le couloir intérieur

  2. Ce matin j’ai lu un commentaire qui m’a beaucoup fait rire sur la crise. Il disait à peu près ceci : c’est comme le grand 8 à Disneyland ; avant du appréhendes, pendant tu mouilles, après tu oublies.
    Allez KB, puisqu’on te dit que « les moyens qui s’imposaient pour éviter le pire » ont bel et bien été mis en place, tu peux reprendre un K ouaaaah !

  3. Eviter le pire, pour certaines têtes du peloCon, cela veut dire  » faisons gaffe qu’il nous reste des consommateurs à tondre… ne tordons le coup qu’à ceux et celles qui rivalisent avec notre bonne fortune… car le luxe est inextensible à l’infini et nous n’avons guère la santé de davantage de lucre… »
    Au Maroc, les pauvres hères sont, une fois n’est pas coutume, tordus de rire vu que notre monnaie monopolistique est vaccinée contre les risques d’échangisme…
    Sauf que j’en connais qui cherchent à rapatrier illico presto et en catimini leur billes de « l’étranger » pour les mettre en lieu sûr dans les casbahs amazighs sous forme de cash, mdamas, terrains hors de prix, haschich céréales, huile essentielles et Cie… Bon retour à l’économie réelle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s