Au revoir Amina…

photo de vixente

C’est toujours avec une grande tristesse que j’accueille l’information relative à la disparition d’un blog que j’aime bien, mais je pense que parfois dans la vie nous sommes appelés à faire des choix qui s’agrémentent mal d’une activité ludique que l’on peut qualifier « d’annexe » tel que le blogging.

Le blogging n’est pas une finalité en lui-même et surtout pas une « obligation ». Cela reste juste un moyen d’expression grâce auquel, et le temps que ça dure, il nous est permis de rencontrer des gens que l’on aurait très peu eu la probabilité de connaître dans la vie réelle.

Amina Talhimet a cessé de bloguer mais n’a pas cessé d’être Amina pour autant. Je tiens par ce post à la remercier d’avoir bien voulu partager avec nous un peu d’elle à travers ses pensées et opinions exprimées sur son blog. Je lui souhaite en tout cas beaucoup de bonheur dans sa vie familiale et dans le cheminement qu’elle s’est tracée

Et puis de toute façon je sais qu’elle me lit en silence et qu’elle sera donc toujours un peu présente

Ces mots là je les lui ai déjà dit et je n’ai pas trouvé mieux pour lui rendre un dernier hommage que ce comm que j’avais posté chez elle en réponse à l’un de ces anciens billets où elle se fustigeait elle-même J

« Chère Amina,

Je vous trouve un tantinet trop sévère avec vous-même. Un zéro pointé ? Diantre ! Vous y allez un peu fort car si dérapage simpliste il y a, il ne pourrait être imputé à votre intervention que dans une minime mesure…très minime même dirais-je.

Personnellement je vous donnerais un 14 sur 20 enhardi d’un « peu mieux faire » : ))

Et Si quelquefois je fais gentiment allusion à l’angle juvénile de votre vision des choses je ne peux par contre en réfuter toute la sincérité, la pertinence (très souvent) et la franchise qui en émanent et qui forcent au respect de vos points de vue et au-delà, de votre personne.

A vrai dire j’en arrive à beaucoup plus incriminer notre pauvreté intellectuelle que l’indigence sociale. Si les effets de cette dernières sont certes dégradantes par le ressentiment engendré chez les victimes de ce mal et source première de délinquance, les effets de la première sont certainement beaucoup plus désastreuses car touchant la quasi-totalité de notre éventail social.

C’est en effet cette misère intellectuelle qui fait que l’on se retrouve à patauger continuellement dans des problèmes qui revêtent la tunique de l’insurmontable vu par la lorgnette de cette misère.

Comment en sommes nous arrivé là ? hé hé …là il se pourrait bien que je redevienne misérable moi-même dans le propos pour tenter d’en expliquer, en charretier , les tenants et les aboutissants…mais ma bonne éducation m’ayant doté d’un frein moral ABS je me contenterai de reformuler le questionnement …quitte à recommencer des le début pour repartir sur de bonnes bases :

quelle est la part de responsabilité de tous les gouvernements précédents dans l’état actuel des choses ?

quelle est la part de responsabilité des citoyens (nous tous en l’occurrence) d’avoir permis cet état de chose ?

aurions nous du provoquer une révolution ? »

la monarchie est-elle un frein à l’émancipation à la grandeur du Maroc de demain tel que nous le rêvons tous ?

Pouvons nous nous concevoir en dehors de l’état de « sujet », a pied d’égalité en matière de droit, de justice et de libertés ?

Arriverons nous un jour à faire la queue devant un guichet, chez l’épicier le boulanger…etc.

Comment pourrons nous dans l’état actuel faire valoir nos droits par des voies légales (partis politiques, syndicats…etc.) sans être accusés de terroristes ?

Exprimer son désaccord continuera-t-il à être synonyme d’ennemi ?

sommes nous à ce point si incapables d’appréhender la vérité pour que nos médias continuent à nous traiter en manche à balai lobotomisé. »

…..au revoir Amina

Kb…chez ceux qui restent

Publicités

17 réflexions sur “Au revoir Amina…

  1. La fermeture de ce blog me navre vraiment. Cette femme est intelligente, sincère, profondément démocrate. Je ne sais pas comment Amina a fait pour supporter aussi longtemps des commentaires qui étaient parfois haineux, violents, voire totalement imbéciles. Au delà de son cas, ce qui est en question c’est l’aptitude des Marocains à confronter sereinement des points de vue, à discuter et pas à se disputer ou à s’insulter. C’est triste à dire mais quand je lisais certains des commentaires qu’elle recevait, je me demandais parfois si la démocratie au Maroc ne passe pas toujours et encore par l’emploi de la bonne vieille méthode locale : le bâton.

  2. Le cas de Amina est très carractéristique de l’état d’esprit d’une certaine partie de notre élite.

    Habituée au CONSENSUS, cette élite a complètement perdu le sens du dialogue et de l’échange. Partisane du principe « si tu n’es pas avec moi, tu es es contre moi », elle refuse tout ce qui peut fissurer ce fameux consensus!

    Or, Amina se situe justement hors de ce consensus : c’est une femme indépendante et donc insupportable!

    Mais elle a des choses à dire, elle doit les dire et finira par les dire, j’espère!

  3. ne vous affolez pas elle va revenir et j’en suis sure a un millions pour cent et là quand elle lira mon commentaire elle va rire, elle va souvenir et elle se rappellera que rien ne mérite 😀

    Amina revient et ne me déçoit pas 🙂

  4. Certes c’est une perte. Enfin pour nous autres lecteurs. Je n’ai jamais été d’accord avec elle, j’ai même parfois été scandalisé (on a encore le droit de l’être sans être accusé de terrorisme intellectuel (quel gros mot!)?) lorsqu’elle euphémisait sur les répressions de l’État. Mais soyons honnêtes, Amina n’est pas indépendante et ne l’a jamais été (au fond personne d’entre nous ne l’est). Elle défendait une position, d’autres la dénnonçaient. Qu’il y ait eu des dérapages (n’oublions pas que son blog était modéré), c’est le propre du débat et on ne pas s’en  »victimiser ». Je ne sais pas vraiment pourquoi elle a fermé son blog (et ce n’est pas la première fois je pense), mais je peux imaginer que la position qu’elle  »se devait » de défendre allait à l’encontre de ses convictions. Et puis, la vie, ni le débat d’ailleurs, ne se résume pas à un blog.

  5. @7didane
    Il n’y a rien de sexuel dans nos propos 🙂 Il y avait quelque chose de vicié dans la sémantique Hmidaïenne et KBeïenne aussi : ils sont allés directement au consensus sans passer par le consentir. Je suis désolé, mais c’était un peu rapide et outrancier.
    Il con vient de rappeler que la sémantique consiste à « savoir comment un signe se charge de sens, comment il est utilisé par l’énonciateur, puis perçu et interprété par le co-énonciateur. La sémantique analyse le sens des mots et le processus par lequel ils se chargent de ce sens.  »
    Et là il faut dire qu’il était malheureusement très chargé.

  6. KB,
    J’ai été presque tenté de revoir ton mail pour voir qui était premier, le mail ou le post? 🙂
    Tu me forces à revenir… même si mes posts n’ont rien d’aussi artistique que les tiens…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s