Furtivement parlant…

furtif1.JPG

J’ai regardé, presque furtivement, « furtif » dimanche soir sur 2M. Que voulez vous que j’en dise ? Oui je sais ! Certains vont me dire mais on t’a rien demandé gros con…et ils auront bien raison (pas pour le gros con…chui pas gros). Tiens je suis même sûr que ceux là même auront adoré le film et si on leur demandait leur avis ils diraient que le réalisateur, Rob Cohen, explore magistralement un thème qui dépasse de loin la guerre et la science militaire pour aborder celui d’une technologie créée par l’homme et qui à tout moment peut le dépasser.

Oui je suis sûr qu’ils auront aimé ce film qui aborde avec la profondeur spirituelle d’un boy-scout allant à la cueillette aux champignons la question fondamentale qui tarabiscote l’humanité depuis l’invention du premier rouet. Quelles seraient les conséquences si les ordinateurs devenaient plus intelligents, plus rapides, plus créatifs que nous ? Que deviendrions-nous s’ils apprenaient à se régénérer ? Vous imaginez un peu le topo ? Se faire empoisonner par sa cafetière à doseur électronique juste pour avoir une tête qui ne lui revient pas…encore si vous aviez plein de boutons sur la gueule elle pourrait vous prendre pour un computeur…C’est le genre de question à nous dire l’étendue de la connerie humaine n’s’pa ?

Comme si l’homme, le plus grand destructeur que le monde animal aie connu, était capable de créer l’intelligence. Faut déjà qu’il sache ce que intelligence veut dire…mais bon là je m’égare…

Il parait que depuis plusieurs années déjà Rob Cohen envisageait de faire un film sur les pilotes de combat, mais il avait envie d’un film qui sorte vraiment de l’ordinaire. Il confie : « J’étais convaincu qu’il existait un moyen de créer une expérience intense dans les airs, un peu comme je l’avais fait avec les courses des bolides dans Fast & furious ou l’avalanche dans xXx. »

En fait tout est intense dans ce petit fils de génération proteus. Les méchants, toujours les mêmes d’ailleurs, sont très bêtes sales et méchants et portent des turbans quand ils n’ont pas les yeux bridés et se cachent en Corée du nord ou un pays qui rime avec Iran (kazakhistan, afghanistan….). Les frappes chirurgicales sont extrêmement chirurgicales et même quand le pilote tourne de l’œil il arrive encore à viser juste. Les pilotes ont un très haut sens moral et une conscience version 2.5 double core les poussant chaque fois à refuser les ordres mettant en danger la vie de civils mais n’hésitent quand même pas à appuyer sur la gâchette et carboniser 150000 méchants pour sauver l’intelligence artificielle. La petite vietnamienne est intensément niaise devant ce beau spécimen super spirituo-intelligent dans son uniforme blanc de la navy. Très mignonne la viet mais très conne…awwwah ! elle comprend pas l’américain s’effare le vaillant soldat noir…qu’est que ça aurait été s’il avait été blanc…aussi j’ai pas très bien compris comment un bombardier léger arrive à faire manaus, corée et atterrir en Alaska avec juste un peu moins qu’une moitié de plein en livrant quelques batailles en chemin, un moteur H/S… mais bref, il y aurait eu Stalone dans la distribution j’aurai crié à la propagande du pro américanisme…mais bon comme il n’y pas stalone je le qualifierai juste de « daube », car si dans ce film il est beaucoup question d’intelligence artificielle, la connerie,à travers la multitude de clichés simplistes, y est elle bien réelle.

kb…kritiqueur bombardier

Publicités

4 réflexions sur “Furtivement parlant…

  1. je suis de l’autre coté de la barrière !

    Les robots seront plus intelligents que nous , mais ne se retourneront pas contre nous !

    Encore une fois , les films m’ennuient , la bande annonce me suffit !
    Pour le « furtif » du dimanche soir sur 2M, la bande annonce m’ennuyait !

    L’affiche du film me suffit !

  2. tu te souviens au tout début de la guerre en irak 2003, y a eu un crash d’un chasseur américain en pleine campagne irakienne, et ils montraient un paysan irakien de 75 ans édenté qui dansait autour de la carcasse avec un vieux fusil, il leur disait que c’est lui et ses fils qui l’ont abbattu ! :))) je crois que ce cohen a du être inspiré par cette histoire, et a fait ce film pour se venger :)))

    kb, m’enfin ! i me semble que je t’ai demandé de te reposer et pas de mater la guerre du golf version ce rob cohen…tu ferais mieux de mater un bon vieux emmanuelle a hongkong, et supplier ta meuf d’immiter les massages lombaires qui y sont enseigné ! :))) si elle veut pas, je t’envoie ma grand mère, elle a les yeux bridés aussi :)))

  3. benji, c’est pas de ma faute…je me repose. je bouquine et je regarde la télé et côté massage thaï je préfère une débridée :)))

    bélier rare m’a envoyé sur les roses :))

    tres mauvaise fréquentation ces deux zigotos…pas moyen de me montrer sérieux…raté la vocation « académique » du blog :))

    kb…le massé

  4. j’ai vu ce film en DVD pirate biensur, il y a chi 2 ans daba.. et comme je suis tres feru de tout ce qui est avions, combats aériens et le tralala, je me disais que j’allais etre servi.. mais j’ai mal gobé ce navet plein de 7ogra au niveau technologique… il n’y a qu’a entendre le commandant de je ne sais quoi expliquer aux trois pilotes le fonctionnement et les composants du robot pilote pour se sentir vraiment con … qu’est ce qu’ils nous brattinent ces cow boys!!
    Docteurho barratiné

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s