Sel, Esprit et Pixel…


Une des facultés fascinante de la blogosphère est sans nul doute cette capacité à créer des passerelles réflexives entre les bloggeurs de différents horizons et de différentes cultures.
Ainsi une idéation née dans un tortueux esprit sous un IP « x » se retrouve traduite en verbe et récupérée dans un autre tortueux esprit sous un IP « y » et retraduite en idéation non sans distorsion préalable pour faciliter ce que l’on pourrait appeler l’adéquation culturelle

Ainsi, dans cet exercice de transcription, en lisant un comm sur un IP de grande facture, je n’ai pu empêcher mon tort tue eux esprit de faire l’analogie entre la définition de l’image représentant l’idéation « réalité » en pixels et l’étendue du verbe en battement d’aile dans la catégorisation.

La réalité est tridimensionnelle?

Non dit-il ?

Allez ! Ajoutons y le temps pour rejoindre cet intangible, aux mérites tant vantés par autant en emporte le vent de prêcheurs de bonne parole, par la quatrième dimension et ouvrir un espace infini au carcan modal du mot.

La réalité serait donc quadridimensionnelle. Reste à savoir si notre « cognitif » possède la bonne résolution, ce qui viendrait du coup couper l’herbe sous le pied du Qi et supplanter son incidence hégémonique sur l’intelligence par le pixel.

Questions donc :

Voyons nous tous les mêmes choses ? Ou pour être plus clair :

Percevons (c’est les tontons à Perceval) nous tous les même choses de la même façon ?

p’têt bien cuit p’têt bien knon. Cela dépendrai de la résolution de notre cognitif qui certainement nous rapporterait les choses différemment en fonction de son dpi

Entendons nous tous la même chose ?

Ah la belle affaire qui est pourtant loin d’être mince ! Là, franchement je doute. Il parait que l’homme se différencie de l’animal par sa capacité de langage. Elle lui confère cette conscience objectivante, source d’évolution, de prise sur le monde. Mais le langage peut aussi devenir source d’erreur donc de souffrance.

Dans son livre « la sagesse des sens », Catherine Chalier donne une explication traditionnelle passionnante.

« Le talmud (Chabbat 88b) affirme qu’après avoir entendu la voix divine énoncer le premier commandement, les Israélites rendirent l’âme. (…) pour que son écoute reste supportable, le verbe divin se divisa en fragments. Chacun prêta l’oreille à celui qu’il pouvait entendre et faire vivre en lui. Ce qu’un autre midrash précise ainsi : « la voix divine se divisa selon les soixante-dix langues humaines existantes pour que chacun puisse la comprendre ». Chacun l’entendit donc dans sa langue mais il ne perçut dans cette langue que le fragment dont il pouvait supporter l’intensité »

C’est sans doute cette même approche qui fait qu’en Islam également, Dieu est défini par 99 noms auquel chacun se réfère en fonction de sa réceptivité. Le tout « dieu » aurait sans doute été insupportable par la modeste capacité cognitive humaine.

Il semblerait même possible dans sa propre langue, pour tout un chacun, de se rendre sourd à ce qui sourd à travers les lignes et les sons, par peur sans doute d’une parole d’eau vive capable d’éveiller une enfance assoupie.

Si DIEV comme l’écrivaient les anciens, est l’anagramme de VIDE, est-ce uniquement pour satisfaire le goût stérile de certains intellectuels ? Croit-on s’approcher d’une vérité dans un trait plus vite évanoui qu’une étincelle ? L’intellectuel, c’est celui qui fait. Alors qu’en fait, Ici, comme le propose un très pixélisé IP à l’origine de cette réflexion par son « intangible », il s’agit de défaire….

C’est cela qui m’amena donc à lui dire qu’il brûlait tel l’encens guidant les âmes égarées vers le temple de la reconstitution de l’idéation, sanctifiant ainsi la réalité de l’acte communicationnel

Le mot de la fin :

Ecoutons-nous et goûtons-nous parler pour tirer cette parole jusqu’au bord de l’indicible, pour retrouver la sagesse de l’idiot, la simplicité du drôle car en fait…

Il ne s’agit pas de FAIRE DE L’ESPRIT
Mais de le laisser ETRE…

kb…esprit de sel
Publicités

4 réflexions sur “Sel, Esprit et Pixel…

  1. t’as un peu « corsé » la chose cognitive ! mon esprit malveillant se moque déjà du tien en lui rétorquant : « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? » mais bon cela doit etre un problème du QI, je parle du mien. Alors ton message a t’il été perçu par ton serviteur ? J’aurais tendance à te conter ce qu’un de mes anciens prof de philo m’avait sussuré à mon oreille attentive à savoir que Dieu est la création de l’Homme puisque ce dernier l’a baptisé « Dieu »…Je ne te dis pas merci Kb.

  2. Oui, nous voyons la même chose toi et moi! La preuve: parmi tous les thèmes du monde, nous n’avons vu que celui là que nous avons en commun! :O

  3. L’esprit n’a pas de prix, pourtant tout ce qui est à prendre pourrait être pris. Quant au sel, avec c’est mieux que sans, mais sans sans et Dalila.. Et la der des der c’est Dada 1er. Dada Dirladada. Venons-en au Pixel où certains excellent. Comme mon ex. Elle lisait Picsou, montait à cheval sans selle et avait beaucoup d’esprit. J’étais très épris d’elle. Ça me donnait des ailes. Et un jour, je ne sais pas ce qui m’avait pris, j’ai pris la fuite en nacelle. Et depuis, à chaque fois que je vois une image pixelisée, je perds mes esprits et je casse toute la vaisselle.ML… licencié es-prit

  4. Simpliste et bête à pleurer.Mais quelle noix, ce filoso… euhh filou !En plus, il laisse aller sa vaine imagination pour mer apaisée.En plus d’être simpliste, il est bon utopiste. Wow…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s