le temps orange

Chers internautes, pelures flottantes dans l’évier du net et autres douteuses émanations de la toile ! La période mirlitonnage se trouvant être excitée par les piquages d’un autre fouille le tendre, je continuerais donc à déverser les démangeaisons de mes prurits égotiques, jusqu’à ce que vous me disiez « c’est assez » (comme ce grand escogriffe d’El Blase qui chasse la baleine du savoir en ce moment)…

La rose est bleue ce matin où les regards dorés de la vie en rose calment l’absence grise du fruit rouge de ma passion.
Sur les rideaux verts de ma chambre noire ton blanc visage émerge doucement sous les halos d’une lampe rouge.
Je ris jaune à la peur bleue que tu ne restes prisonnière dans un cliché marron…souvenir défraîchi de mon age vert lorsque le blanc suaire de la mort dormait l’air absent sous les pelures oranges du temps.


kb…un coloré

Publicités

Une réflexion sur “le temps orange

  1. je me demande s’il n’y a pas une sorte de connexion entre nous, une télépathie ou autre :). Mon prochain billet est tout coloré comme le tien.
    Je pense que le printemps nous enivre de ses couleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s