Broutements d’automne

Bon, ce matin j’avais envie, pour une fois, de poster quelque chose d’intelligent ne serait-ce que pour étrenner ce mois de novembre qui commence.

Je n’avais aucune envie de faire un de ces poèmes fleuves où le vocable s’étalerait douceâtre et languissant, chatouillant la nonne jusqu’au fond du calebar par sa beauté lyrique…blasphématoire dirait un ange jaloux de ma verve.

J’avais envie de venir chevauchant les vagues lumineuses de l’esprit, l’épate en bandoulière, les flatulences légumineuses refoulées au plus profond de moi, là ou le scrotum libère du poids de sa conscience le pestilentiel de la démangeaison égotique.

Je n’avais aucune envie d’écrire avec mes tripes…beurk, ça laisse des traînées dégoûtantes sur la rétine et des moisissures en arrière goût du souvenir.

J’avais envie d’écrire avec ma tête…et me vl’a coincé l’citron dans l’encrier…

Va falloir me le presser encore pour pouvoir m’en sortir…

J’aurais mieux fait de ne pas avoir eu envie d’avoir envie…

et novembre qui vient me narguer sous mon toi…

kb…entre être et paraître allant quelquefois se repaitre Posted by Picasa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s