Histoire d’N…une énième fois…

Bon ! Depuis le temps que l’on se fréquente j’en suis arrivé, vu l’estime grandissante de vos charmantes personnes chez les atomes crochus de mes élans passionnels, à vous considérer comme des êtres surnaturels dotés d’une supra intelligence vous classant hors du commun des mortels.
Il faut croire que j’ai péché par surestimation de vos capacités raisonnantes qui en matière de résonance s’apparenteraient plutôt au son de cloche….eh oh ! c’est vous qu’je sonne !!!
Vous m’obligez donc à prendre sur mon très précieux temps pour vous ré expliquer ce que l’octogénaire lobotomisé ayant servi de cobaye à Alzheimer aurait compris en 5 petites minutes.

Je reprends donc à partir du CM1

La phrase exclamative ! (Comme son point l’indique…et mon poing si vous continuez à faire les marioles)

Un jour, un très très grand directeur qui s’appelait N (grand N), à la flatulence égotique aussi vaste et impénétrable que la nébuleuse de la voie lactée fut prit d’une furieuse démangeaison bulbeuse…

comme je suis grand ! Se raie péta-t-il à plusieurs reprises en guise de grattage de l’œdème cérébreux investissant sa protubérance annulaire.

Le massage onaniste à l’onguent de cette self-flattante formule ne fut hélas pas suffisant à calmer l’inflammation investissant son centre mou. Tout en se grattant le bas du dos, qui lui servait souvent d’alternative dans la mollesse du centre nerveux, il se prit d’un vagabondage ésotérique de l’esprit à rechercher une satisfaction plus en mesure de sa grandeur…

La phrase interrogative ? (Comme son point l’indique…et mon autre poing si vous ne cessez de faire les marioles)

et si je lançais un nouveau projet ? Se questionna la déité imbue (car imbuvable) de son illustre personne.

Mais voila ! L’élan créateur se résumait chez lui à juste en donner l’ordre (le koun fayakoune). Il fit donc héler le chef de département nommé n+3, qui se distinguait des autres par des grandes oreilles attentives aux vœux suprêmes et une langue bien baveuse du lèche botte attitré.

La phrase déclarative. (Et point à la ligne…ou mon poing sur le nez)

nous allons lancer un projet de réduction des coût (par exemple). siffla le fifre

quelle excellente idée !! persifla le sous fifre (question pour voir si vous avez bien retenu la leçon: à quel type appartient cette phrase??)

Et tout guilleret, en branlant du chef et sans demander son reste, n+3 s’en alla en aboyant mettre en branle l’engeance de la masturbation égotique de grand N qui allait ébranler (dangereusement) le calme serein de sa prospère boite.

Résumé synoptique :

bon là je n’arrive pas à coller les schémas explicatifs. blogger déconne en ce moment. Je le ferais donc plus tard mais pour ne pas vous laisser en rade dans votre incompréhension illégitime je viens de vous donner un exemple de transmission de flux négatif d’un projet de N vers n+3. donc si vous vous reportez au diagramme de kb, posté précedemment, le flux est indiqué par la ligne rouge allant du niveau hiérarchique N au niveau n+3, la note qualitative du projet au moment de réception par n+3 étant de zéro puisque grand N n’a que deux alternatives : transmettre un projet bien ficelé (note=20)ou transmettre du n’importe quoi (note=o).
n+3 quant a lui à donc 4 alternatives

A- il a reçu le projet selon le flux négatif(note=0) :il peut donc le transmettre :
1 – positivement ce qui remonte la note qualitative vers n+2 à 10
2 – négativement ce qui maintien la note qualitative à 0

B- il a reçu le projet selon le flux positif (note=20) : il peut donc le transmettre:
3 – positivement ce qui maintien la note qualitative à 20
4 – le transmettre négativement ce qui abissera la note qualitative à 10

Là j’espère tout de même qu’un halo de lumière commence à désembrumer les méandres de vos ténébreuse circonvolutions cérébrales…mais je suis tenance. Si ça n’est pas encore suffisant on reprendra…à partir de la maternelle s’il le faut

kb…na!

ps : bien sûr, toute ressemble avec quelque « n » que ce soit ne peut-être que fortuite

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s