Aubade

allez allez debout là d’ans!!! on est le matin du jour suivant et vous êtes toujours en vie, le soleil se lève toujours du même côté, la cuvette appelle les vessies gonflées par l’habitude (c’est que ces cons de reins y arrêtent pas de fonctionner…par habitude sans doute). L’odeur du café, le journal du matin, la chausette qu’on retrouve pas, l’amour qui s’érode….non vous ne serez ni plus beau ni plus grand ce matin. Non vous n’aurez ni une plus grosse kékéte ni de plus jolis seins…vous serez juste un peu plus vieux mais aussi vivants et éphémères que la pluie du matin qui prélude les chimères du quotidien.
tout cela peut certainement vous paraître d’un tragique, mais dans ce triste décor de votre train-train, vous venez de retrouver le chemin cers ce petit rayon de lumière qui vient éclairer votre triste existence. Comment avez vous fait? Oui comment avez-vous fait pour tenir ces quelques jours sans votre roquinerie…je me le demande. En tous cas je vous rassure, je viens de récupérer d’une « fatal error » de bidouillage html et nous revoila donc ensemble, vous et moi, moi et vous, moi et moi et vous et vous pour un bout de temps encore. je vous promet de ne plus traficoter les balises, même si c’était dans la bonne intention de faire meilleure figure, et je vous promet d’attendre gentiment les vacances du sieur ayoub pour faire peau neuve et me présenter à vous sous de meilleurs jours

kb…the reparator

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s