Au détour d’une page

Au détour d’une page, des lignes se mélangent
Une chaleur diffuse qui vous invite à tâtonner
Cette page blanche et à vous poser une question
« Que peut bien dissimuler au fond d’elle cette page ? ».
La sensation de toucher des bouts des doigts
un meuble à socle d’ébène,
Sur lequel s’est déposée une fine couche poussiéreuse
Et qui ne demande qu’à briller. Rien qu’au toucher
Il donne l’impression que l’on va évoluer au fond
d’un océan de surprise.
L’envie vous prend de blottir vos idées,
De les glisser là sans vous affoler dans votre errance.
Laissant un sillon fébrile derrière votre passage,
Une vulnérabilité et une peur de vous dévoiler complètement ?
Vous humez presque le besoin de battre en retraite
et de battre frénétiquement
Des jambes pour ne pas sombrer dans cette mer, de peur de vous noyer ?

Entre nous et cette page se tissent des liens qui prennent naissance au fond de vos cœurs. N’oublions jamais la générosité de vos expressions, l’accueil sous le toit de ce blog.
Et moi qui prenais mon passage, l’imaginais comme irréel et surtout fugace.

Lynn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s