Le paraître dites-vous?…

Le paraître est synonyme d’une dissociation de l’être. Une dichotomie qui se base sur l’apparence, sur des faux semblants et surtout qui trahit un mal être.
Paraître à défaut d’être se traduit par des comportements à double sens, à double portée.
La personne se veut ce qu’elle n’est pas en réalité, elle laisse planer des doutes sur sa personnalité. Un voyage dans ses deux notions aboutit aussi à un voyage mystique dans l’être.

Pourquoi certains se laissent entraîner dans ces méandres labyrinthiques, dans ses gouffres sans fins où les plongent ce voyage éreintant à la fois épuisant et assommant ?

Le paraître n’est pas seulement attaché à un comportement, il est aussi un état d’esprit, voir de pensée. La personne s’adonne à un jeu de pensée où il est questions de peurs. Une crainte quelque part de voir les autres se faire une idée vraie sur la personne ?
Il est aussi question de « vanité » ou l’autre croit tromper, alors que le jeu est déjà faussé depuis le départ.
Même si l’exercice peut paraître ingénu, des fois la quête est laborieuse, il arrive tout de même qu’un jour la lumière se fasse d’elle-même.

Les actes peuvent « mentir », ceci n’est pas à prendre comme une trahison, mais comme un témoignage de souffrances quoique la parole reste déloyale. Le mal- être est là.

Le paraître se veut aveuglant, mais l’entourage voit clair dans ce jeu de fausses apparences. La personne gagne plus à être franche avec elle –même pour la tranquillité de son être.

Il ne faut point affliger à l’être de ces paradoxes. La recherche de soi est un bonheur, une quête qui affectionne particulièrement la franchise avec soi, d’abord et avec les autres.

Dans la littérature ce thème est souvent évoqué : on est face à des personnages qui gagnent plus à être eux même, tout comme dans la vie réelle. Des fois la littérature est le miroir de la société.

On ne peut point habiller l’être de paraître, l’être se doit de se montrer tel qu’il est intérieurement.

Certains plaisirs sont simples : pour la santé de l’être, il faut prohiber le paraître, éviter son absurdité aussi.

Laissez respirer vos êtres…

Lynn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s