A Tanger…….

A Tanger la méditerranéenne

A l’image des villes cosmopolites, Tanger vous invite à un voyage.
Venez frôler son aura qui a séduit plus d’un écrivain, plus d’un voyageur.
Entre modernité et tradition naviguent ses habitants. Tanger, une ville de contradictions , je la vois comme telle. Une ville qui nous surprend par ses grands boulevards, par ses ruelle d’une Médina d’un charme fou, par ses grands-mères à qui j’ai envie de baiser la main : celles qui vous vendent du fromage, ou des crêpes marocaines ou des légumes et bien d’autres. Tant de rides sur ses mains qui n’arrêtent pas de travailler et qui ne se plaignent jamais, sinon dans un silence doux.
Allez à la rencontre de ses regards qui racontent des vies, allez à la rencontre de ses Dames. Allez à la rencontre des traits qui racontent des histoires vécues. Allez à la rencontre de ses visages méditerranéens tous fiers. Celui de ces femmes que vous regardez par une fenêtre se réveiller avant l’aube pour aller joindre leurs usines. Qu’il pleut ou qu’il vente et qu’est ce qui vente à Tanger, elles sont toujours là. Même regard, même babillage, même accent chantonnant. Qu’elles parlent en arabe, en espagnol, ou dans le dialecte de la région, toujours cette musicalité présente dans chaque phrase, toujours cette féminité qui se dégage à chaque fois.

Allez à la rencontre de cette ville qui vit plus la nuit que le jour, cela nous surprend de voir tant de personnes arpenter ces chaussées dés la tombée de la nuit. Tanger sous les lumières du soir change, se transforme, elle s’habille autrement, se maquille autrement, elle est à la fois orientale et méditerranéenne. Une apparence qui vacille, qui nous déroute. Tanger ville, sous un halo de lumière aux lueurs romantiques prend une autre apparence. Elle envoûte dans son sillage ses amoureux transis à son contact. Elle charme, elle entre dans un jeu de séduction pour enchanter plus d’une personne.

Allez à la rencontre de ses mers, flan atlantique et flan méditerranéen : deux paysages différents : l’un d’une plage calme quand il n’y a pas de vent, l’autre où il y’a plus de vagues. Montagne, mer et plaines se succèdent .Il m’est arrivée très rarement de tomber sur cette alliance entre trois mondes qui se côtoient si merveilleusement.

Allez écouter ce que vous raconte son océan comme peine, il vous chuchote plein de malheurs. Il vous demande de vous approcher pour vous révéler tant de souffrances, Tant de vies arrachées à la terre. Approchez pour écouter ces gémissements de douleurs. Approcher pour écouter tant d’espoirs aux goûts chimériques, aux lueurs de mirages trompeurs. Tant de rêves pour cet ailleurs que l’on croit meilleurs qu’ici, là-bas.

Mais, allez à la rencontre d’un ciel d’un bleu, d’une mer un peu spéciale, d’une ville que plus d’un peintre a essayé d’éterniser sur une toile : venez à la découverte de Tanger d’ Eugène DELACROIX, de MATISSE.

Venez aux traces de LOTTI.

Lynn…………………..tangéroise par adoption

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s