Démocratie communautaire

photo AFP

Si plus de deux cent ans de conquêtes sociales n’ont abouti qu’à permettre à un Sarkozy de se pavaner sur les plus hautes marches du pouvoir avec la ferme intention d’en occuper le sommet, c’est que :
Soit l’entreprise « démocratique » n’est rien d’autre qu’une grosse entourloupe destinée à remettre le pouvoir au peuple, en lui accordant un droit à l’expression politique par le vote, pour qu’il s’en débarrasse de son propre gré en le remettant aux mains d’une minorité aux intentions plus que douteuses par les temps qui courent.
Soit que l’entreprise démocratique est à l’apogée de sa consécration et que nous assistons, à travers ce qui se passe actuellement en France, à l’expression des desiderata d’une majorité par les lèvres de son champion à la résonance rocailleuse dont la « racaille », qu’on a sciemment oublié d’initier aux procédés manipulatoires, vient justifier les dires en position de « légitime défiance » par des jets de rocaille.
Quelle que soit l’hypothèse il n’en demeure pas moins une certitude inquiétante : le communautarisme n’est pas là où on le pensait, ou plutôt là où on voulait nous le faire croire.

Kb…de la banlieue lointaine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s